SYNDROME D'ASPERGER

Forum destiné aux personnes asperger ainsi qu'aux parents et proches d'enfants, d'ados et d'adultes présentant le syndrome d'Asperger
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 cherche conseil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
canelle77



Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 19/01/2012

MessageSujet: cherche conseil    Mer 08 Fév 2012, 06:23

Je me demandais si vos enfants avait des étapes.
J'ai l'impression que certaines choses s'améliore ce qui est positif mais de l'autre coté il a de gros changement de comportement. Il est très tétu et obstiné.

Avez-vous le problème?
Comment réagissez vous?
Faut-il ceder a ces demandes?

ex: A l'école, il arrive de plus en plus qu'il ne veulent pas copier son journal de classe, du coup le professeur ce demande parfois si il a les capacité et puis quand il a quelque chose de plus compliqué il le fait directement, c'est assez déroutant m'a confier le professeur.
Hier il était dans tout ces états, on a du me téléphoner et tout ca parce qu'il n'avait pas eu son médicaments.

Jusqu'ici j'arrivais a gérer, mais j'avoue que ca devient parfois difficile.
J'attends vos conseils avec impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lotulys



Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: cherche conseil    Ven 10 Fév 2012, 08:05

Hello

L'autre jour avec la prof de mon fils, nous nous faisions la même réflexion...qu'il y avait des progrès mais que ça ne prenait pas forcément l'allure de comportements "positifs" au premier abord. Elle me racontait par exemple que V. commençait à faire le pitre en classe, à lancer des vannes pour faire rire la classe, au détriment du règlement scolaire et de la courtoisie. Elle le gronde pour la forme comme les autres, mais elle se rend compte que c'est un sacré progrès social que réalise mon fils, parce que du coup, les élèves commencent à le trouver plus sympatique, moins "tête d'ampoule" Laughing
Mon bonhomme ne s'arrête pas là et continue à la maison ou il s'exerce aux injures et aux gros mots envers toute la famille. Comme il est très succeptible, quand les autres lui répondent sur le même ton, il pique une crise et c'est l'escalade.
Evidement je sévis pareil que pour les autres, mais il n'a pas vraiment l'air de bien comprendre la portée de certaines injures. La notion de lancer des injures à son frère ou à sa mère, ça fait pas trop de différence pour lui.
Je peux dire que depuis 4-5 mois, il est entré dans une phase provocatrice. Ca ressemble aux débuts de l'adolescence, et surement ça l'est, mais avec un coté presque systématique de la chose. Genre: je m'oppose à tout et à tous parce que ça se fait, je fais l'andouille parce que ça se fait, je suis grossier parce que ça se fait et surtout j'en rajoute trois couches pour que ça le fasse encore mieux! Evil or Very Mad

Là ou ça dérape, c'est quand naivement il vient me raconter tous ses "progrès" testés à l'école. La vanne à deux sous qui a fait rire tout le monde sauf la prof, il me la raconte comme si c'était un exploit aussi valeureux que si il avait gagné un 100mètres en gym!
Je pense donc qu'il y met beaucoup d'effort et que c'est réellement synonime d'avancée sociale pour lui.

Alors ces temps et vu la nouvelle phase en cours, mon but est d'arriver à lui expliquer la différence entre une vanne amusante et une vanne blessante pour l'autre. Entre un juron bien vu des copains et une injure lancée à sa mère ou son père, hors proportion avec ce qui la motivée. Me traiter de sal... et de grosse con.... parce que je lui ai conseillé de changer de ti-short, c'est non seulement inadmissible "universellement parlant" (ça c'est la phrase type entre nous pour dire qu'une règle est universellement applicable Laughing ), mais que ce n'est pas approprié dans la situation et vu le "rang" de la personne, c'est à dire moi, sa mère.
Et dans une autre mesure, arriver à lui faire comprendre que ce qui le blesse a également le pouvoir de blesser quelqu'un d'autre. Que se soit une médisance, une insulte, un comportement dénigrant ....c'est douloureux à vivre pour lui, alors ce sera également douloureux pour la personne à qui il le fait.
J'essaie aussi d'exciter sa fibre empathique, en lui parlant ou en lui montrant des situations ou une personne souffre d'une injustice sociale, d'une mise à l'écart par méchanceté etc...en lui demandant ce qu'il ressent, ce qu'il ferait si cette personne venait à lui raconter ses malheurs....etc....
Quand il rentre de l'école et qu'il me raconte que toute la classe déteste et met de coté une des filles, je lui demande ce qu'il en pense lui, pourquoi tout le monde croit que cette fille est bête et méchante, si il n'y a pas quelque chose dans sa vie qui la rend mordante avec les autres, quelque chose comme une souffrance cachée....etc...

C'est pas évident, mais ça progresse, je dirais...pour le paraphraser un peu Rolling Eyes ....qu'il va bien falloir 6 mois, deux semaines et trois jours..... pour que ces notions s'intègrent et que ses comportements négatifs ne soient plus si démesurés.

Pour les jurons et les insultes, je vais ressortir les jetons de couleur sur le tableau magnétique. Bleu = bonus Rouge = malus, en bref, renforcement des comportements positifs plutot que mettre l'accent sur les négatifs. et récompense à la mesure du nombre des bleus flower

bonne journée et bonne chance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
cherche conseil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» conseil cd chansons pour enfants
» conseil acaht poussette double chicco occas
» Conseil sur choix poussette 2eme age
» besoin conseil achat mobile musical...
» Bonjour, je cherche à acheter des produits GOSH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SYNDROME D'ASPERGER :: La vie au quotidien-
Sauter vers: