SYNDROME D'ASPERGER

Forum destiné aux personnes asperger ainsi qu'aux parents et proches d'enfants, d'ados et d'adultes présentant le syndrome d'Asperger
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Perdu. Besoin d'aide.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nath



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Perdu. Besoin d'aide.   Mer 07 Oct 2009, 04:00

Bonjour à tout le monde.


Premier message sur ce forum que j'observe depuis relativement longtemps sans me décider.
Donc aujourd'hui je me lance une fois pour toutes, en espérant avoir des réponses ou du moins
un retour d'expérience et/ou conseils.


Commençons donc, le but de ce topique est de savoir si oui ou non il y'a une chance que je sois Aspie.
J'ai bien sur conscience des différents symptômes liés à ceci. Mais je préfère avoir des avis de personne qui
connaisse de quoi il s'agit avant d'entamer des démarches. Je m'excuse de la longueur du post d'avance. Merci


On va passer les premiers mois de ma vie car cela n'a je pense pas énormément d'intérêts. Et on zappe directement
à l'âge de 16 mois. Ou presque en quelques jours, alors que mon alimentation était correcte et tout à fait normale
pour cet âge là. En quelques semaines (que dis-je jours ?), j'ai totalement arrêter de manger "normalement"
J'entends par normalement "manger de tout" ou presque. Mais mes aliments se sont restreint et ce jusqu'à l'âge de
16 ans (15 ans plus tard donc) à : Bananes, Crêpes et saucisse. Je développe saucisse car je pense que cela peut
avoir de l'importance. Quand je dis saucisse c'est uniquement chipoleta( sortes de saucisse ) d'un magasin particulier
( Match ) et qui dans la même poêle et mangé avec les même couverts noirs.

Bien sur cela a été progressif sur quelques années pour tout ces petits détails. Et donc mes parents à l'époque
fort interpellé par ce genre de comportement, on été voir pédopsychiatre , pédiatre qui en sont venu tout deux
à la même conclusion : Je mangerai autre chose quand j'en aurais le besoin nutritifs. Et ils remettaient ça sur
L'arrivée prochaine de ma petite soeur. Et donc en grandissant mes parents ont tout fait. Quand je dis tout,
c'est la méthode très gentille à très méchante, en passant par le chantage, en me mettant dans des situations
où je devais être tot ou tard obligé de manger. En 15 ans de temps le seul aliments inhabituel que j'ai su mettre
en bouche ce fut une mini mini cuillère de purée. Que je me suis forcé à avalé car j'avais conscience du problème
que ce genre de chose pouvait occasionner dans une vie ( dés l'âge de 6/7ans). Malheureusement, pas moyen de l'avaler
Directement régurgitée avec après de violente nausée. Et donc je suis resté avec ces trois aliments là jusqu'à mes 16 ans.
(sans bonbons, biscuit ou tout autre chose)

A mes 16 ans, 1 heure après ma première relation sexuelle, j'ai eu un "petit" déclique qui ma permis de manger autre chose.
Et j'ai étonné grandement mes parents lorsque j'ai avalé mon premier bout de viande. Un morceau de steak bien cuit, salé et poivré
énormément pour atténuer le gout.

Cet acte ma permis de manger un peu plus de jour en jours. Et j'ai aujourd'hui à 19 ans une bonne liste de choses que je "sais" manger. Mais en gardant des habitudes assez spéciales. Couvert personnels , assiettes etc. Et par exemple il me serait
impossible de manger du chocolat qui provient d'un emballages avec du vert dessus. Et ceci est un exemple parmi des centaines trop long à lister.

Voilà qui clôt le domaine de l'alimentation, premier apparu va t'on dire.

Pour résumer mes maternelles ( donc de 3 a 6 ans ), tout ce que j'ai pu avoir comme information est que j'étais quelqu'un de
très très réservé qui ne parlait pas beaucoup alors que je parlais très bien et que j'ai commencé tôt. Je ne jouais pas non

plus avec les autres. Je restait assis à regarder les autres. Ce qui a valu à mes parents plusieurs réunions.

On passe aux primaires donc de 6 a 12 ans. Alors là ça été la catastrophe totale. J'ai eu la chance d'avoir quelqu'un de ma famille (cousin) en classe a coté de moi pendant mes 4 premières années. Et ca été la seule personne avec qui j'étais/discutais pendant ces années. Mais cela n'as choquer personnes réellement. Jusqu'au jour où j'ai du changer d'école
pour un petit établissement de village en classe groupée. Donc 1,2,3 et 4,5,6 ensemble ( Désolé je n'ai aucune idée du fonctionnement du système Français). Alors durant toute mes années mes résultat on été proche du parfait. Allant de 98% à 100% dans tous les cours. Ce qui bien sur faisait de moi la tête de turque de cette petite école. Et surtout le fait que je faisais de meilleurs résultats deux classes au dessus de moi que tout ceux de cette même année et de loin. ( J'ai aujourd'hui un sentiment assez bizarre qu'aucuns test n'ai été effectué à ce niveau là.)

Bien sur je me retrouvais seul. Très très seul. Souvent maltraités en récréation et en classe, les professeur de l'époque ont rejeté la faute sur moi et sur mon non désirs de m'intégré (...). J'ai donc protesté de manière relativement agressive de telle façon :" Si s'intégrer c'est jouer au foot avec une cannette et jouer à papa maman alors je n'ai pas besoin de le faire". Voici les mots qui quelques années plus tard m'ont amené à me poser des questions sur moi-même et donc à poster ce message ici. Mots que je n'oublierai jamais.

J'avais conscience depuis longtemps avant cet épisode que j'étais "pas comme les autres". Mais un évènement me vient à l'esprit. Dans ce même laps de temps que la phrase clé si dessus. Je suis resté à l'époque quelques jours à la maison à cause et toujours des problème que j'avais avec les autres "camarades de cours". Et je reviens donc le vendredi, journée à activités plus ouvertes. Où ce jour là on avait dissertation. Bien sur je n'étais pas au courant, pas préparé etc. D'ailleurs si j'avais su ça, je n'aurais jamais été ce jour là car m'adresser devant des gens alors que j'étais quelqu'un d'effacé me semblait impossible. Malheureusement on m'a dit vu qu'il n'y avait pas d'excuse à mon absence et que l'exposé ne demandait pas d'études ou préparations précises. Juste parler de quelqu'un ou quelque chose qu'on aimait par dessus tout. Je ne me
souviens plus de sujet choisis par les autres en classe sauf un seul (pokémon qui faisait fureur en ce moment là ).
Moi à l'époque passionné par l'"espace". J'ai voulu parler du système solaire. J'ai pris courage et en regardant le sol je me suis mis a réciter ce que je savais. Tout très clairement. Le problème est que j'ai été TROP complet. J'ai cité les 9 ( 9 à l'époque ) planètes. Ainsi que l'origine exacte de leur nom, leur période de révolution, le périmètre,l'inclinaison , la
durée de rotations etc. Et ce avec une précision à deux ou trois chiffres. Evidement cela ... n'as pas du tout été bien pris par les autres élèves ( J'en cherche toujours la raison ). Bien sur c'était un domaine qui me passionnait. Mais mon exactitude et la profondeur des informations données étaient à loin de ce qu'on demandait pour premier exposé oral.
réunion de prof etc. Conclusion école inadaptée.

Redirection l'école de mon cousin où je finis en sa compagnie les deux dernières années sans trop de problèmes majeures.


Je rentre en première secondaire (12ans donc ) Je fais mes deux premières années sans de problèmes majeures non plus vu que
j'étais avec mon cousin toujours. Trajets , inter cours etc.

Toujours en étant exclusivement avec lui. Mais vu qu'il avait une certaines notoriété, j'étais "intégré" beaucoup plus

facilement. Le seul problème est que mes points toujours au sommet ont commencé a chuter pour atterrir très très vite a tout juste la moitié. Mes points de contrôles excellent. Mais je ne prenais pas mes cours. Ne faisais pas mes devoirs. Ne prenait pas mes livres etc. Ce qui me fait perdre la majeures partie des points. Plus tard je m'oriente dans mes choix d'études dans l'option sciences forte. Ou évidement je fais des étincelles. Mais resurgit le problème social. Mon cousin n'est donc plus dans ma classe. Je rate car je ne vais plus en cours. Je recommence
ma 3eme. Et au bon de deux mois. J'arrête définitivement les cours. Car impossible de rester en classe avec les autres.

Impossible de rester attentifs au cours car c'était pour moi pas du tout intéressants. Et bien que je restait très retiré, mes passes temps étaient de trouver, et débattre sur des sujets divers en tout cours avec le profs. ( Ce qu'au final les élèves encourageaient à faire vu qu'on ratait une heure de cours à cause de moi) Les derniers mois je n'allais que pour faire
ça. Une fois par semaine et tout ça sans que aucuns de mes parents le sachent. Avec de subtile méthode de ... on va dire manipulation.Je partais tous les matins, je revenais tous les soirs faisant semblant d'avoir été à l'école. Mais je n'y allais pas. C'était de la lecture. Dans un café. Toute la journée. Un jour j'en ai eu marre en montant en cours avec la même musique écouté en boucle depuis des mois sans arrêts. Marre de mentir et de faire semblant. J'ai sonné à mon père. En disant: "Papa
j'arrête l'école, j'étudie à la maison et je passe les examens, fais moi confiance".

Résultat , après n'avoir rien fait en secondaire. En trois mois je passe via l'intermédiaire du jury central mon CESS. Que j"obtiens donc avec trois ans d'avance sur tout le monde. Avec des résultats excellents.

Me voilà à 15 ans près a entamer des études supérieures. Et là je me pause plusieurs questions. Le choix de mes étudesfutures et si je serai capable de les faire de façon traditionnelles. Toujours passionné par les sciences je m'oriente vers la biochimie et la pharmacologie. Je prends contact avec des personnes qui venait de finir leur première année pour me procurer les cours (Je voulais à tout prix éviter d'aller en cours si tot) J'étudie donc ces deux première années très facilement de chez moi. Fin mai période d'examen, j'arrive à me faufiler dans plusieurs salles d'examens et récupérer une copie d'examen qui ne me pose pas problèmes. Malheureusement, pas inscrit, pas payé et non listé. Donc pas de résultats. Mais je suis presque certains d'avoir obtenu d'assez bon résultat sans trop de difficulté. Je prenais même ça sous forme
d'amusements. J'ai donc selon moi obtenu, bien que cela ne soit pas officiel ma première années en pharma et en biochimie.
J'ai bien sur caché tout ça ( examens) à mes parents.


Malheureusement je perds de plus en plus la passion que j'avais pour ce domaine. Et je développe des aptitudes au niveau informatique ( que j'utilisais évidement régulièrement pour l'étude ).

Deux ans plus tard. Pour mes 18 ans. Gros accident...

Le jour même de mon anniversaire, après un bon week end avec ma copine alors qu'on discutait je perds soudain conscience.

Pendant une ou deux heures. Ma copine appelle mon père et une ambulance. Je me réveille aux urgences. Et la panique. Je n'ai
plus aucuns souvenir. Aucunes mémoire de moi-même de mon entourage. Les soupsons se sont vite tourner vers la drogue. Mais ma
copine à confirmer vu qu'elle venait de passer les deux jours avec moi que je n'avais rien pris. Et que de toute façon jen'étais pas du tout de ce bord là. Les test le confirme. Scanners. IRM et compagnie ne découvre rien.

Je suis donc resté pendant 6 mois complètement amnésique. Une amnésie sur tout. De mon visage, à mon corps, à mon entourage,
ou même de l'endroit ou je me trouvais. Les seuls "souvenirs" qui me restait était de type mécanique. ( cigarettes et mot
de passe sur un clavier). Le reste tout avait disparu. Que cela soit mon enfance où le nom de mon chat. On va donc dire tout le coté émotionnel. Je suis évidement dans un état ... terrible. J'ai peur, je ne comprends rien. Personne à qui avoir confiance. J'ai pris tout sorte de médicaments anti-psychotique à dose fortes. Principalement à base de fumerate de
quiètapine. Etant donné que mon métabolisme a énormément de mal à se satisfaire de doses et calmant normaux. Suivis
psychologique et tout ce qui va avec. Néanmoins mon état de "zombie" et ma paranoïa énorme fait que je ne suis pas capable de
parler beaucoup. Après avoir repris mes marque chez moi. Je me fais à cette idée de ne jamais retrouver ma mémoire. Mon père
( à ce moment là je l'appelais "Monsieur") m'as énormément aidé. Beaucoup parlé la nuit. ( Il travaillait de 9/23 en plus de
ça ...) Et donc je me retrouvait tout seul à la maison. Où à partir d'un moment je me suis vu obligé de fournir de l'aide au gens qui m'hébergeait. Nettoyage , rangement , vaisselle, etc...

Et un beau jour en faisant la vaisselle. Tout est revenu. D'un
coup. Sans problèmes. Comme si rien n'était partit. Mon père rentre. Je lui demande de s'assoir. Et là sa question fut :

"C'est bien toi?" J'ai dis oui. Et là j'ai tout raconté. Tout ce que je faisais, tout ce que je cachais et ce que je supposais avoir depuis très très jeune. ( J'ai découvert à l'époque le Syndrome d'Asperger via un article dans un magazine dont le nom m'échappe.) J'explique tout en détails. Pourquoi on ne l'a jamais découvert. Pourquoi j'étais si "diffèrent". Je montre le
test de chez Mensa. J'argumente le plus possible. Il me dis que cela lui semble évident avec les caractéristique que je lui ai décrite.

On va donc voir le pédopsychiatre qui s'occupait de moi. Après avoir eu énormément de mal a descendre mes doses de médicaments. Je viens au fait avec lui. Je pense que j'ai le syndrome d'Asperger où tout autre formes ressemblant à ça. Et que je cache cette idée depuis des années. Sa réponse fut brève. Que tu le sois ou pas ne change rien. On va travailler sur les causes de ton amnésie. Conclusion après d'intenses thérapie. ( Très très intéressante au passage ) J'ai eu un syndrome
disociatif. Je fuis la réalité. On cherche donc les causes de cette fuite. Il en conclut qu'étant donné que j'ai de gros problème ) me faire des amis masculins. Je refoule très très profondément mon homosexualité. Malheureusement j'aurais voulu que ca soit aussi simple. Il n'a pas arrêter de forcer sur cette idée. En essayant de me faire craquer. Mais que sans travail sur moi-même pour l'avouer on arriverait à rien. Problème : Je suis sur à 200% d'être uniquement interressé par les filles.

Mon chemin à ce niveau là de plus n'a jamais posé problème. J'arrête la thérapie. Plus grand chose à en tirer et on ne parle que de choses trop vagues pour avoir un impact interresant. C'était il y'a six mois.

Pendant les derniers 6 mois ici. Je me suis spécialisé dans l'informatique. J'ai acquérit de lourdes certifications ( sortes de diplôme donné par des technologies ( Microsoft, Linux, Cisco, etc )) Je suis donc actuellement et ce réalisé en 6 mois pour les gens qui s'y connaisse un peu : CCNA, MCP, MCSA, MCSE et quand j'aurais les moyens VMware ) Ainsi qu'une bonne dizaine de langages informatiques. Et bien sur quelques trucs que je préfère ne pas lister ici.

On clôt ici le résumé "vite fait" de mon parcours. Et j'aimerais résumer en point les différents thèmes/problèmes abordés.

- Alimentation très sélective
- Problèmes sociaux
- Intérêt poussé en science et informatique
- Aucuns ami.
- Incompréhension total des autres.


Mais voilà. Cela va faire trois ans que je peux compter sur ma main le nombre de fois ou je suis réellement sortit de chez moi. Hormis aller acheter quelques articles au magasin. Je sais sortir. Je suis même devenu quelqu'un de très apprécié. Mais je n'aime pas et évite à tout prix tant que je peux pas faire autrement. Mais bon , bien que je sois fort seul. Je n'ai pas forcément de problème à ce niveau là. ( Surtout qu'au niveau fille , je m'en sors très bien, car je suis réellement très apprécié. C'est pour moi à cause d'une certaine marginalité).

Maintenant j'aimerais trouvé un emploi. J'ai les qualifications requises pour trouver un très bon travail. Mais je pense que vous pouvez comprendre que recherche un emploi dans un monde qui nous surpasse est compliqué. Mais ... je fais mes recherches quand même. Malheureusement, ayant 19 ans et des compétences d'une personne avec 20 d'expériences. C'est difficile d'être pris au sérieux. Et je ne passe d'ailleurs même pas la première étape car je suis directement refusé à cause de mon âge. ( Ou manque d'expérience )

Et donc voilà. Je suis coincé. Je suis seul. Je ne vois pas quel chemin emprunté. Quelles sont les aides qu'un service ou autre peux me fournir ? Il est plus que problème que jamais je n'ai ressentit aussi fort mon "problème" ...




J'aimerais ... Juste laisser ce post en tant que question ouverte. Si jamais vous pouvez avoir un seul conseil à me donner ou tout simplement me dire que je suis pas du tout ce que je m'imagine ou alors le confirmer. En votre talent de personne qui connait ce domaine. Cela pourrait me faire avancer. Juste pour pouvoir enfin me dire "C'est ça !" Je le sais. Maintenant j'essaie de vivre avec. On peut dire ce qu'on veut. Mais poser un nom sur quelque chose peut aider...



Je vous remercie. Désolé d'avoir été brouillons dans mes idées ou trop long. Mais je devais relâcher tout ce que j'avais à dire ...

J'espère avoir des échanges gratifiant ici


Merci :wink:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
·louis·



Nombre de messages : 310
Age : 57
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: Perdu. Besoin d'aide.   Mer 07 Oct 2009, 18:57

Ben toi… Laughing

Tu sais, tu te trouves seul… Moi, je te trouve seulement sympathique.
Enfin, seulement… On est époustouflé à te lire.

Fameuse cette thérapie pour démontrer ton homosexualité refoulée. Il me semble que tu as bien fait d'arrêter.

Asperger ? Je ne sais pas, je ne me risquerais pas à diagnostiquer quelqu'un, même moi-même. Forcément, je ne suis pas psy.

Informatique… Pas certain que ça soit significatif. On parlerait plutôt de passions compulsives variables selon les individus. Alors, pourquoi pas l'informatique ?

Alimentation… Tu me fais franchement penser à mon fils. En pire. Wink
Il a toujours eu des passages exclusifs dont la seule constante est les berlingots chocolatés.

Boulot. Je crois que chez n'importe quel employeur intelligent (les autres ne valent pas la peine et tu t'y ennuierais), tu dois pouvoir demander qu'on te laisse faire tes preuves devant une machine.

Diagnostic. Va vite dans un service universitaire. L'important pour chacun de nous est d'arriver à nous connaître et de faire avec. Après, peu importe d'être catégorisé A, B ou C puisqu'il semble que ça ne puisse gêner ton avenir professionnel.

Sinon, bien comptant de te compter parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nath



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Perdu. Besoin d'aide.   Mer 07 Oct 2009, 20:00

Bonsoir Louis ! Merci de ta réponse , bien que ce forum soit assez vide Smile

Époustouflé à me lire ? Dans quel sens dis tu ça ?

Il est certain que le coup de mon homosexualité m'a ... Enfin au début étant quand même conscient de notre inconscient ( tongue ). Je me suis bien sur permis de douter. Mais au final, on sait quand même ce genre de chose ...

Tu parle de ton fils ? Asperger lui aussi ?


Sinon, j'aime le genre de disposition , en terme d'accessibilité sur le net dont tu fais part sur ton Site Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
·louis·



Nombre de messages : 310
Age : 57
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: Perdu. Besoin d'aide.   Mer 07 Oct 2009, 20:59

Époustouflant car pas banal. Lors d'une discussion avec Sandral, nous sommes arrivés à definir les aspies comme atypiques à contrario de « normaux ». Et tu me sembles assez atypique. Wink

Maintenant, es-tu seulement surdoué donc mal intégrable parmi les simples ; ou réellement aspie ? Je ne sais pas. Moi, je chercherais à le savoir.

Mon site… Embarassed Ce texte est une ébauche provisoire pour mettre quelque chose en ligne sur un compte que je paye depuis… Longtemps.
Au printemps, j'ai beaucoup bossé dessus, en arrivant à l'historique des caractères - époque renaissance - puis est arrivé l'été, puis la rentrée. Mes dispositions ne sont que des dispositions légales. Comme quoi, le législateur, le politique ne pense pas toujours de travers.
Personnellement, je crois qu'il est bon d'être confronté à la différence d'un proche (voire de la sienne) pour remettre en perspective la différence de tout un chacun, tous les ismes.
Mais voilà que se profile un autre projet, plus encore un pour lequel je traîne, car il me concerne moins directement.
Parallèlement, je travaille comme modérateur d'un gros forum Mac. L'idéal pour sombrer dans des tâches compulsives à répétition.

Homosexualité… Bof. Je suis aussi persuadé que tous les goûts sont dans notre nature, pour peu que l'on n'ait rien d'autre à croquer. Ça, c'est l'instinct de base.
Mais pour des gens « normaux », plutôt que l'affection et les besoins sexuels, l'instinct de reproduction et la raison priment.
L'homosexualité, il n'y a pas de quoi en faire une montagne, sachant que nous sommes en constante évolution darwinienne (encore un peu hermaphrodites comme des limaces). Partant de cette idée, ça n'y a rien de choquant.

Mon fils est plutôt autiste de haut niveau (l'intitulé du forum diffère de celui du site), en tout cas il a des troubles du comportement, assaisonnés de psychose.


Dernière édition par ·louis· le Mer 07 Oct 2009, 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valerie



Nombre de messages : 616
Age : 46
Localisation : hainaut
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Perdu. Besoin d'aide.   Mer 07 Oct 2009, 21:00

bienvenue ici
j'ai lu avec attention ton parcours!
je ne peux pas tirer de conclusion, mais c'est vrai que tu as des points communs avec mon fils ( 13 ans qui a ete diagnostiqué )

pq ne pas t'adresser à des pros qui pourraient te confirmer ou non ce que tu penses?

tu es de quelle région?

a bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nath



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Perdu. Besoin d'aide.   Mer 07 Oct 2009, 21:06

Aie. Je préviens je n'aime pas le terme surdoué !

Oui, la question serait-ce plutot SA ou AHN ? C'est clair. Mais l'un peut se confondre dans l'autre c'est un fait.

Sinon que ça soit clair. Je n'ai rien contre l'homosexualité. J'ai d'ailleurs à mon actif une assez grosse communauté lesbienne. Dont j'ai développé le partage pour un milieu qui ne comptait pas beaucoup sur le net de réelle site de "discutions" ( L'adresse au cas où : http://Lezbelles.com )

Sinon si jamais , tu as besoin d'une quelconque aide au niveau web , je peux t'aider que ca soit pour l'hebergement ou le coté technique. J'ai de gros serveu qui tourne quasiment pour rien. Et je propose des hebergements gratuit souvent pour aider , donc si tu es interressé , sait on jamais :p



Sinon pour répondre à Valérie. Je suis dans la région de namur. Et oui par un pro. Mais par où commencer ... Je suis perdu à du 100% ...

Si on pouvait m'aider ou me montrer le chemin pour y parvenir cela serait gentil. Smile


Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
·louis·



Nombre de messages : 310
Age : 57
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: Perdu. Besoin d'aide.   Mer 07 Oct 2009, 21:23

Héhé, j'ai prévenu : je ne suis pas un pro.
Surdoué, c'est une façon de dire, car je ne possède pas le jargon approprié, sans aucun doute.

Moi aussi, un jour un type est entré dans l'atelier de peinture monumentale où j'étais étudiant, et a qualifié ma toile en cours de géniale.
Ça m'a fâché (intérieurement) car j'étais conscient de ne pas être génial et des défauts de ce travail :

3m60 x 2m70
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nath



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Perdu. Besoin d'aide.   Mer 07 Oct 2009, 21:27

Oula 3m60 x 2m70 Shocked

Ça c'est de la toile et des heures de travail !
Malheureusement je n'ai aucuns goût niveau artistique. Enfin du moins pas d'intérêt à ce niveau. Mais néanmoins j'aime bien cette toile ! Smile


Tu continues toujours à peindre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
·louis·



Nombre de messages : 310
Age : 57
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: Perdu. Besoin d'aide.   Mer 07 Oct 2009, 22:08

Non, je ne peins plus. Je crois que la peinture est un art dépassé. Ou alors, j'en ai fait le tour techniquement, ou alors je (me) cache quelque chose. Cool Ou encore l'informatique et Photoshop m'ont permis de faire le lien entre mes hémisphères. Laughing

Dans ce cas-ci, j'ai aimé la performance de faire de tels dégradés à l'acrylique, alors que c'est difficile. J'ai dépassé ça un jour avec un ciel en fondu sur 11m de long. Pour y arriver, c'est physique. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nath



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Perdu. Besoin d'aide.   Mer 07 Oct 2009, 22:18

Les joies des nouvelle technologies ... C'est vrai que la peinture est en ... Enfin voilà.

Puis je te poser quelques question sur Florimond ?

Nottament son âge , son interet, ses talents etc ? Smile

Si tu ne veux pas c'est pas grave. Et en MP si tu veux. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
·louis·



Nombre de messages : 310
Age : 57
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: Perdu. Besoin d'aide.   Mer 07 Oct 2009, 22:52

13 ans, les films d'action (Star-Wars, Star Trek, Spiderman, Batman, Tim Burton, des comédies infantiles, je lui fais découvrir des films d'auteur [sa mère, encyclopédie du cinéma, aussi] : Hitchcock, Caro et Jeunet, tout ce qui est de la catégorie Heroïc Fantasy/Magie poétique), talent : la tchatche (une vraie concierge).
Il aimerait vivre des aventures, bien ancré dans son délire que la vie doit être un film. Il a voulu être policier (je n'aime pas), pompier (il faut des aptitudes que je ne suis pas certain qu'il possède), garde-chasse (c'est un garde-chasse qui a arrêté Dutroux), athlète (mais son manque de motricité l'en empêche, exclu du club Excelsior à Bruxelles après quelques heures d'essai). Il voudrait finalement être scénariste, mais refuse tout ce qui s'écarte d'un schéma trop classique Bing, Bang, Boum.
Je tente de l'influencer en apportant une dimension psychologique, voire carrément marketing, mais il refuse.
Dernier en date : deux héros, l'un imbécile, l'autre fou, moteurs de l'action par leur bêtise et inconscience. Avec une copine très douée qui résout les intrigues. Son sexisme l'empêche d'accepter, impossible aussi que ses héros ne soient pas "super", mais de vrais accidents de la nature bien réelle. Je ne peux pas donner le titre qu'on a inventé à deux car c'est trop bon du point de vue marketing et Google nous guette. Flo veut absolument qu'il y ait un vrai héros aux dents Colgate, aux cheveux Brillantine, alors que selon moi, l'équipe de base suffit amplement.
Alors, il n'en fait rien. Moi, j'aimerais un éclair de sa part et je ne peux lui piquer son idée (même si c'est la mienne). Surtout que mes priorités sont ailleurs.

Il dessine très mal, c'est un comble (pour moi), mais un de mes amis dit souvent : mon style, c'est la somme de mes incompétences. Et c'est très vrai. Les aspies contournent l'obstacle, usant de ce qui les distingue. On peut les voir diminués, alors qu'à certains points de vue, ils sont augmentés. Atypiques. Et c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nath



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Perdu. Besoin d'aide.   Mer 07 Oct 2009, 23:15

Je t'envoie un MP pour parler un peu plus de ça. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maggy007



Nombre de messages : 15
Localisation : Liege
Date d'inscription : 07/09/2009

MessageSujet: Re: Perdu. Besoin d'aide.   Jeu 08 Oct 2009, 08:42

Bonjour,

Pour ne pas répéter ce que tout le monde a déjà dit, tu pourrais prendre des renseignements aupres de SUSA et voir s"il existe une "branche" du coté de Namur.

Ma fille de 16 ans, est en attente d'un diagnostic.

On a fait une "rencontre préliminaire" avec une pédopsychiatre qui pense utile que l'on aille plus loin.
Donc on ne sera pas fixé avant au moins décembre.

Elle aussi vers 18 mois elle a arrêté de manger "normalement" du jour au lendemain.

La panade, et ensuite tous les légumes.
Elle n'aime pas les pdt, et ne mangerait QUE DES PATES. C'est d'ailleurs ce qu'elle fait ;o)

Heureusement elle aime la viande , et le blanc de poulet.
Elle déteste quand la sauce se mélange aux autres aliments.

Bon courage dans vos recherches

Maggy007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
·louis·



Nombre de messages : 310
Age : 57
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: Perdu. Besoin d'aide.   Jeu 08 Oct 2009, 12:24

Ah, les mélanges d'aliments, la sauce…

Mon fils mange d'abord les aliments qu'il aime le moins et finit par manger froid ce qu'il préfère. Et jamais de sauce sur ses frites, ce serait un sacrilège !

Hihi, faut voir aussi comme je beurre une tartine : rien ne dépasse. Je découpe le gouda scrupuleusement comme au scalpel.

Mais oups Embarassed , je suis ici pour mon fils. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maggy007



Nombre de messages : 15
Localisation : Liege
Date d'inscription : 07/09/2009

MessageSujet: Re: Perdu. Besoin d'aide.   Jeu 08 Oct 2009, 16:23

Comme on dit à Liege, OUFTI!

Laura fait exactement pareil, elle ma,ge ce qu'elle n'aime pas, et fini par ce qu'elle préfère ;o)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valerie



Nombre de messages : 616
Age : 46
Localisation : hainaut
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Perdu. Besoin d'aide.   Jeu 08 Oct 2009, 20:48

mon mari dit toujours qu'il mange (baptiste ) comme Montignac!!!un aliment à la fois
Jamais de sauce sur les frites , degeu la mayo , le ketchup c'est pire encore.

Ne mange quasi plus de légumes ( carottes venant des pois et carottes, chou fleur !!!)
Petit il mangeait de tout quand c'était mixé, une fois qu'on a arreté de mixer, il a fait des restrictions !!!!

La viande il mange de tout quasiment

pdt , pâtes , riz,...ok

fruit rarement une pomme ou une banane!


mais c'est vraiment comique la façon dont il mange , d'abord toutes les pâtes puis la viande puis il reprend des pâtes!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
·louis·



Nombre de messages : 310
Age : 57
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: Perdu. Besoin d'aide.   Ven 09 Oct 2009, 14:25

Ah ah ah, on a donc clairement défini un schéma d'alimentation autistique. On pourrait ajouter les montagnes parfaites de purée, avec un cratère de beurre, où alors c'est moi ?

Signes certains : le dégoût pour la nouveauté et les légumes crus, le goût des aliments mixés, l'impossibilité d'englutir des morceaux trop épais ou durs, avec certes des variantes.
Boissons pétillantes ou pas, glaces ou pas, etc.

Et même si ça ne correspond pas à la demande initiale de Nath, c'est fort en rapport avec les chipolatas.
Alors, Nath, si tu es ainsi aussi, avec d'autres "symptômes" dont tu trouveras le témoignage un peu partout dans nos pages, contacte donc un grand service psychatrique universitaire ou le SUSA à des fins diagnostiques.
Il n'y a que de cette façon que tu sauras si tu es « bienvenu dans le club ». geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perdu. Besoin d'aide.   Aujourd'hui à 23:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Perdu. Besoin d'aide.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin d'aide pour choisir un siège 0+/1
» Besoin d'aide pour siège auto 0+/1
» besoin d aide svp...parent avec nous toute la journée
» Besoin d'aide pour un fond de teint pour peau noire
» Besoin d'aide sur la phonétique !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SYNDROME D'ASPERGER :: Salon d'accueil-
Sauter vers: