SYNDROME D'ASPERGER

Forum destiné aux personnes asperger ainsi qu'aux parents et proches d'enfants, d'ados et d'adultes présentant le syndrome d'Asperger
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 mémoire intégration scolaire des enfants Asperger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ysaline



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 17/01/2010

MessageSujet: mémoire intégration scolaire des enfants Asperger   Dim 17 Jan 2010, 15:08

Bonjour à tous,
Pour mes études je réalise un mémoire sur l'intégration scolaire des enfants atteints du syndrome d'Asperger. Mon hypothèse devait être: la scolarisation en milieu ordinaire est la scolarisation la plus adaptée pour ces enfants car elle favorise leur socialisation. Mais après avoir lu certains témoignages je n'en suis plus si sûr. Pourriez-vous m'aider à éclaicir cette idée? Je vous en remercie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agnes



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: mémoire intégration scolaire des enfants Asperger   Lun 18 Jan 2010, 09:48

Bonjour,

Votre question est une question complexe à laquelle il n'y a certainement pas une réponse unique . On pourrait presque dire qu'il y a une solution pour chaque enfant....
Concrètement, les parcours de nos enfants sont tous étonnamment différents; certains ont été intégrés en primaire et plus du tout en secondaire, d'autres (comme mon fils) ont fréquenté une école adaptée en primaire et ont rejoints le secondaire ordinaire.

Pour moi, l'hypothèse qui prône à tout prix l'intégration parce que cela favoriserait la socialisation des enfants est érronée et non adaptée. Si l'enfant (ou l'ado) est constamment harcelé, malmené et victimisé dans un environnement scolaire ordinaire, le résultat sera un renfermement sur lui-même et certainement pas un développement de sa sociabilité, bien au contraire!
Se focaliser sur cette problématique d'intégration, c'est un peu mettre la charrue avant les boeufs si l'on peut dire. Car l'important avant tout, c'est que l'enfant trouve un environnement sécurisant et adapté pour oser s'ouvrir aux autres; pour certains, cela permettra ensuite d'intégrer un établissement ordinaire (et là, le bénéfice sera réél si cela se passe bien), pour d'autres non car ils resteront trop fragiles pour cela.

De plus, la réussite d'une intégration, quand elle s'avère envisageable, dépend d'une part du facteur humain: l'accueil de l'école, l'attitude des professeurs et leur capacité a comprendre l'élève. Toutes choses assez aléatoires, sur lesquelles il n'est pas toujours possible d'avoir une influence.
Et d'autre part, cela dépendra de la possibilité et de la capacité à accompagner l'enfant, psychologiquement, pour le guider pas à pas afin de l'aider à comprendre ces codes sociaux car cet apprentissage ne se fera pas naturellement, tout seul.

Avez-vous lu des livres sur le sujet? Car certains, très bien faits, pourront vous éclairer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ysaline



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 17/01/2010

MessageSujet: Re: mémoire intégration scolaire des enfants Asperger   Lun 18 Jan 2010, 17:43

Je vous remercie pour votre aide. J'ai lu le livre de Tony ATTWOOD "le syndrome d'asperger" et il ne précise pas le type d'éducation. Je vais essayer de me procurer d'autres livres sur la question.

Ysaline
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral



Nombre de messages : 1299
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: mémoire intégration scolaire des enfants Asperger   Lun 18 Jan 2010, 17:58

Salut Ysaline,
Je suis tout a fait d'accord avec toi Agnès. Je crois que c'est souhaitable en milieu ordinaire car elle tire vers le haut certains enfants via l'imitation et la stimulation des autres enfants autour de lui.
Mais si la personne se sent mal et n'est pas soutenue mais au contraire houspillée et harcelée de moqueries incessantes , c'est très néfastes pour elle.
De même les stéréotypies de certains enfants autistes de bon niveau est une barrière à leur intégration puisqu'elles susciteront des difficultés pour l'enfant et pour les autres. exemple: se balancer, tourner, ne pas supporter qu'on le touche,etc.
de plus on ne parle pas ici de l'ouverture énorme d'esprit de la/le prof de classe ou/et de la direction...

Agnès peux tu citer un titre de livre ou deux ,ça peut contenter tout le monde? Berci

bises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivéro



Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Re: mémoire intégration scolaire des enfants Asperger   Mar 19 Jan 2010, 08:56

sandral a écrit:
Berci
Dis donc, elle est tenace, ta sinusite lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agnes



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: mémoire intégration scolaire des enfants Asperger   Mar 19 Jan 2010, 10:51

Comme titre de livre, je citerai celui de Laurent Mottron ("L'autisme, une autre intelligence" édition Mardaga). C'est très complet sur le mécanismes cognitifs propres aux autistes et cela aborde la question des outils pédagogiques spécifiques requis.

Pour toi, Sandra, ce n'est pas nouveau car tu le connais bien...

Agnès
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral



Nombre de messages : 1299
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: mémoire intégration scolaire des enfants Asperger   Mar 19 Jan 2010, 23:31

ça y est je respire enfin normalement Olivéro! J'étais un peu naze dimanche désolée! Puis les grands groupes et la position figée sur mon divan ça m'a paralysé un peu.
A part ça ,hier j'ai rencontré un éducateur qui bosse dans un service d'intégration en Wallonie ,et là enfin j'ai pigé une part de l'immobilisme belgo-belge.
Ils sont deux à accompagner des enfants handicapés légers en enseignement ordinaire sur toute une région sud de la Wallonie, et il m'a dépeint toutes les difficultés:
-Manque d'écoles ouvertes à cela
-Manque de profs ouverts à accepter la présence de quelqu'un d'extérieur dans sa classe, accompagnant l'enfant une journée par semaine uniquement
-Manque de subsides pour leur service, qui fait que à deux ils ne peuvent répondre que à 4 dossiers par an! avec une demande d'aide toutes les semaines presque!C'est du délire!!!
-Manque de réserve des parents qui voudraient la lune pour leurs mômes et qui se plaignent du service ou du prof si l'enfant éprouve quand même des difficultés d'intégration.
-Intégrer un enfant demande ,dit-il, un travail de préparation de un an auparavant! auprès de l'école accueillante et du professeur accueillant et auprès des parents... pour maximiser la réussite.

Mille milliards de mille sabords de tonnerre de Brest, comme dirait l'autre! On est mal barré !

bye


Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irene



Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: mémoire intégration scolaire des enfants Asperger   Mer 20 Jan 2010, 08:09

Il y a des intégrations sans aide qui fonctionnent bien et dont on ne parle jamais... Mais je suis d'accord pour dire que cela dépend de l'école (plus ou moins ouverte et tolérante), de la direction et surtout de chaque enseignant (dans le secondaire).
On n'a pas attendu "l'aide à l'intégration" pour trouver des solutions.
J'ai déjà entendu un Directeur me dire "il faudrait un autiste dans chaque classe pour nous obliger à réagir différemment".
Il y a également beaucoup de petites écoles où les instituteurs font un maximum avec peu de moyens.

C'est comme pour la santé... on ne parle que des malades et rarement de tous ceux qui sont en bonne santé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
véro



Nombre de messages : 192
Localisation : Burdinne
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: mémoire intégration scolaire des enfants Asperger   Mer 20 Jan 2010, 09:15

Sandra, une prochaine fois, n'hésite pas à demander une chaise, hein Very Happy

Pour Achille, on va tenter le coup en première primaire sans aide...mais en préparant le terrain dès maintenant pour la rentrée de septembre...

Je pense qu'il y a autant de manières de faire qu'il y a d'enfants et que c'est ça que les politiques doivent comprendre....pas de dogme, pas d'intégration à tout prix, pas d'enseignement spécial à tout prix, pas de "il doit faire comme tout le monde, sinon, c'est la porte"...

De tout temps, on a bricolé des solutions dans l'enseignement mais ça a toujours été laissé à la bonne volonté de chacun. Si on tombait à la fois sur une super direction, sur un super enseignant, tout était facile quel que soit la solution choisie...sinon, ça pouvait devenir cauchemardesque...

En balisant trop, on risque de couper les bonnes volontés et de toutes façons de heurter les mauvaises...

Je ne crois pas aux solutions miracles, mais à la mise en place de moyens qui permettront aux écoles volontaires de gérer un accueil pour nos enfants...

Bref, sur base des bonnes volontés comme avant mais avec plus de sous et de soutien...

C'est un avis d'ancienne enseignante pas tout à fait désabusée....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papillane1



Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: mémoire intégration scolaire des enfants Asperger   Mer 20 Jan 2010, 14:38

Je me souviendrai tjs de cette phrase prononcée par l'institutrice de Ben quand il était en troisième maternelle: "Ce n'est pas à l'école à s'adapter à votre fils, Madame.C'est à lui à s'adapter à l'école".
Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valerie



Nombre de messages : 616
Age : 46
Localisation : hainaut
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: mémoire intégration scolaire des enfants Asperger   Mer 20 Jan 2010, 19:08

l'idéal c'est des classes pas trop grandes .

et que l'instit soit ok, sinon c'est peine perdue!
car un enfant diiférent ds sa classe n'est pas tjrs facile à gérer , alors si l'instit n'est pas ok, elle ou il ne va rien faire pour que ça aille mieux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral



Nombre de messages : 1299
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: mémoire intégration scolaire des enfants Asperger   Mer 20 Jan 2010, 20:18

Val on sent l'expérience vécue.
Mais du coté du parent devoir s'en remettre à une seule personne, qu'on ne connait pas qui va devoir gérer notre môme tous les jours et toute une année, y a de quoi baliser pas mal.
Il devrait y avoir une charte ou une liste des écoles prenantes et on gagnerait déjà du temps.

Le directeur dont tu parles Irène moi je veux bien lui accrocher une médaille sur son costume!!! cheers


Dans la classe de mon fils y a une solidarité envers lui parfois qui fait chaud au cœur. Après 4 ans ensemble, ils ont tous appris à le connaitre.
Quotidiennement, on l'apostrophe, on vient lui raconter des blagues, on lui donne des petits mots comme
"notre classe sans Yann c'est comme un petit déjeuner sans Nutella!" Sad
Le jour où j'ai vu ce petit mot dans son cartable je me suis dit ça va, il est entouré de mecs cools !
Pourtant entendre parler que de trains et d'avions à longueur de temps faut avoir une bonne dose de tolérance et a 14 ans c'est pas évident! drunken
En juin, ils ont décidé d' éditer un de ses textes sur l'Ardèche dans le journal de l'école, car il a une bonne plume! il était fier comme un paon et tout le monde le félicitait...
Si tous les jours étaient fait d'encouragements et de phrases soutenantes pour eux, nos aspis seraient les plus zeureux du monde dans le monde des Nts....
Au contraire je pense que fréquenter une école ordinaire pour un aspi c'est un combat quotidien hyper épuisant et personne ne les félicitera jamais assez pour leur courage !


flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valerie



Nombre de messages : 616
Age : 46
Localisation : hainaut
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: mémoire intégration scolaire des enfants Asperger   Jeu 21 Jan 2010, 16:19

wouah super pour yann!

bon moi suis 1 instit qui est ok!
je suis la premiere sur votre liste!!!!
mais c'est en deuxième maternelle!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: mémoire intégration scolaire des enfants Asperger   Mar 23 Fév 2010, 10:14

Coucou,
Première intervention sur le site.
Maman d'un fils Asperger de 14 ans en intégration dite "sauvage". L'accueil de la différence quelle qu'elle soit fait partie du Projet pédagogique de l'école. Ecole fréquentée par un autre de nos enfants pendant 4 ans ce qui nous permet de connaître le terrain et école de proximité puisque à 10 min à pied et à 3 min en voiture - c'est un choix délibéré et un immense coup de bol puisque la plupart des enfants de primaire se retrouvaient dans cette école, ce qui nous a permis de demander qu'il soit avec certains d'entre eux en 1ère. Donc en première humanités, une réunion avec les Professeurs la veille de la rentrée avec moi la maman qui fait un exposé sur le sujet Asperger (j'ai l'habitude car il a fait 5 écoles en maternelle et primaire). Passage de la Direction dans toutes les classes de première pour expliquer que dans l'école, il y a des enfants différents (il n'est pas le seul porteur de handicap). Une intervention du Susa dans la classe pour répondre aux questions des élèves suite à un témoignage de notre fils au cours de religion (thème cap 48). Donc il a levé la main et a dit "je suis autiste et c'est pour çà que j'ai du mal à aller vers les autres". Organisation par l'école d'une semaine de la "Différence"pour tous les élèves du 1er degré (sans qu'on ne demande rien). Réunion de debriefing en fin d'année avec tous les Profs. Réunion de début d'année en deuxième avec tous les profs et la Direction qui a décidé (sans qu'on ne demande rien) de maintenir le groupe classe intact et la plupart des Profs aussi donc un groupe classe qui exceptionnellement reste 2ans ensemble. Pas de réunion de fin d'année car tout s'est bien passé.
Réunion de début d'année en 3ème humanités avec tous les Professeurs. Nouveau groupe classe (7 élèves de l'ancienne). Option latin grec sciences fortes. Un mois avant Noël tout dérape, fugues, refus d'aller à l'école, scolarisation partielle, notre fils vit à la bibliothèque de l'école et on décide d'un changement de classe pour janvier. Il s'avère aujourd'hui que la classe d'où il vient est ingérable et les retenues commencent à tomber : on n'avait jamais vu çà : une vraie classe de chahuteurs. La Direction reconnaît que notre fils a été le premier à comprendre le dis-fonctionnement de la classe qui n'avait rien à voir avec lui. En fait on l'a sorti à temps. Nouvelle classe en janvier, malgré le passage en bibliothèque et une grosse partie manquée la moyenne est de 75%. 3 semaines dans la nouvelle classe et ensuite, tout qui dérape de nouveau. Plus moyen de gérer la taille de l'école, de traverser la cour (1700 élèves, çà fait des grosses grappes à traverser avant d'arriver au rang). 3 semaines de scolarisation partielle jusqu'à Carnaval, on décide de lui faire un horaire en fonction des interros à passer. Chaque soir on décide de l'horaire du lendemain avec la complicité d'un copain de classe qui le prévient des interros prévues et qui passe les feuilles qui manquent. Moyenne 70% et un échec. Hier, reprise des cours prévue avec une heure à deux par jour prévue en bibliothèque pour souffler, vomissements violents. Pas moyen de l'amener à l'école. Aujourd'hui, il y est depuis ce matin. L'organisation mise en place pour que çà marche : l'impliquer dans les décisions, il est arrivé lui-même à proposer qu'il irait à l'école mais qu'il manquait toutes les 2èmes heures d'un même cours sur la journée. donc s'il y a français le matin et encore une fois l'après midi, il ne fait que la première heure.
Ce que j'ai dû mettre en place :
Le conduire à l'école à l'heure pile (calculer pour arriver au moment où çà sonne et le faire rentrer par la grille arrière qui est ouverte et lui permet d'arriver directement dans le rang)
Le reprendre à 12h pile à cette même grille et le reconduire à 12h40 (avoir prévu son repas à la maison qui fume - le faire manger que ce qu'il aime pâtes sans gluten et ailes de poulet pour qu'il retrouve ses sécurités - tant pis pour l'équilibre alimentaire). A 4 heures, il rentre à pied et je suis soulagée dès que je le vois arriver.
Etre en contact permanent avec la Direction (par mail) pour faire le point et évaluer le degré de tolérance de la classe et des Profs mais comme il est brillant, il commence à attirer l'admiration de tous surtout quand il fait une interro pour lequel il n'avait pas vu la matière et qu'il la réussit (je parle des langues anglais et néerlandais ) là il dégoûte tous ses copains de classe !
Voir chaque Prof individuellement pour expliquer la situation, à chaque réunion demander si on peut communiquer par mail pour éviter tout petit tracas de manque d'infos (je n'ai pas encore fini la tournée des Profs mais je reçois un bon accueil - je propose de me rendre à l'école à une des leurs heures de fourche)
Faire un fax tous les matins à l'attention des éducateurs avec l'horaire du jour pour que l'info circule bien et qu'ils puissent gérer.
Faire des passages réguliers dans l'école et informer tous les gens qui commencent à me connaître pour informer de la situation (cela va de la dame à l'entrée, aux éducateurs, aux jeunes qui je connais parce que je les ai eus en équipe de caté et qui maintenant sont en rhéto, aux parents que je connais, à ses copains de classe; je fais feu de tout bois!).
Mettre le médecin de famille dans le coup en relation avec le Susa pour obtenir des certificats qui couvrent ses absences (dès qu'il est couvert, tout le monde respire car c'est le souci de l'école par rapport aux inspecteurs)
Vous aurez compris que je ne travaille pas, que j'ai une chance folle de ne pas avoir à le faire et que ce n'est pas à cause de lui car c'est le choix que j'avais fait lorsque nous avons prévu d'agrandir la famille à 4 enfants.
En fait je joue le rôle d'auxiliaire de vie quand c'est nécessaire. Ma conclusion est que la circulation de l'information est essentielle, beaucoup de contacts, de coups de téléphone, de visites, ... Bon je vous dis tout çà ce matin mais je ne suis absolument pas sûre maintenant qu'on arrivera à terminer l'année mais la Direction et tous les profs ont compris son petit côté savant et tout le monde veut qu'il réussisse. Chaque jour qui passe est une victoire. Je prépare déjà le plan B pour l'année prochaine au cas où (Salon des Etudes pour voir ce qu'il y a sur le marché - accueil d'un étudiant étranger pendant un an qui servirait de grand frère pour marcher avec lui et l'aider à passer la porte de l'école : déjà 6 jeunes ont été accueillis dans notre famille car si le monde l'effraie, on le lui met dans la maison depuis qu'il est petit : obligation de partager son quotidien, la table familiale, la salle de bain avec des "étrangers". Je précise pour finir que notre fils est asperger mais aussi adoptif et africain. Nous avons une famille atypique : 2 enfants blancs et 2 noirs, 2 filles et 2 garçons et des jeunes qui logent régulièrement chez nous.
Je ne suis pas une super maman, j'ai fait une dépression, je rêve de choisir un boulot qui me plaît et je pleure des litres régulièrement, je me tracasse beaucoup pour sa vie affective (j'essaie de suivre les bons conseils d'Irene sur tout ce qui a trait au sexe). J'ai la chance que c'est notre 4ème et qu'on arrive parfois à distinguer ce qui est ado de ce qui est AS car on en a eu 3 autres ados avant lui avec fugues, changement d'école, claquage de portes, manque d'hygiène corporelle, brossage de dents inexistants, soirées foireuses, récupération en pleine nuit, insomnies pour heures de retour nocturne pas respectées, petits copains pas top, chambre avec le sol plus visible sous les vêtements non rangés, les restes de goûter et les cours éparpillés, bon j'arrête là, je veux pas vous décourager... mais c'est la réalité avec les ados "dit normaux"
Bon courage à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papillane1



Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: mémoire intégration scolaire des enfants Asperger   Mar 23 Fév 2010, 17:52

Tout d'abord, bienvenue Smile

woaw quel parcours.Mon Dieu, qu'est ce qui ns attend?

Tu es une mère très très courageuse.Merci pour ton témoignage.
Si tu voulais bien ns expliquer les débuts, les signes, le diagnostic...
Je suis maman d'un petit bout en cours de diag (il a 6 ans et demi). flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral



Nombre de messages : 1299
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: mémoire intégration scolaire des enfants Asperger   Mar 23 Fév 2010, 23:20

cheers cheers Salut Diana, enfin là! merci pour ton long témoignage.(il aurait été mieux en salon d'accueil!)

Alors là tu m'en bouches en coin. T'a gagné la médaille de la super maman queen
Est ce que tu dors parfois? Very Happy ou bien tu te dédoubles? What's your secret ?

biz

A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
véro



Nombre de messages : 192
Localisation : Burdinne
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: mémoire intégration scolaire des enfants Asperger   Mer 24 Fév 2010, 09:43

Diana, on s'est rencontrés chez Nath, je me souviens que tu avais déjà expliqué le choix de l'école et bien, c'est quand même un bon choix quoi qu'il en soit, hein!

Je suis soufflée par tout ça, par votre énergie et j'imagine bien que ça doit être très très lourd!

C'est bien aussi que tu nous rappelles que c'est difficile avec tous les ados Wink

Courage à toi et au plaisir de vous revoir à un café Asperger un de ces jours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: mémoire intégration scolaire des enfants Asperger   Aujourd'hui à 14:39

Revenir en haut Aller en bas
 
mémoire intégration scolaire des enfants Asperger
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» subvention pour intégration d'un enf. handicapé
» Faut-il revoir le modèle d'intégration français ?
» Pour votre intégration
» Du choc culturel à l'intégration
» Classe d'Intégration Scolaire (CLIS)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SYNDROME D'ASPERGER :: Scolarité-
Sauter vers: