SYNDROME D'ASPERGER

Forum destiné aux personnes asperger ainsi qu'aux parents et proches d'enfants, d'ados et d'adultes présentant le syndrome d'Asperger
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 discours monocorde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lotulys



Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: discours monocorde   Dim 26 Fév 2012, 18:14

Bonjour

Avant que V. soit diagnostiqué SA, les profs signalaient souvent dans le carnet scolaire trimestriel ou le compte rendu d'un exposé oral que mon fils parlait avec une voix trop monocorde, qu'il s'embrouillait dans les détails et qu'il dépassait souvent le temps de parole imposé sans pouvoir finir son exposé. Ca lui faisait perdre des points et ses notes s'en ressentaient.
Depuis la rentrée scolaire, tous ses professeurs sont au courant du diagnostique et ils m'ont tous confirmé qu'ils savaient tous ce qu'était ce syndrôme. Avec sa maitresse de français nous en avons personnellement discuté à plusieurs reprises.
Pourtant et malgrés que Virgile fait de solides progrès dans la modulation de son discours, qu'il s'applique à "animer" et qu'il arrive de mieux en mieux à structurer et à résumer ce qu'il veut dire.... l'école continue de mentionner le ton un peu monocorde et l'embrouille dans les détails...et donc d'en tenir compte pour les notes.

Est-ce normal? Que les parents soient mis au courant des difficultés de l'enfant me semble approprié, mais est-ce que ce problême n'est-il pas typiquement du au syndrôme et ne relève pas totalement de la bonne volonté de l'enfant?

Pour l'instant et à la suite du diagnostique, il n'y a eu aucune mise en place spéciale "handicape" pour lui. Et pour l'instant il n'en a pas vraiment besoin. Il n'y a pas non plus de dérrogations demandées, hormis qu'il puisse se rechanger et se doucher en cabine solo après les cours de gym. Mais je me demande si il est possible qu'à l'avenir et pour le temps que ça prendra à l'enfant pour progresser, on puisse demander à ce que le ton "monocorde" ne soit pas juger négativement pendant les exposés...au moins ça!?
Pour ce qui est de s'emmêller dans les détails...c'est plus délicat et on peut voir ça à la maison avec une bonne préparation de texte...



scratch
Bonne journée à vous

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irene



Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: discours monocorde   Lun 27 Fév 2012, 12:09

Le ton monocorde fait partie de son syndrome... et aussi la difficulté de trier détails et important... Ce serait bête de dire à un malvoyant "regarde"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
·louis·



Nombre de messages : 314
Age : 58
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: discours monocorde   Mar 28 Fév 2012, 10:40

Comme il serait bête et discriminatoire de dire à un ted-ns avec un zeste de tda-h : « Tais-toi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anachréon



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 12/03/2012

MessageSujet: Re: discours monocorde   Mar 13 Mar 2012, 14:36

Bonjour

Moi aussi, je connais les réflexions sur le ton monocorde.
Par exemple, quand j'étais sur le bateau (je travaille dans la Marine nationale), on me disait que je parlais comme un robot. D'autres disaient que je faisais comme les machines.
En primaire, on me disait que je parlais comme un dictionnaire.
Enlever des points pour ton monocorde, absurde !

Au collège, lorsque je devais lire un texte devant tout le monde, ma professeure me l'a reproché.
Ainsi que l'absence de regard de l'auditoire.
Mais c'est amusant, dans de telles situations, de voir reprocher à des "neurotypiques" ce qu'on reproche le plus souvent à des Asperger dans la vie de tous les jours !
"Pas de visage expressif"
"Pas de tonalité"
"Pas de regard vers l'auditoire"
"Pas de bonne gestion de la posture"
Cependant, cette professeure de Français était géniale. Elle m'a appris à parler aux autres de manière "normale". Mais elle ne m'a pas appris à avoir un ton plus "coloré".

Alors quand les gens me voient, ajouté à ma voie grave et monocorde, on m'appelle "monsieur" au lieu de "madame". Même au téléphone (pour éviter cela, je me présente).
Récemment, quelqu'un m'a dit que j'avais un accent canadien. Même si ce n'était pas méchant, j'ai failli l'envoyer paître.
silent Mad Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lotulys



Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: discours monocorde   Mar 13 Mar 2012, 17:30

lol Laughing

Bon tu vas rire, mais je ne sais pas ce qu'ils ont avec l'accent québéquois?!
C'est quelque chose qu'on me dit souvent et bon...comme je trouve cet accent amusant je ne le prend pas pour un jugement négatif.

A mon fils et à moi-même quand j'étais plus jeune, ils parlaient de langage "pédant"! ça c'est négatif par contre et je ne comprenais pas pourquoi ça gênait tant de monde?! Vers l'adolescence je me souviens que je m'appliquais beaucoup à "salir" mon vocabulaire par des mots vulgaires ou des trucs-machins-choses, parce que j'avais remarqué que les gens de mon âge le faisaient et que c'était plutot bien vu!
Mon fils commence à faire la même chose et ça choque un peu les adultes, mais je comprend parfaitement ce qu'il fabrique. Surtout qu'il case son vocabulaire truc-muche entre des mots comme "probité" et "adulatoire" Laughing mdr

Je le soupçonne aussi de prendre des cours en douce en regardant des séries sur internet car il se met à ponctuer son discours avec des gestes théatral dignes de l'Actor Studio! geek

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anachréon



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 12/03/2012

MessageSujet: Re: discours monocorde   Jeu 15 Mar 2012, 11:45

J'ai essayé de rendre mon ton de voix moins monocorde, sans succés.
Dans le type de réaction trés explicite des gens il y a :
- l'éclat de rire (elle joue au clown ou quoi ?!)
- le froncement de sourcil du type "elle est bizarre celle-là"
Cela se voit plus quand je pose des questions.
Un jour que je voulais prendre un sandwich à la boulangerie, en attendant le train :
- Bonjour madame, un panini tomate-mozzarella sans oignon.
Aprés qu'il fut cuit, elle me l'emballa dans un sac, de sorte que seule la forme du sandwich me fut perceptible. De mon ton monocorde, je demande :
- Il y a des oignons ? ( sans en prendre garde, je l'avais dit comme une affirmation Embarassed )
- Vous m'avez dit que vous ne vouliez pas d'oignons ! Embarassed (c'est ma tête quand elle m'a dit cela)
Décontenancée, je reformule ma question :
- Y a-t-il des oignons dans mon sandwich ?
- Non. (après un laps de temps) Merci, au revoir.
- Merci, au revoir.

Bien sûr, il y a d'autres situations comme celles-ci. Mais celles-ci sont drôles car là, c'est l'aspie qui prend le rôle du neurotypique et inversement ! lol!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irene



Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: discours monocorde   Ven 16 Mar 2012, 13:55

Je passe parfois des heures... voir des journées entières à grimacer devant le miroir avec des patients qui n'apprendront jamais à sourire... mais est-ce indispensable ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: discours monocorde   

Revenir en haut Aller en bas
 
discours monocorde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comprendre le discours anti-chômeurs
» Discours de François Bayrou
» Le discours d'un roi
» Discours du grand chef Seattle Discours du grand chef Seattle
» DISCOURS DU PRÉSIDENT TSHISEKEDI POUR L' AN 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SYNDROME D'ASPERGER :: Scolarité-
Sauter vers: