SYNDROME D'ASPERGER

Forum destiné aux personnes asperger ainsi qu'aux parents et proches d'enfants, d'ados et d'adultes présentant le syndrome d'Asperger
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Violence et enfant asperger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cheekie



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Violence et enfant asperger   Mar 20 Avr 2010, 13:47

Bonjour
Je vais essayer de faire court, j'habite en France et votre forum m'a vraiment éclairé sur bien des points.Hugo a 10 ans et vient d'être diagnostiqué par un pedo spy asperger.
Le pedopsy nous dit qu'il est vraiment à la limite de la normalité et que d'aller dans un CRA ne servirait pas à grand chose, j'ai quand même pris RV pour le 12 mai au Centre de Ressource Autistique de ma région.
J'ai le sentiment que je vais recevoir la m^me réponse que Papillane pour son loulou, et pourtant nous vivons l'enfer et ce deouis ses 1 5 mois;Age ou sont survenues ses premieres colères.
Toutefois nous avons toujours mis ces caprices sur le compte de son caractèere tétu et puis les années sont passées sans ameliorations.
En tous cas Hugo est Mr Jekill et Mr Hyde que j'ai retrouvé dans bien des post.
Eleve parfait, enfant adorable à l'exterieur qui devient de plus en plus incontrolable à la maison.
La source majeure de ses crises : Un jeu vidéo , toujours le même.Son unique interet depuis des mois!
On veut lui supprimer entierement mais est ce la solution car il devient des lors encore plus imbuvable: chantage affectif et menace de se suicider...
Cela dit , les mains frippées apres la douche engendrent aussi des crises, un mot de travers et il envoie tout ballader.....
Il est aussi dyspraxique...
Bref je suis triste car je lis des témoignages forts et je redoute le pire.
Sans reconnaissance du syndrome comment faire en cas d'hospitalisation d'urgence en cas de violence?
Comment l'aider?
Merci de m'avoir lu Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papillane1



Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Violence et enfant asperger   Mar 20 Avr 2010, 19:10

Bonjour et bienvenue parmi nous. cheers

Si j'ai bien compris, un pédopsychiatre a posé le diagnostic de syndrome d'Asperger et tu vas aller dans un cra pour obtenir un diag officiel.

Tu n'auras peut être pas la même réponse que moi puisque tu as déjà un diag posé par un pédopsy.Tu as bien fait d'aller jusqu'au bout en emmenant Hugo dans un CRA.

Est ce que tu pourrais nous parler un peu plus d'Hugo.
Est il scolarisé "normalement"? Depuis quand te poses tu des questions.
Quel est le degré de sa violence?Quels sont les comportements d'Hugo qui font penser au syndrome d'Asperger?

J'ai lu que donner à la personne autiste la possibilité de s'adonner à ses intérêts restreints était très bébéfique pour la calmer, la recentrer.
Ceci dit, il faut y mettre un cadre.C'est à dire délimiter un moment dans la journée où la personne peut s'y adonner et s'y tenir.

Je ne pense donc pas que supprimer ce jeu vidéo soit la bonne solution mais le cadrer oui.
La preuve qu'Hugo ressent cela comme une chose épouvantable, c'est qu'il parle de suicide. Permets lui d'y jouer mais une heure par jour, par exemple et quand cela t'arrange, toi.

Tu parles d'hospitalisation éventuelle pour un crise de violence.Est ce à ce point???

Je ne suis pas la plus spécialiste des mamans vu ma situation, il y en a des bcq plus calées que moi mais si tu veux me contacter en mp, je suis là. geek

A bientôt et courage Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral



Nombre de messages : 1299
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: Violence et enfant asperger   Mar 20 Avr 2010, 22:36

Salut Cheekie,
bienvenue parmi nous Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leo



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: Violence et enfant asperger   Mer 21 Avr 2010, 13:06

bonjour à toi,

je ne peux hélas pas t'aider, je viens moi aussi de mettre un nom sur tout ces problèmes et de plus leo lui n'est absolument pas violentenvers les autres, mais plutôt sur lui même...

Petite question, il y a t-il un CRA dans toutes les regions ? et comment connaître celle de la savoie ....

bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cheekie



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Violence et enfant asperger   Mer 21 Avr 2010, 13:31

leo a écrit:
bonjour à toi,

je ne peux hélas pas t'aider, je viens moi aussi de mettre un nom sur tout ces problèmes et de plus leo lui n'est absolument pas violentenvers les autres, mais plutôt sur lui même...

Petite question, il y a t-il un CRA dans toutes les regions ? et comment connaître celle de la savoie ....

bon courage
voici un lien avec ttes les coordonnées http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page111.htm
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cheekie



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Violence et enfant asperger   Mer 21 Avr 2010, 13:58

papillane1 a écrit:
Bonjour et bienvenue parmi nous. cheers


Est ce que tu pourrais nous parler un peu plus d'Hugo.
Est il scolarisé "normalement"? Depuis quand te poses tu des questions.
Quel est le degré de sa violence?Quels sont les comportements d'Hugo qui font penser au syndrome d'Asperger?


Hugo rentre au college l'an prochain et il a tjrs eu une scolarité normale.
Eleve un peu rêveur certe mais obtenant de bons résultats et toujours le même souci avec l'écriture.Toutefois jamais personne ne s'est inquiété pour lui.Nous avons consulté car nous avions à la maison des crises de colères ainsi que des comportements étranges pour un enfant de 10 ans (comportements pas nouveaux mais nous pensions qu'il manquait de maturité etr que cela s'arrangerait en grandissant).Qlques exemples: il renifle les objets, a qlques tics, ne joue pas seul car a besoin d'etre mis sur une activité ,joue en faisant de grands gestes et en marchant de long en large pendant de tres long moment, et surtout problemes por tous les gestes du quotidien, on devait lui repeter 20 fois: les dents, la douche, les devoirs....
Le pédopsy a mis un nom sur tout cela , asperger.
Et la effectivement tout me parait évident: difficulté avec les autres, hypersensibilité,ne reconnait pas ses erreurs; ne supporte pas l'echec et la frustration, fait des jeux de petits chiens (se prend souvent pour un animal),son interet restreint (ily a eu les dinosaurs, les planetes,pokemon, puis star wars, zelda et en ce moment mario et luigi)Il sait tout sur ces sujets tel une encyclopédie mais on a vraiment du mal à lui faire faire autre chose, il deteste le sport.Et j'en passe certainement.

.

Tu parles d'hospitalisation éventuelle pour un crise de violence.Est ce à ce point???


Ces crises deviennent de plus en plus violentes ( gros mots, gestes, morsures casse)On arrive encore à le contenir en le serrant fermement et en essayant de le rassurer mais il va grandir et cela me fiche la trouille.

A bientôt et courage Very Happy
[b][i]

Merci beaucoup Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valerie



Nombre de messages : 616
Age : 46
Localisation : hainaut
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Violence et enfant asperger   Mer 21 Avr 2010, 15:25

bienvenue

je ne sais pas t'aider , mon fils n'est pas violent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agnes



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Violence et enfant asperger   Jeu 22 Avr 2010, 12:52

Bonjour,

Difficile de donner des conseils car une situation n'est pas l'autre et nos enfants sont tous différents...
Et il est facile d'imaginer la pénibilité de la situation, pour vous comme pour votre fils Hugo.

Peut-être votre fils extériorise-t-il à la maison les choses difficiles qu'il vit à l'extérieur. Est-ce qu'à l'école tout se passe facilement? N'y a-t-il pas des relations difficiles avec les autres enfants, des choses qui le feraient souffrir?
Ou bien il se peut qu'il fasse tout simplement d'énormes efforts d'adaptation et il relâche la tension une fois à la maison...

D'après ma propre expérience, il me semble qu'il est nécessaire et profitable de dire à l'enfant que l'on a conscience des immenses efforts qu'ils font et leur dire à quel point c'est super ...etc.

D'autre part, je pense aussi qu'il faut énoncer toute choses du quotidien le plus clairement possible. Il y a les choses incontournables (se laver, faire ses devoirs etc...) et les choses agréables, de récompenses (jouer et s'adonner à ses centres d'intérêts...). Il est vraiment efficace que les choses incontournables soient à des heures ou des jours définies, de façon immuable et sans appel (ex: bain le lundi, jeudi, samedi après le repas, devoirs immédiatement après le goûter avant de jouer etc...).

Quant aux activités agréables, il faut aussi je pense limiter dans le temps. Car il faut faire aussi attention que l'occupation ne devienne pas trop envahissante. J'ai l'impression que cela peut prendre parfois un aspect obsessionnel et l'enfant est complètement envahi par ça, ce qui le rend d'autant plus nerveux. Il m'est arrivé deux fois de "mettre à la cave" tout ce qui touchait à un centre d'intérêt de mon fils 1 ou 2 jours pour le soulager car il en était trop obsédé et cela le rendait complètement angoissé; mais je ne l'ai surtout pas fait sans lui dire, mais bien devant lui, en expliquant que c'était pour reposer un peu son esprit pendant quelques heures ou jours. Et qu'il ne s'agissait pas d'une punition. Et on faisait une activité toute autre pour lui changer les idées.

Enfin, je crois utile de beaucoup verbaliser et expliquer les choses. Limiter les jeux vidéo dans le temps parce que c'est fatigant pour les yeux et stressant pour les nerfs est plus acceptable qu'interdire, sans donner aucune explication.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cheekie



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Violence et enfant asperger   Jeu 22 Avr 2010, 15:31

Merci pour ces conseils qui sont vraiment adéquats à la situation.
Je sais que c'est très important de cadrer et les regles du bain tel jour, le jeu pendant 1 heure, les devoirs apres le gouter sont déja appliqueés et ce depuis longtemps ( avant même d'avoir eu le diag).Toutefois il ya des erreurs de la part de mon mari et moi même comme oublié d'éteindre la télé après son émission et du coup il continue à regarder, on doit eteindre de force et là explosion.On a aussi l'exemple que l'on prévient que tel jour on va chez le coiffeur, il dit oui pas de soucis,et le jour dit hurlements pour y aller, on le prends de force et là encore parcours de combattant....
Dans l'absolu il est d'accord pour tout et au moment prévu , il explose.
Par contre, il y a aussi des moments comme hier ou tout est si facile; les devoirs, la douche , le coucher Cool Pourquoi Question comme tu dis tout doit dépendre de sa journée a l'école.Effectivement je devrais l'encourager plus encore sur les efforts fournis...Merci pour tous ses conseils qui confirment que malgré leurs différences, nos enfants ont le même besoin d'environnement stable et d'encouragement.J'ai le sentiment de toujours vivre avec une bombe à retardement à la maison et c'est épuisant mais je dois changer encore et encore mon attitude et être plus positive.Il est vrai que tout ça c'est tout nouveau pour nous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papillane1



Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Violence et enfant asperger   Jeu 22 Avr 2010, 18:02

Pour les crises de violence d'Hugo, voici un petit truc: tu l'enserres par derrière et tu ne parles surtout pas.Si une autre personne est dans la pièce, tu lui parles de tout autre chose.Si tu es seule ,tu te parles à toi même, à haute voix mais de tout autre chose.
Sa violence ne doit en aucun cas devenir un moyen de communication.
Au moins une heure après, tu lui en reparles mais tu lui expliques qu'à sa place tu aurais fait ça ou ça...

Voilà, c'est une grande Dame qui me l'a donné geek

Essaie, tu verras...
Courage Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agnes



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Violence et enfant asperger   Jeu 22 Avr 2010, 18:25

En effet, parler quand la colère est là n'a plus aucun sens et est même contre-productif.

Effectivement, nos enfants ont besoin d' environnement stable et d'encouragement.
Je pense qu'ils ont besoin aussi qu'on les aide à mieux se comprendre car leurs états émotionnels leur sont incompréhensibles.

Howard Gardner, dans son livre sur les intelligences multiples, défini deux types d'intelligences liées: l'intelligence interpersonnelle soit la capacité à comprendre les états émotionnels d'autrui et l'intelligence intrapersonnelle qui est la capacité à identifier et comprendre ses propres états émotionnels. En principe, ces deux aptitudes sont liées ce qui est logique car la perception et l'analyse des motivations, réactions des autres nous exercent à nous analyser nous-mêmes (et vice-versa).

Or, on sait que nos enfants manquent cruellement de la première: ils ne décodent pas les états émotionnels des gens autour d'eux. Et ils ne se comprennent pas du tout.

Verbaliser tout cela avec eux et expliquer les relations de cause à effet entre un évènement (même minime) et une réaction peut à mon avis les aider. Même s'il faut jouer à Sherlock Holmes pour réussir à trouver ce qui a pu occasionner telle ou telle réaction, qui se fait parfois en différé, avec quelques heures voire quelques jours de retard!
En ce qui concerne ma propre expérience, je trouve que mon fils est devenu beaucoup plus "psychologue" avec le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cheekie



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Violence et enfant asperger   Ven 23 Avr 2010, 10:00

papillane1 a écrit:
Pour les crises de violence d'Hugo, voici un petit truc: tu l'enserres par derrière et tu ne parles surtout pas.Si une autre personne est dans la pièce, tu lui parles de tout autre chose.Si tu es seule ,tu te parles à toi même, à haute voix mais de tout autre chose.
Sa violence ne doit en aucun cas devenir un moyen de communication.
Au moins une heure après, tu lui en reparles mais tu lui expliques qu'à sa place tu aurais fait ça ou ça...

Voilà, c'est une grande Dame qui me l'a donné geek

Essaie, tu verras...
Courage Smile
Oh merci merci merci!
Je te tiens au courant , j'espere le moins rapidement possible Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cheekie



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Violence et enfant asperger   Ven 23 Avr 2010, 10:07

agnes a écrit:
En effet, parler quand la colère est là n'a plus aucun sens et est même contre-productif.

Effectivement, nos enfants ont besoin d' environnement stable et d'encouragement.
Je pense qu'ils ont besoin aussi qu'on les aide à mieux se comprendre car leurs états émotionnels leur sont incompréhensibles.

Howard Gardner, dans son livre sur les intelligences multiples, défini deux types d'intelligences liées: l'intelligence interpersonnelle soit la capacité à comprendre les états émotionnels d'autrui et l'intelligence intrapersonnelle qui est la capacité à identifier et comprendre ses propres états émotionnels. En principe, ces deux aptitudes sont liées ce qui est logique car la perception et l'analyse des motivations, réactions des autres nous exercent à nous analyser nous-mêmes (et vice-versa).

Or, on sait que nos enfants manquent cruellement de la première: ils ne décodent pas les états émotionnels des gens autour d'eux. Et ils ne se comprennent pas du tout.

Verbaliser tout cela avec eux et expliquer les relations de cause à effet entre un évènement (même minime) et une réaction peut à mon avis les aider. Même s'il faut jouer à Sherlock Holmes pour réussir à trouver ce qui a pu occasionner telle ou telle réaction, qui se fait parfois en différé, avec quelques heures voire quelques jours de retard!
En ce qui concerne ma propre expérience, je trouve que mon fils est devenu beaucoup plus "psychologue" avec le temps.

Je suis sure que nos enfants deviennent à la fois plus psychologues à force de leur parler et de leur expliquer le fonctionnement des états d'âme et surtout je pense que ce sont des philosophes nés ce qui donne beaucoup d'espoir pour le futur adulte.En tous les cas c'est un vrai challenge d'éduquer ces enfants un peu spéciaux, et j'avoue que grace à des forums comme celui-ci je reprends du poil de la bête!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Violence et enfant asperger   Aujourd'hui à 07:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Violence et enfant asperger
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Orthophoniste chez un jeune enfant
» poussette double et marche pour 3° enfant
» Les Soucis de Garde d'Enfant
» l'éducation de son enfant sans frustration
» exclure un enfant de maternelle???dsl long

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SYNDROME D'ASPERGER :: Salon d'accueil-
Sauter vers: