SYNDROME D'ASPERGER

Forum destiné aux personnes asperger ainsi qu'aux parents et proches d'enfants, d'ados et d'adultes présentant le syndrome d'Asperger
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Jamais trop tard ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
spagbo



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Jamais trop tard ...   Ven 13 Avr 2012, 21:04

Bonjour

J'ai la cinquantaine et viens de pouvoir donner enfin un nom à tous ces troubles qui m'ennuyent depuis toujours : Asperger.

Je pensais être misanthrope, asocial, quoi d'autre mais la prise de connaissance du syndrome d'Asperger m'a permis de regrouper tout cela sous un seul chapeau et ça parait bien plus clair à présent.

Ma femme m'a énormément aidé à m'en sortir et a permis de limiter très fort les dégats.

Le pire, c'est que j'ai une fille qui a le même problème. Si j'avais su, j'aurais sans doute reconsidéré le fait d'avoir des enfants.
Et que j'ai compris aussi que mon père l'avait aussi (mais je ne luis en ai pas parlé).

C''est donc une histoire de famille et parfois je me dis, pas la peine de t'exciter pour corriger cela, c'est peine perdue. Heureusement cela n'arrive que par moments, le reste du temps, je manage l'affaire pour vivre correctement avec mes collègues et le reste de l'humanité.

Je voudrais trouver quelqu'un qui puisse confirmer le diagnostic. Y a-t-il ce genre de personne en Belgique ? On semble être moins gaté que dans les pays anglo-saxons sur ce point-là !...

A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Little_dot.



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 13/10/2011

MessageSujet: Re: Jamais trop tard ...   Sam 14 Avr 2012, 09:47

Bonjour

Bienvenu et bonne quête Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral



Nombre de messages : 1299
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: Jamais trop tard ...   Sam 14 Avr 2012, 10:25

Bonjour , bienvenu parmi nous cheers Tu as l'air de le prendre plutot positivement. On retrouve souvent plusieurs aspis dans une même famille.
Je t'envoie un MP

Bonne chance

Sandral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icegirl



Nombre de messages : 163
Age : 36
Localisation : la louvière
Date d'inscription : 06/09/2011

MessageSujet: Re: Jamais trop tard ...   Lun 16 Avr 2012, 07:08

bonjour spagbo

moi j'ai découvert que jétait asperger en fesant diagnostiqué mon fils a l'époque de 2 ans qui présentais des troubles autistique et a été diagnostiqué a ses 6 ans et demi donc tout récament le 24 février de cette (date qui resteras gravée en ma mémoire en signe de deuil)
je m'était finalement cherchée toute ma vie sachant que je me sentais énormément très différente des autres.
moi j'ai reconnue tout de suite mon père toujours dans son monde,ne s'occupant jamais de l'éducation de ses enfants,jamais un geste d'affection ni un mot gentil,juste dans son divant devant ses films d'action et étant incapable de rendre heureuse maman.
maman la beaucoup aider aussi car il est très autonome mais si personne ne lui fait a manger il ne mange pas,si maman ne lui dit pas d'aller ce laver il ne le fait pas et un tat d'autre trucs...
aujourd'hui cela fait 40 ans que mes parents sont toujours marier parce que maman dit toujours"j'adore ton père je ne lui ferrais jamais de mal il a asser souffert",maman a supporter au début de leur relation de la violence de papa qui s'est estompé après 10 années de mariage,je pense que cette violence était une façon de faire communiqué a maman sa souffrance de la perte de sa maman a ses 13 ans et de son papa a ses 16 ans bref mon papa a été élever par l'une de ses plus vieille soeur et na jamais connu l'amour d'une mère et d'un pere puisqu'avant leur mort enfant mon papa était livré a lui meme a cause de ses parents alcooliques...

que dire d'autre,une fois le diagnostique établis mes parents n'ont pas voulu l'entendre il l'ont juste accepté pour mon fils mais pas pour moi qui leur a toujours paru enfant exemplaire et calme ils ne veulent pas acceptés quand je leur ai dit que dans notre cas c'était génétique.
je n'ai donc plus inssistée,je n'ai jamais tout au long de ma vie recue l'amour d'un père et j'en ai beaucoup souffert,aujourd'hui j'ai peur de reproduire le meme shéma avec mes enfants car comme toi si j'aurais sue cela bien avant j'aurais limitée juste qu'a un seul enfant,des fois je me voie me retirée du climat familliale dans mon monde et d'un coup je me rend compte que mon fils me réclame de l'attention et c'est a ce moment la que je me dit "oula non déconne pas revient sur terre sinon il souffriras comme tu as souffert" ce déclique me rappel sans cesse sur une journée...
ont dit qu'il n'est jamais trop tard mais moi avec toute mon expérience je peut vous dire une chose c'est que le temp perdu ne ce rattrape jamais...
allor je vais juste essayer de ne pas reproduire avec mes enfants ce que mon père a fait avec moi meme si aujourd'hui mon coeur a arretter de seigner sur un père absent lui ayant trouver sa cause.

bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spagbo



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Merci pour ton témoignage ...   Lun 16 Avr 2012, 18:41

Merci pour ta réponse, icegirlunknown, ça fait chaud au coeur.

Personnellement ma mère a aussi veillé au grain pour compenser et s'occuper un max de mon éducation. Mais l'influence paternelle est importante aussi et quand elle n'est pas présente, ça crée des lacunes. Lorsque j'étais jeune, mes contacts avec les gens de mon âge étaient très difficiles. Mes camarades de classe s'intéressaient à moi parce que je pouvais les aider dans leurs devoirs ; pour le reste, ils se foutaient de moi. Sauf un gars qui était quelque peu bizarre (aussi des problèmes familaux). Et avec les filles, à l'adolescence, pff c'était infernal. Et le pire, c'est que je n'ai jamais pu en parler avec quelqu'un de "normal" pour évaluer l'importance du désastre.

Mon premier espoir est de pouvoir trouver une bonne thérapie pour ma fille (31 ans et célibataire). Et faire en sorte qu'elle puisse progresser malgré tout.

Et puis, si je peux encore un peu changer moi-même, ce sera tant mieux.
Bonne continuation. A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathdelbra



Nombre de messages : 30
Localisation : Liège
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Magnifique témoignage    Mar 17 Avr 2012, 10:13

Pour se réconforter à la lecture d'un témoignage magnifique sur le vécu "Asperger" en famille :

Liane Hollyday Willey, "Vivre avec le syndrome d'Asperger - un handicap invisible au quotidien", Ed. De Boeck.


Nath
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nathalie.delbrassinne@skynet.be
Martienégaré



Nombre de messages : 9
Age : 37
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 23/04/2012

MessageSujet: Re: Jamais trop tard ...   Lun 23 Avr 2012, 15:50

Bonjour,

J'ai moi-même reçu un diagnostic à l'âge adulte, mais en Angleterre où je réside actuellement. Je compte rentrer en Belgique fin juillet et je voulais vous dire que vous n'êtes pas seul. Je vous souhaite bonne chance dans votre recherce d'un diagnostic officiel; il semblerait que c'est plus difficile à obtenir en Belgique!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irene



Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Jamais trop tard ...   Mar 24 Avr 2012, 08:16

Il n'y a pas d'âge pour savoir... mon patient diagnostiqué le plus tardivement avait plus de 55 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martienégaré



Nombre de messages : 9
Age : 37
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 23/04/2012

MessageSujet: Re: Jamais trop tard ...   Jeu 26 Avr 2012, 16:39

irene a écrit:
Il n'y a pas d'âge pour savoir... mon patient diagnostiqué le plus tardivement avait plus de 55 ans.

"Votre patient"? Cela signifie-t-il que vous établissez des diagnostics? Smile Le processus me semble plus compliqué en Belgique qu'en Angleterre! Comment une personne adulte peut-elle recevoir un diagnostic en Belgique?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irene



Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Jamais trop tard ...   Ven 11 Mai 2012, 09:58

En fait en Belgique il y a peu de spécialistes qui acceptent le suivi des adultes.

Logiquement quand la personne se sent "différente", elle consulte un psychologue, ou un psychiatre etc et qui sert de "gare de tri" . Si la personne a suffisamment de signes inquiétants elle sera inscrite sur une liste d'attente dans un centre de diagnostic (les cra). parfois il faut attendre longtemps d'autant plus que la priorité est mise sur les enfants et ados.
Quand la personne arrive au cra , elle passe par un psy qui va faire la demande de remboursement à l'état si elle présente suffisamment de symptomes. Ensuite la personne en diagnostic va rencontrer différents spécialistes qui vont faire le point et se réuniront pour poser le diagnostic final ainsi que proposer des pistes de travail basées sur l'évaluation.

La personne diagnostiquée a son papier sous le bras mais ... cherche alors quelqu'un pour l'aider et c'est là que j'interviens. J'accompagne des personnes en souffrance qui ont besoin d'être écoutée et qui cherche un mode d'emploi pour vivre avec les ordinaires (parfois simplement avec leur conjoint). je sers de traducteur entre les deux mondes.

La personne diagnostiquée peut également être suivie par un psychiatre et dans ce cas il y a remboursement des frais tandis que chez les psychologues les séances sont à charge exclusive du patient.

La personne dont je vous parle a été diagnostiquée par trois spécialistes différents avant d'aller dans un CRA pour confirmation.

Pour les jeunes adultes il y a des aides mais qui ne sont pas spécifiques à l'autisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jamais trop tard ...   Aujourd'hui à 23:49

Revenir en haut Aller en bas
 
Jamais trop tard ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jamais trop tard pour bien faire
» Dire "Je t'aime" avant qu'il ne soit trop tard...
» ARRETER AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD
» ARRETER AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD
» Playmobil, à partir de quel âge?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SYNDROME D'ASPERGER :: Salon d'accueil-
Sauter vers: