SYNDROME D'ASPERGER

Forum destiné aux personnes asperger ainsi qu'aux parents et proches d'enfants, d'ados et d'adultes présentant le syndrome d'Asperger
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bonjour, je vous présente mon fiston. Vos conseils?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lolotte



Nombre de messages : 6
Age : 47
Date d'inscription : 25/02/2011

MessageSujet: Bonjour, je vous présente mon fiston. Vos conseils?   Sam 26 Fév 2011, 00:55

Bonjour à toutes et tous,

Je viens de découvrir que mon fils, Thibault, présente tous les symptômes du syndrome d'Asperger.

Je sais depuis longtemps qu'il est différent. Tout bébé, je le croyais autiste car je n'avais pas de contact avec lui. Suite à une visite dans un parc aquatique en France où on lui a montré tous les aquariums et pris le train, il a commencé à tout pointer du doigt (il avait alors 8 mois). Tellement contente d'avoir enfin établi le contact, j'ai lui ai donc décris ce qu'il me montrait et lui expliquait tout ce que je savais sur le sujet.

La parole et la propreté sont venues fort tard. Il avait commencé à dire quelques mots mais comme on ne comprenait pas, je suppose, il s'est arrêté net et c'est encore du bout du doigt qu'il se faisait comprendre en ajoutant de pénibles 'mmmmh mmmmh mmmh'. Le pédiatre, voyant qu'il comprenait ce qu'on lui disait ne s'inquiétait pas. A 3ans et demi, il avait droit d'aller chez une logopède et être remboursé par la mutuelle!! Alors, je lui ai demandé si il voulait bien aller chez une dame pour apprendre à parler, il a fait oui de la tête. Après une séance, il disait un mot, puis une phrase, puis tout est sorti avec une richesse de vocabulaire impressionnante. Cependant il a continué à se taire à l'école pendant plus d'un an; je ne le savais d'ailleurs pas. C'est son instit qui m'a interpellée car, en venant le rechercher, je lui ai parlé et tout normalement à mes yeux, il a répondu. Son instit était stupéfaite. Il avait un comportement irréprochable en classe et s'occupait du calendrier avec grand soin.

C'est alors qu'il a appris à lire seul. Je regardait l'émission "les chiffres et les lettres" tout en lui donnant sa panade, et il assimilait toutes les lettres sans que je m'en rende compte. Ses dessins se sont transformés en labyrinthes de lettres et de chiffres.
Mangeant des céréales avec du lait le matin, je lui ai montré que le mot lait comprenait les lettres L, A, I, T, et expliqué "L" comme "lait", "AI" se lit "è" et le "T" au bout on le dit pas!! Un peu plus tard, il m'a demandé: "dis, maman, "O" et "U", ça se lis comment", je lui ai répondu "ou". Il est reparti et savait lire (il avait 4ans).

Le croyant "surdoué", j'ai pris le conseil du psychologue de l'école qui m'a dit qu'il n'était pas près à aller en primaire à 5ans car il ne suivrait pas au niveau psychomoteur. Mais mon petit bonhomme continuait à se nourrir de tous les savoirs qu'il pouvait enregistrer. Sa passion pour les planètes et le système solaire a alors commencé et il était incollable.
Comme il avait continué à apprendre, j'ai cherché une école famillliale et d'un bon niveau. J'ai rencontré l'instit de 1ère, expliqué le phénomène. Elle l'a rencontré et dit qu'elle n'avait plus rien à lui apprendre en 1ère primaire. Il a donc sèché une semaine de maternelle pour passer les examens de fin de 1ère qu'il a réussi brillamment. Et le voilà en 2ème, à corriger les rares fautes d'orthographe de son instit qui l'a rebaptisé "petit robert"!!

Il a maintenant 13ans n'a aucun soucis au niveau scolaire sauf ses oublis, il oublie de noter au journal de classe, il "oublie" plus facilement ses prépas dans les matières qu'il n'aime pas trop comme le cours de dessin (quand il était en 2ème secondaire), le cours de religion, il oublie son livre de tel ou tel cours. Bref les notes s'accumulent ainsi que les sanctions disciplinaires. Il les prend très bien car c'est la règle de l'école mais son père (avec lequel je suis divorcée depuis 9ans maintenant) le prend très mal et le punit sévèrement.

Ce qui m'a touché, c'est qu'il se rend compte qu'il n'a pas d'amis et cela l'attriste, je le vois et je voudrais l'aider.
Je suis donc contente de voir que ce qu'il est porte un nom et a des solutions. Voilà, tout simplement!

Ses passions les trains, les bus, les cartes routières, les plans de piste de ski, mais aussi et surtout les maths, les sciences, les langues.

Au vu de tout ce que j'ai pu lire ces dernières 10h, je constate qu'il est toujours l'autiste que j'avais cru décélé dans sa tendre enfance mais aussi à haut potentiel (sélectionné à la dictée du Balfroi, mais aussi aux olympiades de math). Heureusement, enfin je crois, il a une maman qui fait tout le temps des blagues, des jeux de mots et lache des expressions à tout bout de champs; il a donc relativement l'habitude de ça et je lui ai expliqué aussi car il a eu de drôles de réaction parfois: notament la fois où il devait faire pipi, que je lui ai dit de faire un noeud, qu'il allait essayer et donc je lui ai dit que c'était une expression.

Quels sont vos conseils par rapport à mon témoignage?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral



Nombre de messages : 1299
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: Bonjour, je vous présente mon fiston. Vos conseils?   Lun 28 Fév 2011, 16:04

Bonjour Lolotte, bienvenue parmi nous
même si y a pas grand monde en ce moment par ici.. tu es tombé sur le bon forum. Beaucoup de mamans peuvent reconnaitre leurs fistons dans ton témoignage. Comme je l'ai déjà dit ton fils a de la chance de s'être adapté à l'école ordinaire, d'autres n'ont pas cette chance.
Mon fils aussi a été très précoce et catégorisé surdoué mais c'est sa solitude extrême qui m'a mis la puce à l'oreille...néanmoins il a fallu aussi attendre ses 12 ans pour faire le pas du diagnostic

Citation :
Ce qui m'a touché, c'est qu'il se rend compte qu'il n'a pas d'amis et cela l'attriste, je le vois et je voudrais l'aider.
Je suis donc contente de voir que ce qu'il est porte un nom et a des solutions.
Oui c'est un soulagement, même si pour moi le mot autisme a été très douloureux à digéré. Des qu'on a des mots clairs on peut penser à s'adapter plus facilement aux troubles de nos enfants.

Je trouve que le plus dur a vivre pour une maman face a un ado c'est ce manque d'amis. Car adolescence est assez synonyme de groupe d'amis et vie sociale autonome... ce que mon fils n'a jamais pu vivre.

Puis-je te demander de quelle région tu viens? Car j'ai sous la main un grand spécialiste des trains, bus, trams, avions, cartes routières,... mon fils a 17 ans depuis peu et serait ravi de parler avec le tien Wink

a bientôt

Sandral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolotte



Nombre de messages : 6
Age : 47
Date d'inscription : 25/02/2011

MessageSujet: Re: Bonjour, je vous présente mon fiston. Vos conseils?   Sam 19 Mar 2011, 00:07

Bonsoir Sandral,

Nous sommes de Sambreville (pour le moment car déménagement prévu en Juillet vers Les Bons Villers).
Je crois que mon fils serait lui aussi content de pouvoir parler à un spécialiste comme lui des cartes, trains et cie car bien que je fasse mon possible pour suivre ses récits d'horaire et de numérotation d'autoroutes, c'est assez dur pour moi et certainement pour lui aussi!

A bientôt.

Lolotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral



Nombre de messages : 1299
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: Bonjour, je vous présente mon fiston. Vos conseils?   Sam 19 Mar 2011, 09:55

Pas de problème, nous allons tenter une rencontre de nos Cartographes cheers Smile

Ton fils peut effectivement aller au Susa de Mons.

Pour les oublis dont tu parlais, mon fils c'est pareil, oublie beaucoup de choses et a un soucis énorme d'oser demander de l'aide à quelqu'un de l'école. C'est de l'ordre de l'impossible pour lui. Les devoirs aussi à noter au journal de classe sont systématiquement oubliés!!

Depuis ses 16 ans ses résultats sont en chute libre malheureusement. Et je n'ai pas les finances pour lui payer des cours particuliers.
Quand il rentre de l'école il refuse net de faire ses devoirs et d'étudier. Il préfère mille fois s'occuper de ses passions et je sais que c'est aussi pour lui une façon de se détresser de ce qu'il a vécu en journée à l'école.
C'est un gros problème que je n'arrive pas à résoudre. Sad C'est à ses 14 ans et notre déménagement à ses 15 que j'ai commencé à ne plus m'occuper de ses devoirs car il prétendait qu'il se débrouillait seul maintenant je le regrette car il ne veut plus les faire avec moi a ses cotés. Et il s'enferme dans sa chambre et ne les fait tout simplement pas.
Comment fais-tu toi avec ses devoirs et ses passions ?, est- ce que tu limites celles-ci ?,car pour ce genre d'enfants elles peuvent devenir très vite envahissantes!!!

a bientôt
Sandral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolotte



Nombre de messages : 6
Age : 47
Date d'inscription : 25/02/2011

MessageSujet: Re: Bonjour, je vous présente mon fiston. Vos conseils?   Dim 27 Mar 2011, 12:59

Bonjour Sandral,

Je constate qu'effectivement tu te trouves confrontée aux mêmes soucis que moi et com ton fils est plus agé, tu as aussi, hélas pris de l'avance. Pas vraiment cool ce dernier point.
Je vais donc t'expliquer les stratégies que j'ai mis en place, en espérant qu'elles te soient, je l'espère bien utiles.

Face aux oublis à domicile: nous avons établis une "check-liste" avec les points stratégiques avant de quitter la maison. En effet, le nombre de fois où moi ainsi que son grand-père avons fait le pigeon voyageur pour lui rapporter sac de gym (il a ce cours en horreur!!), travail de religion (ce cours aussi ne figure pas dans ses préférés) ou d'histoire (encore un cours qu'il n'apprécie pas!), livre de machin ou bazar, tartines,......... J'ai mis plus de trois petits points car cette liste est loin d'être exhaustive Rolling Eyes . Voici la "check-liste" en question qui répond à la question "n'ai-je rien oublié pour aller à l'école?":
- sac de gym
- tartines
- cours
- livres de cours
- travail éventuel
- journal de classe
- plumier
- sacoche (avec gsm (rechargé geek ), porte-feuille, un peu d'argent, clé de la maison,...)
Depuis cela, ça va beaucoup mieux et les km au compteur se sont un peu calmés!


Face aux oublis de travaux, devoirs, leçons car non notés au journal de classe: son éducateur, enfin un qui a les yeux en face des trous et qui essaie de trouver de solutions plutôt que de flanquer punitions et retenues à tour de bras, a mis en place avec lui qu'il devait remettre son journal de classe en ordre par rapport à un autre élève tous les jours avant de quitter l'école. Je ne sais pas précisément si il a désigné un responsable pour le journal de classe de Thibault ou si ça se fait "naturellement". En tout cas, de ce côté là, ça va aussi beaucoup mieux.
Je suis également allée voir son éducateur pour lui faire part du fait que Thibault est différent (tout le monde s'en était rendu compte), que je suspectais un "Asperger" et de quoi il s'agissait.



Face aux travaux non faits, mêmes si notés au journal de classe: là c'est de nouveau à mon tour. Nous avons discuté et mis clairement au point les priorités de la vie. Ainsi, lorqu'il rentre de l'école:
- primo: le goûter
- secundo: les devoirs, préparations et leçons pour le lendemain (ça se fait au finish, un point c'est tout!). IMPORTANT: faire son cartable pour le lendemain et préparer son sac de gym si nécessaire (je lui ai fait une farde "maison" avec des intercallaires où il laisse les cours non nécessaires). Là, je le suis mais de très loin, nous avons aussi discuté de l'importance de la confiance (surtout pour sa soeur d'ailleurs!!). Ainsi, si il fait son boulot, il n'a pas de notes et maman est contente et fière de lui (et papa ne le disputera pas, quoique... enfin moins Sad ). Mais aussi, si il rapporte de beaux points, maman est contente aussi et fière de lui. Au final, récompense en félicitations, bisous, calins et "marottes"!! C'est ce qu'on appelle du renforcement positif. Le contraire, punitions, etc font l'effet totalement in verse sur ces enfants (je l'ai constaté bien avant de savoir qu'il était aspie et que ça s'appliquait aux aspies).
- tertio: souper (parfois intercalé si beaucoup de travail)
- quatrièmement: douche, laver les dents (avec vérification de rigeur) et dodo.
Avant qu'il ne se couche, je lui précise l'h à la quelle on part de la maison et il règle son réveil une h avant celle-ci.
Si il reste assez bien de temps (avec toi, je peux m'exprimer ainsi tongue ), je lui demande si il ne sait pas se mettre en avance pour certains travaux de plus grande envergure. C'est alors seulement qu'il peut vaquer à ses marottes avec aussi quelques règles (valables pour sa soeur aussi!!):
- pas de nintendo DS en semaine sauf éventuellement le mercredi
- usage de la nintendo DS limité à une demi heure par jour
- il en est de même pour l'utilisation de l'ordinateur
- s'il fait bon, allez hop, au jardin, profitons du bon air.
Et bien sur, on aide dans les taches ménagères selon ses capacités (Clothilde va plutôt ranger dans le lave vaisselle et Thibault vider celui-ci) et disponibilités (priorité à l'école).

J'espère que je ne me suis pas trop dispersée sur ce dernier point.

A bientôt.

Lolotte


Ps: déménagement annulé pour le moment (situation assez compliquée) donc je suis et reste de Sambreville!
Il va y avoir des congés, ce serait ptêt le moment pour qu'ils se rencontrent.
Ceci dit, faudra que je lui en parle!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cheekie



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Bonjour, je vous présente mon fiston. Vos conseils?   Jeu 31 Mar 2011, 17:13

Citation :
Depuis ses 16 ans ses résultats sont en chute libre malheureusement. Et je n'ai pas les finances pour lui payer des cours particuliers.
Quand il rentre de l'école il refuse net de faire ses devoirs et d'étudier. Il préfère mille fois s'occuper de ses passions et je sais que c'est aussi pour lui une façon de se détresser de ce qu'il a vécu en journée à l'école.
C'est un gros problème que je n'arrive pas à résoudre. Sad C'est à ses 14 ans et notre déménagement à ses 15 que j'ai commencé à ne plus m'occuper de ses devoirs car il prétendait qu'il se débrouillait seul maintenant je le regrette car il ne veut plus les faire avec moi a ses cotés. Et il s'enferme dans sa chambre et ne les fait tout simplement pas.
Comment fais-tu toi avec ses devoirs et ses passions ?, est- ce que tu limites celles-ci ?,car pour ce genre d'enfants elles peuvent devenir très vite envahissantes!!!
Coucou Sandral! Et oui on se retrouve bien là, Hugo dit détester l'école , il vient d'entrer au collège et sans travailler obtient des notes convenables, mais les devoirs ont toujours été une Horreur!!!J'en viens à lâcher prise pour éviter les grosses colères,"mais je crains le pire car si à 11 ans il agit de la sorte, je ne veux pas imaginer dans 1 ou 2 ans!!! Je m'occupe tjrs de ses devoirs avec lui mais y passe moins de temps. Je n'arrive pas à le limiter dans ses passions très envahissantes qui changent régulièrement mais restent tjrs du domaine du jeu vidéo.
Je me dis qu 'en plus de son syndrome il doit être addict aux jeux mais je ne peux l'interesser à rien d'autres.
Cela dit il prend sur lui et depuis notre déménagement , il ne nous a pas fait de grosses crises ( 1 mois!!!!!) Nous sommes plus cool, lâchons prise sur les détails douche, dents , coiffeur, notes en dictée,nourriture....bref, il a le sentiment que c'est lui qui décide et ma foi il fait tout de même les choses ( je lui dis tu as ta douche à prendre, tes devoirs à faire...) et je n'insiste pas.
Avant de se coucher je lui rappelle simplement alors cette douche? Et parfois comme par magie, il va dans la salle de bain sans rechigner ou bien fait ses devoirs calmement.

Difficile à saisir pourquoi des fois ça fonctionne à merveille, en tous cas c'est décidé je ne lui impose plus, ou du moins je lui laisse penser qu'il a le choix...Subtilité pas tjrs facile à mettre en place.
Je bouillonne souvent mais bon c'est comme ça! Je dois faire avec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cheekie



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Bonjour, je vous présente mon fiston. Vos conseils?   Jeu 31 Mar 2011, 17:21




Citation :
- pas de nintendo DS en semaine sauf éventuellement le mercredi
- usage de la nintendo DS limité à une demi heure par jour
- il en est de même pour l'utilisation de l'ordinateur
- s'il fait bon, allez hop, au jardin, profitons du bon air.
Et bien sur, on aide dans les taches ménagères selon ses capacités (Clothilde va plutôt ranger dans le lave vaisselle et Thibault vider celui-ci) et disponibilités (priorité à l'école).

Bonjour Lolotte et bienvenue sur ce forum!

Je suis admirative pour la demi- heure de DS par jour !! Impossible à gérer à la maison .Il promet tjrs tout et au moment de stopper ordi ou jeu c'est carrément la crise.
On punit pour les jours suivants , et il promet d'être raisonnable la prochaine fois et rebolotte....
Je n'ai pas trouvé la recette , j'ai essayé le timer, les récompenses, les punitions. Rien n'y fait, ne plus utiliser les consoles seraient l'idéal mais alors là après quelques jours de sevrages il devient pénible et n'arrête pas de dire : je m'ennuie, je m'ennuie, je m'ennuie....Je lui propose d'autres activités mais il les refuse systématiquement. Je suis impuissante face à ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agnes



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Bonjour, je vous présente mon fiston. Vos conseils?   Ven 01 Avr 2011, 07:06

Bonjour,

Bravo Lolotte pour les stratégies que tu adoptes. On n'a plus de conseils à te donner...
J'ai fait le même genre de choses avec mes fils depuis qu'ils ils sont jeunes, j'ai mis en place que l'on fait les devoirs après le goûter mais avant de jouer, il y a les jours de douches et les jours de bain, l'heure du coucher est régulière en semaine, etc, et j'ai aussi utilisé le renforcement positif.
Ce type de stratégies est positive pour tous les enfants à mon avis car cela structure; et ça l'est encore plus avec les enfants type asperger que les structures rassurent. Aujourd'hui ,mes enfants gèrent les choses plus à leur façon mais ils ont gardé l'habitude, bien ancrée, de ne pas remettre aux calandes grecques les devoirs et leçons.

Quant aux crises de colère que cela peut générer, que faire? Cela vaut peut-être le coup d'aller jusqu'au bout pour voir.
De mon expérience, je crois qu'il est important que l'enfant sente de façon certaine que le parent est véritablement convaincu lui-même de l'utilité et de la légitimité de la contrainte imposée;
je suis même persuadée que si l'enfant sent au contraire que cette autorité est fragile ou que le parent se sent coupable de lui imposer, cela ne sera pas accepté car anxiogène. Si on impose en étant quelque part culpabilisé ou mal à l'aise par rapport à cet acte d'autorité, il y a de grandes chances que cela se passe mal.
Le problème vient peut-être aussi que notre génération a grandi avec l'idée plus ou moins consciente que l'autorité parentale était répréhensible et non légitime. On a opposé cela à la créativité, à l'épanouissement de la personnalité profonde de l'enfant ce qui est une erreur à mon sens.
Structurer ses enfants et laisser se développer la créativité n'est pas antinomique. D'ailleurs, le mythe du créatif qui a une vie déstructurée est archi-fausse (j'en sais quelque chose, je vis dans ce milieu) car tous les grands créatifs ont une discipline de travail (sinon on n'arrive pas à grand-chose, quelque soit l'activité d'ailleurs).

Enfin, je pense qu'il y a une différence de fonctionnement typique aux garçons que nous, mères, avons parfois du mal à comprendre: les garçons en général (et les asperger encore plus )sont peu réceptifs aux messages implicites. En d'autres termes, une fille comprendra, à partir de ce qu'elle observe autour d'elle, s'il convient par exemple de se laver régulièrement, ou de changer de sous-vêtements .
Un garçon aura besoin qu'on lui donne des indications beaucoup plus explicites du genre: on prend une douche tous les 2 jours, on change de chaussettes après sa douche etc...Depuis que j'ai compris cette différence fondamentale, les choses sont beaucoup plus simples...

D'ailleurs, en règle générale, j'essaie de raisonner "en garçon" dans mon éducation: ne pas annoncer quelque chose que je ne pourrai pas tenir ou alors spécifier que ce n'est pas sûr, être explicite dans mes demandes, être ferme s'il s'agit d'une demande importante (quelque chose qui est demandé mollement signifie pour un garçon que sa mère n'y tient pas tant que ça...)...etc..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valerie



Nombre de messages : 616
Age : 46
Localisation : hainaut
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Bonjour, je vous présente mon fiston. Vos conseils?   Dim 03 Avr 2011, 07:51

bienvenue lolotte
je reconnais à certains point mon fils !
Il est maintenant en 3eme secondaire, lors de son entrée en 1ere , je me suis occupée plus de lui pour ne pas oublier ses cours,lui faire comprendre que dès qu'il savait il devait prendre l'avance,...

il oublie peu de chose une prépa en sciences il y a 15jours!
il prend l'avance régulièrement , il respecte ses rituels:
il rentre de l'école,il manque quelque chose , devoirs , puis ds ou ordi ou télé , puis souper, bain et dodo

il faut dire qu'il est assez facile ,
les problèmes qu'il a rencontré venaient souvent des autres qui l'ennuyaient ,...
il ne se plaint pas de ne pas avoir d'amis, il ne recherche pas ça!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolotte



Nombre de messages : 6
Age : 47
Date d'inscription : 25/02/2011

MessageSujet: Re: Bonjour, je vous présente mon fiston. Vos conseils?   Mar 05 Avr 2011, 21:30

cheekie a écrit:



il devient pénible et n'arrête pas de dire : je m'ennuie, je m'ennuie, je m'ennuie....Je lui propose d'autres activités mais il les refuse systématiquement. Je suis impuissante face à ça.

Bonjour Cheekie et merci pour la bienvenue,

Le "je m'ennuie", je connais bien aussi. Face à cette phrase, je fais plus que juste lui proposer d'autres activités, je lui impose en expliquant néanmoins les bienfaits de l'activité proposée. Ainsi il s'exécute (j'avoue qu'il est très obéissant et que je n'ai pas de soucis d'autorité mais comme déjà dit, je lui explique tout: avantages, inconvénients, causes, conséquences afin de rationnaliser un maximum, ça l'aide fortement à accepter mes requêtes) et une fois au jardin, il y joue avec sa soeur et oublie qu'il ne voulait pas sortir pour rester sur l'ordi, la DS, plongé dans ses "sciences et vie junior", avec son train, ses plans de routes, villes,...
Et une fois qu'il rentre, je lui fait remarquer qu'il s'est bien amusé ainsi il acceptera plus facilement la prochaine fois.
Ainsi, j'ai du le forcer à aller faire une marche ADEPS avec mon compagnon, maintenant, il en redemande. Comme renforcement, il va choisir sur le site l'endroit de la marche, programme le GPS pour s'y rendre et donne les directions à suivre lors de la marche.
Je l'ai également forcé à rejoindre sa soeur dans la piscine cet été, ensuite, il ne voulait plus en sortir. Il avait trouvé un jeu avec sa soeur où une de ses marottes pouvait s'exprimer.
Forcé aussi à faire du vélo ou de la trotinette (les rollers, ça, pas moyen!!) ensuite, c'est avec plaisir qu'il va faire une petite course du moment que c'est à vélo.
Forcé à m'aider pour les lessives, ensuite, il me demande s'il faut mettre une machine en route (il place dans la boule de lavage le produit que je lui indique, met l'adoucissant, ajuste la t° et hop, en route). Là une de ses marotte intervient puisqu'il est passionné par les chiffres et que la machine indique le temps restant; trop cool pour un aspie qui aime les chiffres.

Une autre tactique est de lui proposer une activité qu'il n'aime vraiment pas si il ne cesse pas de me saoûler avec ses "je m'ennuie". C'est vraiment le dernier recours si rien d'autre n'a fonctionné

Bref, il faut à tout moment de l'ingéniosité mais surtout leur expliquer nos attentes d'une manière très concrète ainsi que les conséquences de leurs comportements avec comme touche finale, les félicitations de rigueur.

A bientôt.


Lolotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolotte



Nombre de messages : 6
Age : 47
Date d'inscription : 25/02/2011

MessageSujet: Re: Bonjour, je vous présente mon fiston. Vos conseils?   Mar 05 Avr 2011, 22:03

agnes a écrit:

J'ai fait le même genre de choses avec mes fils depuis qu'ils ils sont jeunes, j'ai mis en place que l'on fait les devoirs après le goûter mais avant de jouer, il y a les jours de douches et les jours de bain, l'heure du coucher est régulière en semaine, etc, et j'ai aussi utilisé le renforcement positif.
Ce type de stratégies est positive pour tous les enfants à mon avis car cela structure; et ça l'est encore plus avec les enfants type asperger que les structures rassurent. Aujourd'hui ,mes enfants gèrent les choses plus à leur façon mais ils ont gardé l'habitude, bien ancrée, de ne pas remettre aux calandes grecques les devoirs et leçons.

Bonjour Agnes,

Je crois effectivement que cela s'applique à tous les enfants et c'est donc tout naturellement que j'ai agi ainsi avec mon fils sans savoir sa différence, et voyant que ça fonctionnait, j'ai continué.

On fonctionne aussi par essai-erreur et on réagit face à nos erreurs pour ne plus faire les bourdes qui leur provoquent du stress et donc des crises.

Il faut essayer de les rassurer, prévoir, prévenir; et pour ça, toutes les astuces sont bonnes.

agnes a écrit:

Un garçon aura besoin qu'on lui donne des indications beaucoup plus explicites du genre: on prend une douche tous les 2 jours, on change de chaussettes après sa douche etc...Depuis que j'ai compris cette différence fondamentale, les choses sont beaucoup plus simples...

D'ailleurs, en règle générale, j'essaie de raisonner "en garçon" dans mon éducation: ne pas annoncer quelque chose que je ne pourrai pas tenir ou alors spécifier que ce n'est pas sûr, être explicite dans mes demandes, être ferme s'il s'agit d'une demande importante (quelque chose qui est demandé mollement signifie pour un garçon que sa mère n'y tient pas tant que ça...)...etc..

En effet, rien de tel que des consignes claires, sans aucune équivoque, affirmées sans détour possible avec encore et toujours des explications sur le pour, le contre, le résultat d'une mauvaise action et bien sûr celui d'une bonne action.

agnes a écrit:

Bravo Lolotte pour les stratégies que tu adoptes. On n'a plus de conseils à te donner.....

Embarassed J'en rougis! J'essaie tout simplement de faire de mon mieux avec mes enfants, neveux et nièces, élèves (eh oui, je suis enseignante!) qu'il soit aspie ou non. Il faut s'adapter à eux et toujours les nouvelles stratégies sont les bienvenues, même si j'ai assez bien d'imagination et de psychologie je crois (même si elle provient de revues féminines que je ne citerai pas).

A bientôt.


Lolotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolotte



Nombre de messages : 6
Age : 47
Date d'inscription : 25/02/2011

MessageSujet: Re: Bonjour, je vous présente mon fiston. Vos conseils?   Mar 05 Avr 2011, 22:57

valerie a écrit:

les problèmes qu'il a rencontré venaient souvent des autres qui l'ennuyaient ,...

Bonjour Valérie et merci pour la bienvenue,

Voilà un énorme problème en effet. Combien de fois ne revient-il pas avec son jeans ou son manteau tout sale car l'un ou l'autre l'a bousculé et fait tomber, parfois involontairement mais bien souvent malheureusement totalement sciemment. Et les moqueries...

Les enfants sont méchants entre eux, les ados aussi, et même les adultes!! Face à ce problème que j'ai vu venir assez vite, je l'ai mis en garde vis-à-vis des autres. Je lui ai expliqué que tout le monde n'était pas gentil, que certains étaient jaloux parcequ'il a telle ou telle qualité et que la réaction de ces personnes est la méchanceté verbale ou physique.
Je l'ai aussi rassuré sur ses points forts dès que l'occasion se présentait:
- lorsqu'un photographe a laissé entendre qu'il pourrait faire un book avec de tels yeux, je lui ai bien fait constater la remarque favorable à son égard;
- lorsqu'une de mes collègues (notament très jolie fille) s'est exclamée "quelle beau garçon!", je n'ai pas manqué de le lui faire remarquer et que ce n'était pas n'importe qui qui lui faisait un tel compliment au vu de la beauté de cette jeune femme (que j'ai fait rougir par ma remarque d'ailleurs!!);
- traité d'intello; je lui ai dit que c'était de la jalousie;
- bousculé dans la cour en primaire, je suis intervenue directement auprès de son bourreau qui, suite à mon ton de "prof" a cessé de suite et n'a pas recommencé;
- face aux moqueries récentes venant de plus jeunes que lui, de nouveau je lui ai dit que c'était de la jalousie car il a une amoureuse qui est dans la classe de ces derniers;
- face aux propos sur sa tenue vestimentaire; pfff! lui dis-je? Du moment que tes vêtements te plaisent et que tu te sens bien dedans, peu importe qu'ils soient de marque ou non. Je lui avait aussi expliqué la réaction que pouvaient avoir certaines personnes avec les vêtements de marque. Aussi, il avait pris ces remarques comme il se doit d'autant plus que son amoureuse était également visée et que la réaction de cette dernière avait été des plus saine, càd, nier ces personnes médisantes et les trouver pitoyables de tenir de tels propos ainsi que de pouvoir attacher autant d'importance à une étiquette de "marque";
- les bonnes notes sont toujours sujet de félicitations, d'autant plus pour un cours qu'il n'apprécie pas et pour lequel j'ai du être à ses trousses car il avait eu une très mauvaise note. Je me souviens d'un zéro en art, je ne l'ai pas disputé mais demandé la cause:travail non rendu!! Alors chaque mercredi et samedi, la question était "pas de travail en art?". Si des petites larmes apparaissaient car il ne savait comment faire la tâche demandée. Allez, hop, tout le monde (càd, sa soeur qui dessine très bien et moi-même qui avait justement récemment suivi des cours de peinture) s'y mets pour l'aider. La base du travail vient de lui mais on le guide, lui donne les conseils que l'on juge les plus pertinents. Résultat: 9,5/10. Et là, les félicitations et plus d'oubli de travaux en art.

Je l'ai aussi mis en garde par rapport au racket,... car il est bien évidemment une cible facile au vu de sa naïveté et qu'il n'ose pas rétorquer face à ses ennuyeurs, ni s'adresser aux adultes responsables présents à proximité.

Dans ta citation, je constate que tu utilises le passé; si tu as des conseils pour que je puisse aussi employer le passé?

A bientôt.


Lolotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valerie



Nombre de messages : 616
Age : 46
Localisation : hainaut
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Bonjour, je vous présente mon fiston. Vos conseils?   Jeu 07 Avr 2011, 17:31

des conseils pas vraiment
il a grandi et je pense que les autres sont moins ennuyants!
il ne se plaint quasi pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bonjour, je vous présente mon fiston. Vos conseils?   Aujourd'hui à 07:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Bonjour, je vous présente mon fiston. Vos conseils?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je vous présente ma toute nouvelle chaîne Youtube
» Bonjour, je me présente.
» bonjour, je me présente
» je vous présente mon histoire avec ma fille Inès
» Bonjour à vous tous soit du ZMFM ou du KAMINA ou...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SYNDROME D'ASPERGER :: Salon d'accueil-
Sauter vers: