SYNDROME D'ASPERGER

Forum destiné aux personnes asperger ainsi qu'aux parents et proches d'enfants, d'ados et d'adultes présentant le syndrome d'Asperger
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 mon fils adulte, devenir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
diff



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 12/03/2010

MessageSujet: mon fils adulte, devenir   Ven 12 Mar 2010, 09:36

Bonjour Irène,

Il y a plusieurs années, je vous avais écrit (c'était un autre forum, je suis tombée sur celui-ci par hasard hier soir) pour vous exposer le cas de mon fils, il avait alors 20 ans environ.

Hautement surdoué (testé avec un QI homogène à 153), présentant de nombreux traits Asperger, toujours en décalage d'avec les autres, l'extra-terrestre permanent, il était en grande souffrance psychique ; il était comme séparé des autres par un mur de verre, et souffrait de ne pouvoir entrer vraiment en relation avec eux ; il était mal assuré dans un projet d'études supérieures d'ingénieur, et s'est avéré à tous égards incapable de se prendre en main pour vivre au quotidien sa vie d'étudiant.

Il a alors trouvé "sa solution" personnelle : c'était de consommer du cannabis, il n'y avait qu'ainsi qu'il se sentait à peu près bien, à ses dires ; je vous laisse imaginer la catastrophe, au bout de 3 année de consommation effrénée devenue pratiquement l'unique but de sa vie de désespoir, il est devenu un vrai toxicomane, il m'a fallu du temps pour l'admettre : moi je suis sa maman, je l'aimais, je le blâmais, je le soutenais, son père était désespéré, notre vie de famille (7 enfants, il est le 1°) et de couple est devenue un enfer.

Son talent lui a permis de bien réussir 2 années d'école ingé malgrè le séchage des cours et l'absence de travail (il bénéficiait d'une tolérance de la part des enseignants car il était très bon par ailleurs), puis il a raté sa 3° année, puis n'a jamais pu effectuer l'année sabbatique de service à la personne qui lui avait été imposée par son école avant le redoublement.

Nous étions alors dans une impasse : impossible de le garder à la maison (enfer), impossible de le laisser repartir pour ses études (incapable de s'assumer au quotidien).

J'ai donc le plaisir de vous donner de ses nouvelles, car actuellement il va merveilleusement bien !

Il est finalement entré dans une communauté catholique, qui accueille les toxicomanes et les personnes en grosse panne de projet, et qui constitue en fait une école de vie : et surtout, de vie avec les autres et avec soi-même ; même si ces années ont été et restent dans une certaine mesure difficiles pour lui, ses progrès ont été spectaculaires (en 4 mois il paraissait totalement ressuscité), et il nous dit qu'il mène une très belle vie qui lui plait beaucoup ; il a séjourné dans 2 autres pays d'Europe, joué en tournée dans des spectacles inspirés de la bible et de l'évangile, témoigné pour de nombreux pèlerins, il joue de plusieurs intruments de musique, etc ... (à noter que cette communauté de bénévoles, totalement gratuite, qui ne demande rien et ne vit que de dons, n'a aucun système pour faire entrer l'argent, ni aucun démarche lucrative)

Nous le voyons régulièrement, il est revenu 3 fois à la maison pour un temps limité, et nous avons la grande joie de voir notre fils devenu un adulte d'une immense richesse mentale intellectuelle et spirituelle, et réconcilié avec lui-même et avec la vie.

Notre misère se passait il y a 5 à 7 ans environ ; à présent, notre fils a 26 ans et songe à revenir dans la vie "dehors", pour reprendre des études de maths et / ou d'informatique.

Je tenais à vous signaler cette possibilité d'aide, qui est très peu connue, et qui ne faisant aucune publicité est seulement connue des voisins et de quelques cercles catholiques (émission KTO, articles, pélerinages ...) ; sur place l'accompagnement est fait uniquement par les pairs, il n'y a aucun personnel médical ni social ; au centre de cette communauté toute une équipe de religieux / religieuses et de prêtres qui encadre de loin mais se déplace régulièrement auprès d'eux et reste proche et les connais bien.

La communauté accueille actuellement quelques dizaines de français et de belges (francophones et néerlandophones).

L'aide reste vraie, les paroles sont simples, fortes, belles, et vraies, et les actes sont toujours en conformité avec ces paroles : trouver de la vérité et des repères simples et forts est d'une grande aide pour nos enfants, être soutenu par l'amitié et la proximité des autres les réconcilie avec eux-mêmes, vivre la vie de tous les jours et effectuer des tâches simples mais qui ont de importance (jardin, cuisine, ménage, animaux ...) leur restitue progressivement leur dignité d'être humain : c'est comme une rééducation à la vie.

Merci Irène de m'avoir écoutée à un moment difficile, et merci de m'avoir lue maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral



Nombre de messages : 1299
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: mon fils adulte, devenir   Sam 13 Mar 2010, 19:00

Bonsoir,
bienvenu sur le forum de AspergerBelgique,
je voulais vous prévenir qu' Irène est à l'étranger.
merci pour votre témoignage.

c'est assez touchant et quel revirement pour votre fils. Il a suivi un parcours très en dents de scie comme beaucoup d'adultes asperger. Je ne suis pas croyante, mais je suis prête à croire que certaines communautés religieuses sont des lieux de paix et de reconstructions pour nos enfants perdus dans notre monde pleins de vicissitudes.

Bonne continuation à lui!
et Cordialement

Sandral


Dernière édition par sandral le Sam 13 Mar 2010, 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irene



Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: mon fils adulte, devenir   Sam 13 Mar 2010, 19:33

Merci pour les bonnes nouvelles. En général on me racon te surtout les mauvaises.
Il faut, je crois, avoir la force de l'autisme pour arriver à renverser de telle façon, la vapeur.
Remettez lui toute mon amitié.

Il y a aussi les compagnons batisseurs qui sont une belle solution.

Excusez briéveté suis sur écran bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: mon fils adulte, devenir   Aujourd'hui à 02:12

Revenir en haut Aller en bas
 
mon fils adulte, devenir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Devenir mère, ce n'est pas inné... Un tabou à briser!
» Comment se préparer à devenir parents( humour!!)
» Fils de politique méritocratie
» Le pire cauchemar des femmes? Devenir chauve!
» Avoir un fils.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SYNDROME D'ASPERGER :: Questions à Irène-
Sauter vers: