SYNDROME D'ASPERGER

Forum destiné aux personnes asperger ainsi qu'aux parents et proches d'enfants, d'ados et d'adultes présentant le syndrome d'Asperger
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ndemul



Nombre de messages : 22
Localisation : Liège
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Jeu 05 Mar 2009, 08:52

Impossible!
En tous cas c l'expérience que je viens de faire avec mon fils Antoine, 14ans et demi asperger décompensant avec des crises psychotiques majeures extrèmement aggressives et donc périlleuses pour nous ( menaces, coups violents, étranglement,...) Bref je crains pour notre vie et me suis retrouvée aux urgences sans recevoir la moindre aide (pas de médocs, juste un lit et un fauteuil). Ils nous renvoyés à la maison et le soir même je devais appeler la police au secours!!! la psychiatre de garde et la psychologue de garde ont refusé de prendre Antoine en charge car ce ne serait "pas cohérent"! moi je trouve que c'est de la non assistance à personne en danger et le pv de la police me servirra si Antoine se blesse ou blesse quelqu'un de la famille! je porterrai plainte contre l'hosto. (çà fait peur quand m^me de savoir que les patients admis aux urgences ne reçoivent m^me pas leur traitement habituel, tel que du seroquel)
pour ne pas mentir je dois dire qu'une éducatrice spécialisée s'est quand m^me demenée pour prendre contact avec l'hopital spécialisé en pédopsy dans le Brabant wallon où Antoine a déjà été hospi et miracle une place se libère provisoirement LUNDI! Maintenant il vafalloir tenir jusque là en fait je devrait dire survivre jusque là!
pouvez vous me dire s'il existe QUELQUE PART en Belgique de réelles urgences pédopsychiatriques? je ferais des kilomètres si c'est nécessaire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral



Nombre de messages : 1299
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Jeu 05 Mar 2009, 17:06

Crying or Very sad Bonjour très chère N.
Quel coup dur pour vous tous
En septembre vous étiez tous si enthousiates pour lui.

Je t'ai envoyé un message en privé.

Je te souhaite beaucoup de courage !
Je pense à vous
Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Sandral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral



Nombre de messages : 1299
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Jeu 05 Mar 2009, 17:19

Voici une liste d' adresses intéressantes sur PFSM Brabant Wallon:Plateforme de concertation en santé mentale
http://pfsmbw.celeonet.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ndemul



Nombre de messages : 22
Localisation : Liège
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Jeu 05 Mar 2009, 19:31

merci bien mais je cherche des urgences pédopsychiatriques!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
·louis·



Nombre de messages : 310
Age : 57
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Ven 06 Mar 2009, 15:00

Hem… Mon fils aussi est parfois violent. Ou en tout cas, il lui arrive de dépasser les bornes. Parfois, j'arrive à le contenir par une intonation de voix et le regard, mais quand ça dérape j'applique l'apprentissage douloureux de mon enfance/adolescence : frapper le premier, vite et bien. Ça m'a toujours évité de prendre un sale coup en marquant clairement que c'est moi le chef.
Ce n'est jamais gai, mais c'est nécessaire pour "garder l'église au milieu du village".
Attention, il ne s'agit pas de se soulager mais d'agir dans l'urgence afin de sauvegarder tout le monde. Il ne peut jamais s'agir que d'une seule claque pour faire revenir notre enfant à la réalité. Le plus rarement possible.
Il ne s'agit que d'appliquer une sorte d'électrochoc et de confirmer où est l'autorité et la force. Il n'est pas question de relancer la violence mais de l'arrêter net. Il ne faut jamais hésiter à contrer le risque de recevoir soi-même un coup malheureux. Il ne faut pas avoir de remords d'avoir été jusque là, il faut admettre que c'était un mal nécessaire.
Après il est impératif d'en parler en psychothérapie, d'expliquer pourquoi on a dû en arriver là, pourquoi on n'aime pas ça mais pourquoi on recommencerait si nécessaire.
Enfin, c'est mon avis et je le partage. J'espère que ça peut aider dans l'immédiat.

Dernièrement, je lisais dans son bulletin qu'il y avait eu un incident avec son éducateur, un type qui me dépasse d'une tête et qui a l'air vraiment gentil.
Je disais donc à Flo que d'abord il est idiot d'espérer avoir le dessus sur une telle armoire à glace, que deuxièmement, un éducateur, c'est quelqu'un qui a fait le choix d'aider des enfants en difficulté, en quelque sorte, c'est un excellent ami qu'il vaut mieux aider dans son boulot plutôt que de lui mettre des bâtons dans les roues. Enfin, je disais que toute violence vis-à-vis de qui que ce soit et a fortiori vis-à-vis des personnes qui ont en charge son éducation, est inacceptable. Pour une fois, Flo m'a dit qu'il ferait un effort.

Autrement dit, la violence, ça ne tolère aucune hésitation et ça demande du temps de gestion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irene



Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Ven 06 Mar 2009, 15:46

Malheureusement les expériences "urgence" ne sont pas brillantes bien souvent appeler le médecin traitant qui fait une injection est la meilleure solution la plus rapide. Les services sont souvent mal équipés pour ce genre d'intervention.
Mais faire une gestion sur le long terme est indispensable me semble-t-il.
Donner un coup ne sert à rien. Le maintenir si on a la force...
Bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ndemul



Nombre de messages : 22
Localisation : Liège
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Ven 06 Mar 2009, 23:06

Non nous n'avons plus la force de maintenir Antoine qui mesure presqu'1m80!!!
Le long terme est prévu mais en attendant nous nous fesons agresser et menacer tous les jours! avec coups de poings, objets contondants, et même un couteau! notre vie est menacée et on a pas voulu prendre en charge Antoine aux urgences parce que ce n'est pas "cohérent"???
Irène soyez objective combien de temps faut-il a un médecin traitant pour arriver jusque chez moi pour faire une injection? ne parlons même pas du médecin de garde! quand on ne me propose pas de faire moi m^me l'injection!
Et pourquoi le médecin généraliste devrait-il accepter de faire (une contention chimique) ce que le spécialiste de garde aux urgences a refusé de faire? la pédopsychiatrie fait peur et est méconnue comme autrefois l'anesthésiologie des enfants...
Je suis persuadée qu'il faut organiser des urgences pédopsy et je veux bien m'investir dans ce combat! avis aux témoignages!
Je précise que je suis infirmière et que j'habite la région liégeoise et que c'est donc sur cette région que je veux agir en priortié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
·louis·



Nombre de messages : 310
Age : 57
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Sam 07 Mar 2009, 00:07

irene a écrit:
… Donner un coup ne sert à rien. Le maintenir si on a la force...
Mmm… Un exemple typique de ce que je veux dire :
Un jour Flo poussait un caddy dans une grande surface. Arrivé dans un rayon avec des bocaux de part et d'autre, il est entré dans un délire d'auto-tamponneuse. Franchement, je n'ai pas eu d'autre choix que de le gifler très sèchement. Il m'a regardé très surpris car ça n'arrive pas souvent.

Il est vrai qu'au départ je suis sans doute trop permissif. À l'époque je ne voyais mon fils qu'un week-end par mois et je n'avais pas envie de le gendarmer d'autant que du côté de sa mère, à l'époque on le montait contre moi.

Ça illustre sans doute que la violence et l'agressivité découle de l'environnement. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que l'école conseille de ne pas laisser Flo dans une école de caractériels pour les humanités prochaines.

En tout cas, lorsque Flo a pu sortir de clinique et rentrer à Bruxelles sa psychiatre nous avait prévenus que ce ne serait pas facile. Et c'est vrai : au quotidien, nous les parents ne sommes pas formés à maitriser un adolescent violent, surtout si durant trois années d'internement il n'est rentré en famille(s) que très sporadiquement.
ndemul a écrit:
… nous n'avons plus la force de maintenir Antoine qui mesure presqu'1m80 …
Quand je me remémore le personnel des cliniques pédopsychiatriques où mon fils est allé, il n'est pas évident que ce personnel (parfois de jeunes stagiaires) puisse maintenir un ado de cette taille.

À une époque, je participais parfois à des sorties du mercredi avec les enfants d'une clinique de jour. Il y avait toujours un éducateur costaud qui accompagnait. Forcément.

Car, il est nécessaire d'arriver à gérer ces situations. Mais aucun malade n'est coupable de sa pathologie. Il n'est pas juste qu'un enfant passe son enfance, son adolescence enfermé. C'est aussi notre devoir de tout faire pour le sortir de clinique, de lui donner une vie la plus normale possible.

Or dans une vie normale on ne peut pas tolérer qu'un enfant frappe ses proches. Dans une vie normale, il est si difficile d'arriver à l'idéal. Il ne faut donc pas en arriver à se soulager sur cet enfant différent, lui faire payer cette différence. Sans doute plus facile à dire qu'à faire mais obligatoire car la violence fait mal à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irene



Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Dim 08 Mar 2009, 09:28

Je comprends d'autant mieux votre détresse que je l'ai vécue souvent.
Sur Liège , la seule expérience positive que j'ai eue c'est à la citadelle parce qu'il n'y avait personne ce soir là. Si non c'est effectivement le vide.
Il m'est arrivé d'arriver avec un grand gaillard en crise et qu'on me propose un lit en pédiatrie !!! mais le plus souvent c'est retour à la maison encore plus désemparé... Il reste des médecins traitants "rapides" et puis effectivement la solution de faire l'injection soi-même.
Je connais plusieurs familles qui ont une "pièce de repli" où on ne peut plus rien casser. Malheureusement chacun se débrouille avec ses faibles moyens.
La pédopsychiatrie ne s'adresse malheureusement pas souvent à ce genre de crise... et quand ils sont acceptés c'est souvent en psychiatrie adulte.
On a plus tendance à parler de ce qui va bien mais cette page de l'agressivité est très douloureuse dans les familles... Unissons -nous et osons en parler, c'est peut être une solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ndemul



Nombre de messages : 22
Localisation : Liège
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Dim 08 Mar 2009, 10:37

Petite précision, Nous ne frappons pas Antoine! Nous appliquons ceque 'lon appelle une contention physique active! nous ne donnons pas de coups nous tentons de maintenir Antoine!
La piece de repli pour qui? pour Antoine? il faudrait la fermer à clé? il a arraché la cerrure de la porte du garage!
détail curieux; ses crises durent toujours entre 20 à30minutes! donc l'intervention pour être éfficace doit être TRES rapide!
ensuite , il s'agit des urgences du CHR! (rien à dire sur le personnel infirmier et c'est pas du corporatisme! mais pq les médecins refusent-ils leur responsabilité?)
Enfin, je vous remercie de vos témoignages. j'en découvre d'autres par ailleurs.
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral



Nombre de messages : 1299
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Dim 08 Mar 2009, 12:36

COURAGE !! Je m'unis à vous en pensées. C'est vrai que tout cela est révoltant

et si une PETITION par rapport aux urgences pedo psy peut etre faite, nous sommes partantes et nous pourrons la diffuser rapidement
Exclamation

Tiens nous au courant
A bientôt

Sandral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ndemul



Nombre de messages : 22
Localisation : Liège
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Dim 08 Mar 2009, 21:18

je vous tiens au courant. Je prend d'abord contact avec des professionnels de la pédiatrie pour savoir aussi pourquoi celà n'existe pas déjà???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
·louis·



Nombre de messages : 310
Age : 57
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Lun 09 Mar 2009, 10:01

J'apprenais hier soir qu'il existe un service psychiatrique spécialisé pour adolescents à l'hôpital Erasme (Bruxelles).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ndemul



Nombre de messages : 22
Localisation : Liège
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Lun 09 Mar 2009, 10:55

Oui a brughman aussi. sont bien cotés!
Je vais prendre contact avec la direction de 2 hostos Liégeois et "profiter" de la période politiquement sensible pour voir jusqu'où il y a moyen de faire bouger les choses. Surtout que de lits d'urgence psy pour adultes existent bien. il y a donc une base pour travailler. geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valérie et Géry



Nombre de messages : 16
Age : 50
Localisation : Enines - Cmne Orp-Jauche (BW)
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: Re: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Mar 10 Mar 2009, 10:51

Bonjour !

Je sais, pour l'avoir malheureusement fréquenté, qu'à la Clinique Saint-Pierre d'Ottignies, il y a un très bon service de psychiatrie avec un service d'urgence accessible à tous moments. Maintenant, je ne sais pas si la pédopsychiatrie est prise en charge; je vais me renseigner...

Mais, en cas de crise, Ottignies n'est pas tout près de Liège...

Je vais également me renseigner auprès de l'UCL Mont-Godinne à Yvoir. Ma psychiatre a quitté Ottignies pour se spécialiser en pédopsychiatrie à Mont-Godinne...

Mais, une fois encore, plusieurs dizaines de km séparent Liège d'Yvoir...

Courage N !

Je ne vis pas votre situation mais je peux aisément la comprendre. Alexandre n'est violent qu'en dehors de la maison et encore, qu'en certains endroits : l'école et l'internat ! ... Et mon époux et moi-même sommes régulièrement interpellés pour stabiliser la situation ou pour le reprendre quelques jours à la maison pour raison d'exclusion ! Incroyable n'est-ce-pas pour une école et un internat spécialisés type 3 ! Mais vrai ! Ceux-ci nous ont informés qu'ils ne pouvaient plus rien faire pour notre fils et que, pour l'aider à s'en sortir, il devrait faire un séjour dans un centre thérapeutique... (voir sujet "comment gérer la violence des ados").

Alexandre n'a que 10 ans et mesure 1m40. En cas de crise, nous arrivons à le gérer en le serrant dans nos bras, en le rassurant, en lui parlant calmement ou tout simplement en ne lui disant rien. Après une crise, il est épuisé; il s'installe devant la télé et regarde ses émissions préférées de "C'est pas Sorcier". Au bout d'une heure ou deux de ce régime, la situation est redevenue normale.

Je vous tiens au courant des résultats de mes recherches.

Valérie (et Géry)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tetraedre.be
ndemul



Nombre de messages : 22
Localisation : Liège
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Mar 10 Mar 2009, 21:45

[b]MERCI à tous! continuez à me tenir au courant MontGodinne et le reste çà m'aiderra dans mes démarches ici à Liège.
On m'a vivement conseillé aussi de faire appel au SAJ mais j'ai un peu de mal à comprendre ce que je dois attendre de ce service?
Encore merci vous savoir là même pas tout près, juste là m'a beaucoup aidée à tenir ces quelques jours!
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valérie et Géry



Nombre de messages : 16
Age : 50
Localisation : Enines - Cmne Orp-Jauche (BW)
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: Re: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Mar 10 Mar 2009, 21:54

Bonsoir !

J'ai eu un contact téléphonique avec ma psychiatre. Réponses décevantes : pas de service d'urgence pédopsychiatrique à Mont-Godinne ni à Ottignies.

Elle me dit que normalement tous les CHU et CHR sont sensés en avoir un...

Elle conseille de s'adresser au pédopsychiatre de votre enfant et de lui demander ce que vous devez faire quand survient une crise "en dehors des heures de travail".

Désolée de ne pas pouvoir vous en dire plus...

Valérie sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tetraedre.be
ndemul



Nombre de messages : 22
Localisation : Liège
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Mar 10 Mar 2009, 21:59

mdr!!!
je ne sais pas pour vous mais moi mon pédospychiatre ne travaille pas la nuits, ni les we, ni les fériés, ni même au delà de 20h!
Et il ne vient pas à domicile...
C lui qui m'a proposé les urgences...
Pas grave, celà nourrit tellement ma colère que j'ai bien envie de secouer le cocotier ici à Liège! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valérie et Géry



Nombre de messages : 16
Age : 50
Localisation : Enines - Cmne Orp-Jauche (BW)
Date d'inscription : 05/12/2008

MessageSujet: Re: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Mar 10 Mar 2009, 22:08

Je comprends votre colère.

Je sais très bien que les pédopsychiatres ne travaillent que pendant les heures de bureau.

Mais le vôtre, durant ses heures de travail, n'a-t-il pas un bon conseil à vous donner, autre que d'aller aux urgences d'un hôpital qui n'en a rien à f... et qui vous remballe à la maison ?

Je poserai la question à celle d'Alexandre lors de notre prochaine entrevue...

Valérie sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tetraedre.be
irene



Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Lun 30 Mar 2009, 08:07

Je rentre de voyage et vous retrouve dans votre détresse.
Je crois en effet que l'agressivité reste tabou. La première fois que j'ai fait une conférence sur le sujet il n'y avait que des parents dans la salle et les professionnels avaient l'air de ne pas connaître le problème. Maintenant on en parle plus. Donc on avance.

J'avais bien compris que vous ne frappiez pas votre enfant ... encore que je le comprendrais car quand on se fait massacrer , les nerfs lâchent.
Ce que je voulais dire c'est que lorsque l'on frappe l'enfant avec autisme il apprend simplement un mode d'emploi qu'il réutilise.

Mais franchement , il y a des approches qui permettent une extinction des comportements agressifs (rarement suppression) et il y a aussi des façons de faire qui augmentent ces mêmes comportements.

Je vais parler à M. et voir si on ne pourrait pas se rencontrer en groupe et en parler.

Quant aux urgences ... j'ai souvent été déçues. cela dépend plus de la personne qui est de garde que du service en lui-même.
Puisque nous formons un groupe, cela pourrait être un but de travail: donner un avis commun sur ce qui doit être fait en pédopsychiatrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
·louis·



Nombre de messages : 310
Age : 57
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Lun 30 Mar 2009, 12:39

irene a écrit:

Ce que je voulais dire c'est que lorsque l'on frappe l'enfant avec autisme il apprend simplement un mode d'emploi qu'il réutilise.
Donc ce serait plus contre-productif qu’inutile…

Mais est-ce que ce n'est pas valable pour tout un chacun, autiste ou pas, quoique l'on subisse, agréable ou pas ? Toute expérience est un apprentissage.

Au delà de ce qu'on puisse apprendre à frapper, on apprend aussi que ça fait mal. Et à partir de là, il faut sans doute parler du bien/du mal.
La punition ne vient pas pour rien.
Ou est-ce que du fait d'un handicap comme l'autisme toute punition est impossible car injuste ?
Aussi dans cet ordre d'idée, la menace d'une privation de dessert est l'apprentissage du chantage ; la rétorsion à posteriori est l'apprentissage de la vengeance ; même toute discussion argumentée serait l'apprentissage de la dissidence ; tout refus serait l'apprentissage de la rébellion.

Dans ce cas, comme parent, que peut-on encore se permettre ? Doit-on seulement se résigner ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ndemul



Nombre de messages : 22
Localisation : Liège
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: groupe de travail!   Mar 31 Mar 2009, 21:24

Très heureuse de vous relire Irène!
Je serais ravie de faire part de mon témoignage concernant la prise en charge en urgence d'enfants en détresse psychiatrique et surtout serait très interessée d'entendre d'autre témoignage!
J'ai mis ma quète entre parenthèse pendant l'hospitalisation d'Antoine à la petite maison qui hélas se termine déjà! mais je n'abandonne pas l'idée de contacter les responsables du Chr et du Chp et leurs présidentes pour leur faire part de ma perplexité devant l'absence d'aide face à un enfant dangereux pour lui- même et ses proches. Alors si en plus je n'était pas toute seule et si d'autres témoignages venaient m'aider à cerner les besoins alors ce serait merveilleux de sortir quelque chose de positif de ce gachis...
je ferais mon possible pour me rendre disponible.
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irene



Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Mer 01 Avr 2009, 07:06

A plusieurs on est toujours plus efficaces mais le big problème : les gens n'aiment pas témoigner à visage découvert . Pour la bonne raison que les parents sont dépendants de services plus ou moins boiteux. Ils penseront toujours "je veux garder le peu qu'il m'est offert". Je pense qu'il faut intervenir comme association et pas comme individu pour être un peu efficace. Mais je suis disponible pour agir.
Il faudrait déjà commencer par faire le relevé des services d'urgence qui officiellement acceptent des enfants en crise, et savoir de combien de places ils disposent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irene



Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Mer 01 Avr 2009, 07:21

Réponse à Louis:
- Etre agressif soi même donne une image réutilisable par l'enfant qui deviendra grand et fort... et ne s'auto corrigera pas
- la culpabilité est difficile à mettre en place chez la personne avec autisme car elle exige que l'on se mette à la place de l'autre.
- maintenir pendant la crise est efficace à condition de ne pas parler de la crise, d'être le plus "calme possible". S'il y a risque de coup de tête, morsure, coups de pieds , se mettre derrière et serrer fort contre son ventre.
- inutile d'expliquer pendant la crise, ça augmente le stress. Ajouter une "musique de mots apaisants" est plus efficace.
- la punition ne peut être appliquée sans qu'elle ne soit expliquée et comprise avant (quand l'enfant est de bonne humeur et accessible). Elle devient prévisible (priver de dessert un gourmand, ou d'ordinateur un fan etc...)
- Mais avant tout il faut ne pas oublier que l'enfant est malheureux et qu'il exprime une souffrance... même si c'est difficile à comprendre.
- Il DOIT AUSSI etre VALORISE quand tout va bien. La valorisation sociale reste la meilleure des récompenses: "tu es quelqu'un de bien".
- rester conscient que la crise est la pointe de l'iceberg. Il faut chercher le pourquoi à long terme.
- C'est vrai que comme parents on est fort démuni... il nous reste l'humour pour survivre... et parfois des copains pour partager.
-l'enfant avec autisme aime les limites claires et invariables, il se sent rassuré quand les interdits sont clairement définis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ndemul



Nombre de messages : 22
Localisation : Liège
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: au travail!   Mer 01 Avr 2009, 21:02

Tout à fait d'accord ! je vais lancer mes hameçons et aller à la pèche au info... de part mon métier j'ai acces à plus d'info au niveau des hopitaux et j'ai des collègues bien informées aussi...
Après je suis toujours d'accord pour envisager une soirée d'info sur liège par ex. et puis je surveille ce sujet sur le forum. pour pouvoir savoir ce que les hôpitaux acceptent d'offrir je devrait savoir aussi quelles sont les attentes des parents et des professionnels extra-muros.
quoiqu'il en soit je commence une collecte de données mais patience car au boulot je suis un peu overbookée... et je doit gerer le devenir d'Antoine mais je ne lacherai pas le morceau! pirat
J'apprécie votre attention en tous cas! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!   Aujourd'hui à 23:49

Revenir en haut Aller en bas
 
hospitalisation en urgence en pédopsychiatrie?!!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» nounou et hospitalisation
» malaise et hospitalisation de vic
» HOSPITALISATION
» retour d'hospitalisation
» Hospitalisation Pédiatrie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SYNDROME D'ASPERGER :: Questions à Irène-
Sauter vers: