SYNDROME D'ASPERGER

Forum destiné aux personnes asperger ainsi qu'aux parents et proches d'enfants, d'ados et d'adultes présentant le syndrome d'Asperger
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 journée avec Barbara DONVILLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
irene



Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Mar 16 Fév 2010, 11:38

La psy répond:
Toute approche a du bon mais ce qui me choque c'est de baser l'intervention sur une hypothèse très fragile "il y a un surdoué caché dans chaque autiste même profond".
Je ne demande que ça , de terminer ma carrière en me disant qu'enfin on a trouvé la solution.
Il y a troujours moyen de faire évoluer une personne avec autisme et heureusement. J'ai consacré des dizaines d'années aux personnes avec autisme profond et au nom de tous leurs parents qui même avec amour, même avec travail , même avec argent, même même... ont dû accepter de voir leur enfant évoluer très peu, je suis scandalisée... Ne les torturez pas en leur disant qu'ils n'ont pas trouvé "le haut potentiel" de leur enfant. Ne les renvoyez pas à une culpabilité insupportable. Ils ont assez souffert.

Un miracle reste du domaine de l'exceptionnel... Ne promettez pas des choses que vous ne pourrez pas offrir. Accepter que son enfant soit porteur d' un autisme profond c'est de l'ordre de l'impossible... ne les enfermer pas en plus dans la culpabilité de le pas en avoir fait assez.

Je ne critique pas les façons de faire mais je n'admets pas de voir les échecs se traduire en culpabilisation.

Il a fallu se battre contre les théories Bettelheimienne où les parents sortaient meurtris et les mères culpabilisées au point de ne plus avoir envie de vivre... ne recommencçons pas .

Je n'admets pas que l'on confonde haut potentiel et autisme profond (souvent d'ailleurs associé à un retard mental).

Mais en tant que scientifique, je trouve intéressant d'écouter , analyser les autres méthodes et en tirer des idées... à condition de ne pas promettre l'impossible à des gens fragiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
véro



Nombre de messages : 192
Localisation : Burdinne
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Mar 16 Fév 2010, 13:06

Irène, je suis contente de te lire....aussi bien la maman que la psy....

En fait, je le répète, ce que j'ai lu dans le livre de Barbara Donville, ce sont des idées intéressantes, des jeux, des exercices qui peuvent sûrement convenir....ce qui m'a très très fort choqué, c'est l'intro de son livre, et aussi de lire qu'elle se revendique de "SRP".....un petit clin d'oeil pour Sandra Wink

Je trouve qu'il faudrait des débats entre intervenants pour que chacun puisse exposer ses arguments et qu'ils donnent leurs avis entre experts, parce que finalement, nous les parents (et je t'inclus dans les parents, Irène), on peut juste faire notre shopping, choisir ce qui nous semble sensé en entendant d' autres nous dire qu'on fait fausse route...

Maintenant, j'imagine que le débat serait houleux et que personne n'aurait envie d'y participer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irene



Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Mer 17 Fév 2010, 08:55

Il fut un temps où je participais aux débats psychanalyse contre éducationnel.
Puis comme nos méthodes se rejoignaient sur certains points , il n'y a plus eu de débat.
Je ne revendique qu'une chose: ne plus promettre ce qui n'est pas réalisable pour tous, ne pas confondre autisme profond et HP, ne pas rendre coupables les parents de non amour? ne pas confondre son enfant autiste avec l'autisme en général.
Si tu as lu Donville, tu dois te rendre compte qu'il y a des choses que je fais qui ressemblent à "ses ateliers"... mais j'y mets plus de souplesse.

C'est le côté "vaincre" qui est dérangeant. Car que fait-on de ceux qui n'ont pas vaincu ?

Ce qui me tue c'est le côté "je me suis consacrée à mon fils"... comment fait-on quand on a 5 enfants et le besoin de gagner sa vie ?... comment fait-on mère célibataire dans un petit appartement... etc etc...
Comment fait-on quand on divorce à cause de cet enfant "insupportable" à deux ?

Si non il y a des idées à tirer de toute méthode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papillane1



Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Mer 17 Fév 2010, 09:55

Véro, Irène, Sandra, je vous rejoins toutes les trois.

Vaincre...
J'ai lu le livre d'Irène.Quel combat, quelle implication, quelle dévotion pour supporter l'insupportable.

Tu as raison Irène, qu'on arrête de culpabiliser , c'est déjà assez dur comme cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
véro



Nombre de messages : 192
Localisation : Burdinne
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Mer 17 Fév 2010, 10:45

Entre-temps, j'ai fait pas mal de recherches sur différents forums.

Effectivement, les ateliers proposés par Barbara Donville ressemblent aux tiens, Irène.

Sauf que dans le programme de Barbara Donville, il faut acheter tous les jeux que tu as pour les refaire indéfiniment à la maison.

Perso, je veux bien "travailler "avec Achille de temps en temps, on fait les exercices qui sont dans son carnet...mis bout à bout, on fait probablement une heure par jour....quand il veut....et là aussi, on dit que c'est quand l'enfant veut, mais on parle d'environ 4 heures par jour....je sais que mon bonhomme piquerait des crises si je lui proposais 4 heures d'exercices par jour....ceci dit, on parle de retirer l'enfant de l'école, donc c'est peut-être possible, je ne sais pas.

J'ai lu aussi sur des forums qu'elle demande 300 euros pour une première rencontre et qu'il faut acheter une dizaine de jeux au départ. Après, on peut l'appeler ou lui envoyer des mails quand on a des questions....

Perso, je me trouve plutôt gâté par la vie, j'ai un super mari, 2 supers enfants, un super boulot, un super maison....mais malgré ça, je n'ai pas l'energie de sauver mon fils de l'autisme....parce que dans le genre, il y au aussi le bouquin de Jacqueline Berger "sortir de l'autisme" qui est pas mal....

Maintenant, Agnès, je veux bien croire qu'en rencontrant cette dame, beaucoup de choses t'aient parlé et que tu ressentes le besoin de partager ça autour de toi. J'imagine que tu te replonges quelques années en arrière et que tu te dis que cette prise en charge aurait convenu à ton fils.

Je suis impatiente que vous fassiez votre rapport de lecture, Sandra et Muriel Wink

Papillane, tu as raison, c'est déjà assez dur comme ça....

Irène, c'est pour quand ton bouquin qui porterait un titre du genre "une prise en charge de l'autisme"....?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irene



Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Mer 17 Fév 2010, 13:46

Je crois que je vais l'appeler : toute une vie avec l'autisme et pas un de sauvé... mais beaucoup de familles qui rigolent et vivent entre dinormos.
J'ai deux livres sur le tapis mais peu de temps.

C'est marrant parce que je me précipité entre mes consults pour lire le feuilleton !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papillane1



Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Mer 17 Fév 2010, 14:59

Ben vient de se taper une crise de rage.
J'ai lancé de l'eau bénite en criant : "sors le génie qui est en toi" mais ça n'a pas marché.
Je ne sais vraiment pas m'y prendre... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
véro



Nombre de messages : 192
Localisation : Burdinne
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Mer 17 Fév 2010, 16:39

Irène, j'aime bien le titre de ton livre....ou pourquoi pas "comment je n'ai pas vaincu l'autisme"...

Papillane, c'est parce que tu n'y a pas cru assez que ça n'a pas marché Very Happy

Sans blague, Agnès, j'espère que tu n'es pas fâchée, hein...on rigole parce que ça nous fait du bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral



Nombre de messages : 1299
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Mer 17 Fév 2010, 16:39

Elle est bonne Papillane! lol!

Euh Sherlock Véro tu a assuré tes recherches je vois, Bravo!
je veux préciser un point je ne suis pas si pressée de la lire, j'ai une pile de 6 livres à coté de mon lit
mais je le ferais ,je le ferais, promis. J'espère juste le trouver en bibliothèque, pas vraiment envie de l'acheter.

300 euros la visite affraid et elle precise que c'est une fois par semaine ais-je vu,... Oui, c'est bien connu, le génie ne couve que chez les enfants autistes riches! Wink

Sandra Watson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral



Nombre de messages : 1299
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Mer 17 Fév 2010, 16:52

oui ce forum n'est pas là pour qu'on se fasse des courbettes et qu'on s'épanche tous dans des océans de peines!

Un bon débat de deux pages et un peu de rire, ça fait tellement de bien pour la forme

bounce

"Éradiquons les éradiquateurs d'autisme", moi ce sera mon livre à moi :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
véro



Nombre de messages : 192
Localisation : Burdinne
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Mer 17 Fév 2010, 17:01

Sandra, je n'ai pas vu que c'était toutes les semaines, pour ma part....si j'ai bien compris, c'est occasionnel, heureusement!....mais j'ai lu des mamans qui se plaignaient que les jeux coûtaient très cher, ceci dit, en réseau, on peut se les échanger aussi, et il y a les ludothèques...

Je pense de plus en plus que la méthode est bonne et qu'elle devrait être diffusée, mais sans le titre et les faux-espoirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
véro



Nombre de messages : 192
Localisation : Burdinne
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Mer 17 Fév 2010, 17:04

Sandra, j'en ai au moins 6 à côté de mon lit aussi.....en ce moment, je lis "musicophilia" d'Oliver Sachs, c'est très bien! Et quand j'en ai marre, je lis un polar, j'adore....

Puis de temps en temps, un livre sur l'autisme, c'est moins drôle, mais je commence à être bien documentée.... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
muriel



Nombre de messages : 36
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Jeu 18 Fév 2010, 08:40

Moi non plus Véro,je n'ai pas l'énergie de "sortir" mon fils de l'autisme:

C'est pour ça que je n'ai jamais eu l'envie de lire son livre ni d'autres du même genre:je me sens déjà assez coupable de ne pas en faire assez...

Le bouquin est à côté de mon lit depuis 3 jours et le soir je me dis"je commencerai demain"...
Je viens de relire un livre que j'adore et qui n'a rien à voir avec l'autisme:
"La ballade de l'impossible" de Haruki Murakami

Et puisqu'on parle bouquins,j'ai envie de vous recommander un petit bijou(qui fait quand même plus de 400 pages!):

"La vie miraculeuse de Edgard Mint"
de Brady Udall,en poche 10/18

Ceci dit;pour en revenir au sujet de cette rubrique(!!! Very Happy !!!),j'ai très envie de rencontrer Barbara Donville...je suis curieuse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aspergerbruxelles.be
véro



Nombre de messages : 192
Localisation : Burdinne
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Jeu 18 Fév 2010, 08:51

Ok, je les mets dans ma liste de bouquins à trouver au pêle-mêle, j'ai été voir sur le net, c'est le genre de livre qui m'emballe...

Je peux vous recommander dans mes récentes lectures : "le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates"...de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows...

C'est un bouquin plein d'humanité, j'adore...

C'est hors sujet, d'accord, mais ça fait du bien d'être hors sujet parfois....

Sinon, pour revenir à l'autisme, j'ai énormément aimé l'enfant-cheval, mais je ne suis pas prête à traverser la mongolie à cheval pour autant, hein...ni à boire du lait de jument fermenté, ni à manger du poumon bouilli Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valerie



Nombre de messages : 616
Age : 46
Localisation : hainaut
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Ven 19 Fév 2010, 11:57

et bien moi pas envie de la rencontrer!
donc voilà c'est mon avis!

par contre étant donné que nous avons bcp de livres pres de notre lit
pq ne pas faire un post sur les différents livres
donner les références aux autres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agnes



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Lun 22 Fév 2010, 12:56

Bonjour tout le monde,

Que de messages!...

L'essentiel de la discussion tourne autour du potentiel de l'enfant en termes d'intelligence, il me semble...

En ce qui me concerne, je peux dire que mon fils est en quelque sorte "sorti" de son comportement autistique à l'heure qu'il est. Etait-il, est-il un enfant au haut potentiel? Par certains côtés, oui. par d'autres non. Et lorsqu'il était petit, ce sont les signes autistiques qui prédominaient.
Une psychiatre, qui l'a vu vers 5-6 ans a même diagnostiqué un petit retard mental (il est vrai en 1/2 heure)...

Alors que penser?
Je pense effectivement que l'intelligence permet de mettre en place des stratégies intellectuelles pour pallier des comportements qui ne sont pas intuitifs ou immédiats chez les autistes. Pour ceux qui ont un retard mental associé, c'est évidemment plus difficile.
C'est pour cela que je ne comprends pas qu'on puisse dire qu'une méthode n'est valable que si elle fonctionne pour tous. C'est en constatant les besoins spécifiques des autistes dits de haut niveau ou asperger que l'on a ressenti le besoin de créer notre association et ce site...
D'autre part, un enfant autiste, même à haut potentiel, ne s'en sort pas forcément tout seul...

Alors, une méthode comme celle que préconise Barbara Donville est-elle réservée aux enfants vraiment intelligents? Je n'en sais rien et ce sera intéressant de lui demander.
Mais comment définir l'intelligence?

Il y a des tests de QI mais il ne sont pas adaptés aux jeunes autistes puisque bien souvent ils ne comprennent pas les consignes (cf le livre de Laurent Mottron sur le sujet). Si l'on observe les performances scolaires, ce n'est pas mieux (elles sont souvent catastrophiques pour les autistes de haut niveau ou asperger)...
On peut peut-être aussi observer son enfant: est-il curieux, se concentre-t-il facilement?

Cependant, toutes les études actuelles accréditent la thèse que l'intelligence est pour une part innée, pour une part acquise.
On en revient au début de la discussion: qu'est-ce qui peut faire dire que cela ne marchera pas pour son enfant? Est-ce que l'on voit dès le départ toutes les possibilités de l'enfant ou celles-ci se révèlent-t-elles au fur et à mesure des stratégies éducatives mises en place?
Sur le base de mon expérience avec mon fils, je dirai: les 2. J'ai toujours pensé que mon fils était intelligent mais plein de choses se sont mises en place au fil du temps (notamment des blocages tenaces dans certains domaines qui un jour se sont déverrouillés).

En fait, je vois les choses sous un angle différent que certaines d'entre vous: ce qui m'était insupportable, quand mon fils était petit, c'était l'acceptation passive de ses problèmes, la résignation.
Lire (dans mon cas, un livre du pédopsy américain Stanley Greenspan et de sa méthode du "floortime") au contraire que ce n'était peut-ëtre pas irrémédiable, qu'il y avait quelque chose à faire me semblait beaucoup plus acceptable, même s'il y fallait beaucoup d'énergie, du temps et de la patience...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agnes



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Lun 22 Fév 2010, 13:05

A ce propos, il y a un article très intéressant dans le magazine "Sciences et Vie" de mars: "Nos états d'âme modifient notre ADN".

Pour faire bref, les derniers travaux montrent que le stress a une influence sur nos gênes et ce marquage épigénétique pourrait se transmettre à la descendance. Voilà qui pourrait expliquer certains problèmes de nos enfants.
Mais ce processus marcherait également dans l'autre sens! A savoir que le soutien social et psychologique serait à même de corriger le marquage épigénétique chez les personnes à risque. En d'autres termes, nous ne sommes pas uniquement le produit de nos gènes, comme on le pensait jusqu'il y a peu puisque "nos expériences, nos émotions, nos actions façonnent l'expression de ces gênes en permanence". Ainsi, des travaux menés au Massachussets General Hospital ont montré que huit semaines de relaxation suffisaient à modifier l'espression de plusieurs centaines de gènes.
Les choses ne seraient donc pas forcément irrémédiables dans ce domaine....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agnes



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Lun 22 Fév 2010, 13:29

Et puisque je n'ai écrit aucun message cette semaine, j'en ajoute un 3ème!!

Extrait d'un article de la philosophe Anne Cauquelin dans un dossier sur les autistes du "Monde de l'intelligence" (numéro de nov-déc. 2006):

"Etre, c'est être perçu" écrit le philosophe irlandais Georges Berkeley, au début du XVIIIème siècle(...). Pour se reconnaître soi-même, il faut qu'un autre vous reconaisse. L'autre vous tient en existence: s'il ferme les yeux, vous n'êtes plus assuré d'exister. L'identité dépend donc du regard d'un autre: la représentation de soi passe par l'image que l'autre nous renvoie-de nous-même. Si un autiste ne perçoit pas le regard de l'autre, sa construction est problématique. Difficile de se sentir exister lorsqu'on est seul au monde."

Barbara Donville parle du regard qu'on porte en tant que parent sur notre enfant...
Je suis effectivement persuadée que le regard que l'on porte sur notre enfant est primordial: le voir avant tout comme un être riche, porteur de pleins d'aptitudes, même si celles-ci sont différentes des aptitudes habituellement et communément valorisées. Voir cela avant le handicap.
Nous constituons d'ailleurs parfois (ou bien souvent?) le seul regard valorisant qui puisse lui être renvoyé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
muriel



Nombre de messages : 36
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Lun 22 Fév 2010, 20:37

Merci Agnès,c'est super interessant tous ces point de vue...
J'aimerais avoir ton énergie pour lire et comprendre tous ces articles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aspergerbruxelles.be
irene



Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Mer 24 Fév 2010, 10:06

Je rappelle le titre "vaincre l'autisme"... comment ressentirais -tu cela si tu n'y es pas arrivée ?
Croire en l'enfant, aller avec lui le plus loin possible en utilisant toutes ses capacités etc... je suis la plus grande enthousiaste dans ce domaine... mais laissez cette promesse en l'air "vaincre" et laissez supposer que l'enfant va "en sortir" si on n'y met le paquet, je trouve cela très difficile pour les familles dont l'enfant n'a pas l'intelligence suffisante pour compenser ses difficultés. Il n'y a pas que des HP ou des asperger (et dans ceux ci il y en a beaucoup qui vont rester très dépendants )... il y a les autres , la grande majorité des autres. Et c'est ceux là que j'ai toujours défendus... et toute leurs familles... Je viens de sortir de consultations "une famille avec deux enfants avec autisme profond et grande dépendance..." tu crois que je vais leur donner à lire ce bouquin ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
véro



Nombre de messages : 192
Localisation : Burdinne
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Mer 24 Fév 2010, 10:20

Zut, je viens d'écrire un très long message et il s'est effacé....

En résumé, je dirai que pour ma part, je n'arriverai pas à sortir mon fils de l'autisme...

J'admire ce que tu fais avec ton fils, Agnès et le résultat que tu obtiens est génial...

Mais je ne me sens pas l'âme d'une thérapeute ou d'une enseignante de mon fils....je peux l'aider un peu, je peux être un maman plus attentive et plus vigilante que pour un autre enfant, je peux travailler avec lui quand il est bien disposé, je peux l'emmener chez les personnes qui le prennent en charge, je peux l'emmener voir des passages à niveau quand je sens qu'il en a besoin...

Mais j'aime mon travail, j'aime ma liberté aussi....

Je suis régulièrement sur un forum français de mamans d'enfants autistes. Elles ont arrêté de travailler et mis en place des 3i, Donville et autres SonRise....elles sont pleines d'énergie, d'espoir et c'est merveilleux....mais on voit que les couples se défont, que les frères et soeurs craquent, qu'elles sont sous anti dépresseurs....

En même temps, ce serait probablement la même chose si elles n'avaient rien mis en place, hein...

Mais ça fait mal de se dire qu'on crée un clivage....

Il y a 50 ans, quand on avait un enfant différent, on vous disait "mettez le en institution ou à l'adoption"...c'était horrible...

Maintenant, quand on a un enfant différent, on vous dit : "aimez-le très fort et il guérira"...c'est horrible aussi...

Il faudrait retrouver un juste milieu....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agnes



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Mer 24 Fév 2010, 21:39

Chère Irène, je comprends tout à fait ton point de vue quand tu parles "des autres" comme tu dis, les autistes qui n'ont sans doute pas l'intelligence pour compenser leurs difficultés etc..et je suis toujours très admirative que tu continues, malgré toutes les difficultés que j'imagine, de conseiller et guider les familles. Et je trouve également terrible, pour ces enfants, pour leur famille, qu'il n'y ait pas de "solutions" à leur apporter...

Mais j'ai l'impression qu'on me fait faire dire des choses que je n'ai pas dites: je parle dans tous mes messages des autistes asperger, donc sans retard mental, pour les autres, honnêtement, je n'ai pas d'expérience, je ne me sens pas compétente.
J'ai le sentiment que l'on parle d'autisme dans les deux cas mais qu'il y a un monde entre les deux et donc, sans doute, des réponses différentes à apporter...
D'aillleurs, est-ce que la différence entre asperger et autistes se trouverait là: dans les perspectives d'évolution à long terme?

Soyons clair: je ne cherche pas à "vendre" la méthode de Barbara Donville. J'ai simplement retrouvé dans son livre un écho à mon parcours (comme il me semble à première vue en ressentir à la lecture du témoignage de Lynda) et, après l'avoir rencontré (Barbara, pas Lynda!) j'ai trouvé intéressant de pouvoir organiser une rencontre-échange, pour que ceux qui le souhaitent puissent la rencontrer et confronter leurs idées. Voilà la génèse du projet...

A propos du titre de son livre, que je ne trouve pas heureux non plus, j'en ai déjà parlé peut-être dans un autre message mais elle m'a confié (alors que je n'avais absolument pas abordé le sujet) qu'elle regrettait ce titre, ainsi que le texte de 4ème de couverture, imposé, selon ses dires par l'éditeur. (Pour connaître pas trop mal le monde de l'édition, je dirai que c'est plausible).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irene



Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Jeu 25 Fév 2010, 16:29

OUI je parle d'autisme en général et malheureusement ceux qui ont retard mental sont plus nombreux que les autres... mais pas plus malheureux pour autant !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral



Nombre de messages : 1299
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Sam 27 Fév 2010, 13:15

J’admire aussi beaucoup ce que tu as mis en place pour ton fils, Agnès. Le passage entre l’enseignement spécial et ordinaire de ton fils, est un énorme saut périlleux qui a été rendu possible par tout ce que vous avez mis en place depuis toujours… C’est très clairement le mot Victoire que vous devez ressentir et qui est le plus présent dans mon esprit. Je comprends de ce fait ta persévérance à dire, "tout est améliorable, rien n’est irrémédiable" et je comprends aussi que des parents comme Lynda et des discours de Barbara fassent échos en toi.

Je ne suis pas vraiment passé par ce combat, je pense que mon fils est comme on dit HP, il a pu compenser bcp de ses troubles tout seul grâce à cela, mais il a des périodes hautes et basses. Là il est dans une période basse. Ses signes autistiques sont plus visibles qu’avant je trouve, ton fils lui est dans une courbe ascendante. Ne crois- tu pas que cela fluctue avec le temps? Les embuches et les réussites corroborent à leurs états mentaux et comme tu dis l'esprit dans lequel il baigne, la confiance de l'entourage aussi !

Chaque enfant étant différent, dans mon cas, la plus grande difficulté de mon fils n’est pas de l’ordre du potentiel et d’aide de ma part, des regards positifs il en a eu de tout mon entourage j’ai toujours cru en lui, j’ai tjrs admiré ses forces, j’étais par choix sans travail jusqu’à ses 14 ans, donc très disponible et très proche de lui…
Chez lui, ce sont les préjudices de tous les échecs et coups durs accumulés, le manque de soutien psy et familial, de moyens financiers, le grand isolement que nous vivons , et comme dit Véro, l’épuisement d’une maman seule (lié à tout ces états de faits + la pathologie qui demande bp de répétitions, de vigilance + la période de révolte adolescente…) et ma nouvelle non- disponibilité ...qui ont été des éléments très très affligeants, et ont pesés ces derniers temps sur ses épaules.

POur suivre ton idée d'influence sur les gênes, je me situe plutôt dans les théorie de la compensation. Un père sur un forum français parle de l’ idée assez nouvelle et révolutionnaire de la neuroplasticité qui permet beaucoup de progrès, et beaucoup de compensations. Quelque soit l'âge il existe des marges de progrès. Je trouve ça intéressant. c'est peut-être de cela auquel on assiste quand on parle de Transformation ou d'ouverture de la bulle autistique d'un enfant grâce à divers méthodes éducatives intensives?

Il met l'accent sur les parents qui affirment avoir soigné leur enfant autiste, selon lui c'est de la disparition des signes autistiques grâce aux boulots de professionnels et des parents très actifs dont il s'agit, , et il insiste sur la non- disparition de l’autisme. De partout nous lisons le fait que l’autisme est améliorable et adaptable mais non "soignable" et ne peut disparaître. Les signes spécifiques de l'autisme se sont atténués, voire volatilisé, mais l'enfant garde une partie de sa spécificité de pensée et la gardera probablement toute sa vie,
même si c'est un enfant brillant avec une volonté de fer et ses parents combatifs...!

Comme d'autres personnes je pense qu'on ne peut prétendre que l'on guérit de l'autisme, c' est dangereux à mes yeux.

L'enfant diagnostiqué tôt peut évoluer spectaculairement, et c'est sans doute le cas de ton fils, et c'est super, votre boulot , votre combat a porté ses fruits, et chez d'autres les progrès ont été minimales et les troubles tjrs harassants dans la vie quotidienne. Je ne pense pas que cela soit tributaire que de l'intelligence, et de ces combats et ces prises en charge,...comme dans toute méthode il y a un pourcentage de réussites et d'échecs et cela serait dû à la diversité humaine et à des causes indénombrables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loulou



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Mar 02 Nov 2010, 13:08

LOrsque mon fils avait 3 ans , j'ai rencontré Barbara Donville, à cette époque (mon fils a 9 ans aujourd'hui)

lorsque je lui ai posé la question de sa formation elle m'avait affirmé qu'elle n'était pas psychologue mais juste une maman qui travaillait des le monde de l'autisme. Aurait'elle fait une formation de psy peu après???

Elle m'a envoyé un "programme d'ateliers" à faire avec mon fils (sans diag à cette époque) que j'ai du payer assez cher à l'époque car elle parlait de programme individualisé mais pourtant j'ai eu l'impression que le document qu'elle m'avait envoyé était un document "type" enregistré sur son ordinateur sur lequel elle changeait simplement le prénom de l'enfant.

les ateliers proposés était de bon sens mais ressemblait finalement ce que moi enseignante je pouvais faire avec mon fiston, inutile d'être psy pour produire un tel doc.

Les ateliers proposés ne sont pas à faire tels quels mais à adapter à chaque enfant selon son niveau. le vocabulaire employé trop difficile même pour un ahn ou asperger (à cet âge là)

Fiston avait un bon niveau (sans être haut potentiel ) et les ateliers ont vite trouvé leur limites

Je dirais maintenant avec le recul que fiston aurait plus profité de la prise en charge d'une psy aba ou d'une psy tcc (cognitive et comportementale) qui elle aurait réellement réalisé un programme adapté à ses capacités et à ses difficultés.


fiston a été scolarisé à 2 ans et dans son cas ça lui a apporté énormément (il n'allait que les matins à l'école), je regrette de n'avoir pas eu son diag à ce moment là car je pense qu'une bonne prise en charge aba (comme il a eu par la suite) aurait été profitable pour lui bien plus que le "programme" de B.Donville

Mon fils a grandi et maintenant la prise en charge aba a trouvé ses limites (dès 8 ans)

il bénéficie maintenant d'une prise en charge tcc qui lui apporte beaucoup surtout au niveau de la gestion de ses angoisses.

Je précise que mon fils a été diagnostiqué à 5 ans et demi autiste de bon niveau et à 9 ans le diag (fait par le même hôpital ) a changé il est maintenant diagnostiqué asperger. Evidemment si mon fils avait eu un autisme plus sévère ce programme tel que je l'ai eu aurait été complètement inadapté pour lui.

voilà tout ce que je peux dire de mon expérience avec madame B. Donville

loulou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: journée avec Barbara DONVILLE   Aujourd'hui à 06:40

Revenir en haut Aller en bas
 
journée avec Barbara DONVILLE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» SOS COMMENT GERER MES JOURNEES AVEC MES DEUX TRESORS
» Alibi pour les coeurs
» jeudi 2 fevrier
» Occuper ses journées avec un petit de 2 mois
» Bon Lundi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SYNDROME D'ASPERGER :: Événements-
Sauter vers: