SYNDROME D'ASPERGER

Forum destiné aux personnes asperger ainsi qu'aux parents et proches d'enfants, d'ados et d'adultes présentant le syndrome d'Asperger
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Valentin S

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valentin



Nombre de messages : 12
Age : 22
Localisation : France
Date d'inscription : 19/12/2012

MessageSujet: Valentin S   Mer 19 Déc 2012, 17:13

Bonsoir !

Je me nomme Valentin, allant bientôt vers mes dix-neuf ans. Je me suis tourné vers votre forum afin de pouvoir échanger avec d'autres personnes comme moi.
Je me reconnais dans les différents symptômes, dirais-je, du S.A. Mes parents confirment ceux-ci.

Je suis lycéen. Mon psychiatre est ravi lorsque je lui dis que cela ne se passe pas trop mal. Cependant, je me sens "en dehors" des autres. Pour moi, la sociabilisation est très compliquée car je ne connais pas les codes des lycéens et des gens en général. C'est étrange à dire, mais je me sens "bien" quand je suis seul.
Une bulle est autour de moi et me sert de protection. C'est mon monde, mon monde protégé. Je vois les autres comme étant différents de qui je suis. Imaginez un cercle composé de garçons et / ou de filles. Je suis en dehors. J'entends leurs conversations, mais je n'y vois pas un sens qui peut me parler. Alors, je reste dehors, à écouter. Seul, la plupart du temps. Dans « mon monde », « ma bulle » comme le disent mes parents.

Voici donc une petite présentation, qui, je l'espère, saura vous satisfaire !
Je suis très réticent face au déballage de vie sur Internet. Veuillez m'excuser ! Si vous avez des questions, n'hésitez pas à m'envoyer un message privé.

À très vite,
Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anonyme7700



Nombre de messages : 76
Localisation : outre-Atlantique
Date d'inscription : 06/06/2009

MessageSujet: Re: Valentin S   Mer 19 Déc 2012, 17:59

Bienvenue sur le forum.

Quels sont tes centres d'intérêt?

Citation :
Je suis très réticent face au déballage de vie sur Internet.
Idem pour moi. À vrai dire, je suis réticent à déballer ma vie tout court (aussi bien sur Internet qu'IRL).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin



Nombre de messages : 12
Age : 22
Localisation : France
Date d'inscription : 19/12/2012

MessageSujet: Re: Valentin S   Mer 19 Déc 2012, 18:20

Merci de votre message d'accueil !

Mes centres d'intérêts relèvent beaucoup de la connaissance, de l'intellectuel et des arts.
Je peux citer, par exemple : Les mammifères marins quand j'étais petit (je connaissais les noms de tous les mammifères marins avant la maternelle), les dinosaures (même cas que précédent), les livres (un très grand lecteur), la musique (je fus attiré très tôt par ce domaine-là et j'ai joué du violon - mes parents trouvaient cela étrange que je choisisse un instrument compliqué - de la guitare seul chez moi et de la mandoline), chercher un sens aux choses, relier les choses entre elles, et apprendre.

Autrement, Star Wars est une passion pour moi. J'ai souffert de moqueries discriminatoires à ce sujet et je passais pour un « dinguo », « le gars bizzare » avec mes Jedi...
Le fait d'écrire correctement et soutenu par SMS ou Msn n'a fait que renforcer ce que pensaient les autres personnes à mon sujet.

Je ne trouve peu de personnes me comprenant.
Les relations sont donc compliquées pour cette raison, bien qu'il en existe d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
océane 10



Nombre de messages : 31
Age : 53
Localisation : Hornu
Date d'inscription : 08/08/2012

MessageSujet: Re: Valentin S   Mer 19 Déc 2012, 18:42

Bonsoir Valentin et bienvenue à toi sur le forum cheers

Ta présentation est claire.

Quand tu dis que tu te sens "bien" quand tu es seul, veux-tu dire que tu préfères être seul pour éviter les discriminations ?

J'aime aussi écrire mes sms en entier. A bientôt, Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chez-oceane10.over-blog.com
Valentin



Nombre de messages : 12
Age : 22
Localisation : France
Date d'inscription : 19/12/2012

MessageSujet: Re: Valentin S   Mer 19 Déc 2012, 19:35

Je reste seul pour éviter des moqueries, en effet. En entrant dans un nouveau lycée cette année, je pensais que ce serait plus simple. Ce changement a été bénéfique car le corps enseignants ainsi que l'administration sont des personnes avec une grande ouverture d'esprit.
Cependant, je me retrouve dans une classe de Seconde. Les adolescents ont quinze, seize ans et je me sens perdu dans cette classe. Je passe pour un individu étrange, tout simplement parce que je ne parle pas, je ne m'agite pas et je suis solitaire. Dans mon monde.

La seconde raison est que j'ai beaucoup de mal à m'intégrer dans les conversations. J'observe et j'écoute. C'est comme si l'on me parlait une langue inconnue, vous voyez ?
Mes réactions sont parfois inadaptées ou certains pensent (j'ai appris cela hier, c'est donc tout récent) que les gens n'avaient pas l'impression que je les écoute, du fait de ne pas les regarder en face.

J'espère avoir correctement répondu à ta question.
À bientôt, Océane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral



Nombre de messages : 1299
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: Valentin S   Ven 21 Déc 2012, 11:52

Bonjour Valentin,
je te remercie de ton témoignage.

Mon fils a 18 ans. En primaire il n'arrivait pas à se protéger des moqueries, il les écoutait et réagissait bruyamment jusqu'au jour où il a trouvé mieux: s’isoler ou/et s’allier avec deux gamins rejetés comme lui et plus tard raconter des blagues pour faire rire l'assemblée... chacun trouve son système de defense personnel Very Happy Twisted Evil

C'est une forme d’adaptation "forcée" qu'il a dû faire tout seul mais je crois que ça l'a renforcé quand même . Pour lui il parle de l’école comme un enfer mais il a réussi à y rester et y faire sa place au fil des années. En secondaire il s'est mis a apprécier l'école . Cela dépend de tellement de paramètres!

Beaucoup de jeunes ici ont des parcours scolaires chaotiques, beaucoup ont dû quitter l'enseignement ordinaire mal adaptés à eux ( et pas l'inverse je trouve).
Il y a néanmoins des exceptions où des profs, des directeurs, des élèves ont su montrer une OUVERTURE D'ESPRIT qui a pu être un pont de rencontres et d'acceptations pour des jeunes porteurs d'autisme léger avec une intelligence normale ou au- dessus de la moyenne.

c'est un grand débat et beaucoup de mères suivent la voie de l’adaptation aux spécificités de l'enfant avant tout et la protection du monde cruel...
Moi j'ai préféré une autre voie plus "difficile" mais qui a très bien marché pour mon fils qui montrait des signes d'intelligence précoce ou de "surdoué" je n'aime pas ce mot trop "élite supérieure"
SI j'avais voulu, j'aurais pu mettre mon fils dans l’enseignement adapté ou spécialisé comme on dit en Belgique... Mais il était très brillant scolairement et a l'époque il n'y avait pas vraiment à ma connaissance d’école spécialisée dans l'autisme donc c'était tout aussi inadapté que l'enseignement général .
Ce fût un défi: laisser mon fils dans la marre au crocodile pour qu'il s' adapte à la dureté du monde PUISQU'elle est réelle et inévitable, pour le renforcer au lieu de le Surprotéger à mes yeux.... avec a la maison beaucoup d'écoute et de compensation. Il lui fallait par exemple deux heures de repli dans sa chambre ou devant la télé au salon à son retour d'école pour DÉCOMPRESSER, et se recentrer dans sa solitude et le weekend de longues promenades dans la nature par exemple.

Pour la question des "surdoués" et du SA c'est aussi un grand débat. Mon fils a été à ses 10 ans dans un centre d'activités avec des enfants HP ( haut potentiel) et c’était évident à mes yeux qu'il y avait beaucoup de SA parmi eux non diagnostiqués. Il y a plein de points communs entre eux et pour moi ça reste quasi un Mystère! mais tous les personnes SA n'ont pas une intelligence extra-ordinaire. Je me demande encore où est la frontière et c'est très subtil. Tout est question de gradations des forces et des faiblesses!

Néanmoins la psychiatrie occidentale a défini des carcans , des etiquettes fixes et figées et declare le SA est de l'autisme et est diagnostiqué selon 3 paramètres d'ordres sociaux et diverses caractéristiques. Dans la realité les personnes porteuses de SA ont des points communs et ont des divergences et des intelligences différentes. Les Médias ont associés actuellement SA et Surdouance ou "génie" et c'est assez injuste car il existe des personnes SA avec intelligence tout a fait moyenne !

Bon j'arrete là et je mets mes chevaux de bataille à l'écurie pour se reposer de débats sans fin Laughing

Sandral

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral



Nombre de messages : 1299
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: Valentin S   Ven 21 Déc 2012, 12:01

suite:

Pour la solitude, je trouve que tu mets bien cette ambiguïté de la personne Sa en évidence Valentin ,
on prétend souvent que la personne avec autisme n'a pas choisi qu'elle était mieux seule, mais se 'réfugie' dans la solitude pour avoir la paix et parce qu'elle ne comprends pas les codes sociaux
et donc elle a dans l’absolu ENVIE de s'adapter, d'avoir des amis, de rentrer dans des discussions , mais elle ne sait pas comment s'y prendre,

elle ne connait pas assez le comment, les outils de communications et ce qu'il faut faire et dire et ne pas faire...
L'envie est là et il manque les moyens , les outils... Et c'est là où les parents , les éducateurs, les psy, les aidants peuvent intervenir pour expliquer les règles, les codes...!!

Beaucuop de nos enfants sont tristes de na pas avoir d'amis et plus tard d'amoureux et de réseaux sociaux minimals.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin



Nombre de messages : 12
Age : 22
Localisation : France
Date d'inscription : 19/12/2012

MessageSujet: Re: Valentin S   Ven 21 Déc 2012, 12:42

Merci de ta réponse, Sandral.

Il est très dur de s'adapter, et comme tu le dis, j'ai très envie de me faire des ami(e)s. Les codes sont une grande enigme... Je vois un psychiatre, cependant, il ne parle pas beaucoup. C'est donc encore plus difficile de le comprendre. Qu'exprime-t-il à travers ses gestes, avec son visage... Très compliqué. Il ne me donne que peu de pistes afin d'améliorer mon quotidien.

Même au sein de ma classe et du lycée, je passe pour quelqu'un d'étrange ainsi que je l'ai dit plus haut. Je reste donc seul, écoutant de la musique.

À propos de la musique, je la ressens profondément. Je vois les particules que chaque mélodie forme, Elles s'agitent de façon harmonieuse, notamment pour toutes les musiques non électroniques, où là, les particules sont en totale dysharmonie. Voyez-vous ?

À très bientôt.
Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MamaDebo



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: Valentin S   Dim 23 Déc 2012, 21:57

Bonsoir Valentin.

Je comprends parfaitement ce que tu dis à propos de la musique.
Les sons sont des vibrations, leurs ondes nous font littéralement vibrer.
Probablement "vois-tu" ou "ressens-tu" physiquement et mentalement leurs ondes de manière très forte et concrète.

Moi à ton âge je ressentais également ce genre d'ondes vibratoires.

Pour ce qui est de l'adaptation et de ta difficulté à comprendre les "codes sociaux"... As-tu essayé de t'intéresser aux films? Certains films de cinéma sont de véritables études sociologiques très efficaces pour décoder tous les comportements. Les comédies, les séries tv, les comédies romantiques, sont parfois un peu les romans de notre société contemporaine.
Tu dis être un grand lecteur, je pense qu'il existe de nombreux grands cinéastes qui ont su faire de leurs films de véritables métaphores des comportements de groupe, pour faire rire le grand public parfois, ou le faire pleurer, ou simplement nous faire voyager dans leurs univers.
Il me semble que si on les regarde dans le but de décrypter cela, puis pourquoi pas de les reproduire, on peut en apprendre beaucoup.

Mon fils a réussi de cette manière à intégrer les différentes expressions du visage en les reliant aux émotions associées.
Il est beaucoup plus petit que toi, et étant moi-même comédienne j'essayais quand il avait de 3 à 7 ans de lui faire comprendre les émotions en lui mimant certaines choses car je voyais qu'il ne rentrait pas en communication avec nos émotions... Et finalement il s'est mis à chercher ce décryptage en reproduisant systématiquement tous les films d'animation qu'il regardait.
Ce qui était très fastidieux pour moi au départ (imagine-toi qu'il rejouait tous les dessins animés à chaque fois plusieurs fois, et il faisait TOUS les personnages) s'est avéré vraiment efficace.
Dans son cas c'est tout à fait salutaire. Depuis qu'il a ses 7-8 ans j'ai nettement vu la différence.

Moi-même je t'assure quand je peine à comprendre les comportements de certains groupes de gens, je t'assure que j'ai recours à cela. Là où les livres théorisent ou parabolent, les films illustrent à merveille je trouve.
Moi, cela m'aide. Peut-être que cela t'aidera aussi?

Sinon il y a également des coachs qui pourront t'aider à décrypter les comportements des autres et t'aider à t'y adapter.

Voilà, j'espère que cela t'aidera un peu?

MamaDebo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irene



Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Valentin S   Lun 24 Déc 2012, 08:47

Je te remercie pour la clarté de tes explications. La scolarité est le mauvais moment à passer.
Je te donne du courage.
Irène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin



Nombre de messages : 12
Age : 22
Localisation : France
Date d'inscription : 19/12/2012

MessageSujet: Re: Valentin S   Lun 24 Déc 2012, 16:42

Je vous remercie de vos différents messages.

Votre idée, MamaDebo, est excellente ! Je vous en remercie. Je regarde de nombreux films, mais les séries ne m'ont jamais passionné. J'ai toujours préféré les films qui sortent du monde « traditionnel », de la vie de tous les jours, dirais-je. Je m'amuse à réaliser ce que j'appelle des "musicographes", qui est le tracé de ce que je ressens.

Je suis ravi de m'être expliqué clairement, ce qui n'est pas toujours facile, avec parfois des bégayements.
Parfois, je rigole de certaines situations. Je les visualise dans mon cerveau. Cependant, mon attitude est déplacée et l'on ne manque pas de me dire : « C'est pas drôle »

Personne ne me propose d'aller en boîte de nuit ou danser la zumba, qui sont les centres d'intérêt de ceux de ma classe. Sur le coup, je suis triste. Mais je sais parfaitement que ce genre d'amusement ne me correspond pas. Le fait de se "bourrer" la gueule est la même chose. Je passe donc le week-end seul, dans ma chambre, écoutant de la musique ou sur l'ordinateur.

Connaissez-vous, à tout hasard, des endroits où je pourrais faire des rencontres avec des personnes qui me ressembleraient ?

Si vous en connaissez, merci de me tenir informé grâce à la messagerie privée.

Passez de bonnes fêtes de fin d'année.
Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valerie



Nombre de messages : 616
Age : 46
Localisation : hainaut
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Valentin S   Lun 24 Déc 2012, 16:57

bienvenue à toi!
je reconnais mon fils dans ta description
mais lui ne recherche pas les relations avec les autres, il s'en moque!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
freluc



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 15/12/2012

MessageSujet: Re: Valentin S   Lun 24 Déc 2012, 17:38

Bienvenue Smile
J'ai l'impression de me reconnaître dans ta description Smile Quelques fois, je suis aussi tourné vers les autres mais je ne sais jamais quoi dire en groupe sauf si je suis vraiment bien à l'aise. Et encore, dans ces cas-là, j'ai parfois des réflexions inappropriés mais ça va encore, on en rigole et j'en rigole moi-même (enfin même si je ne vois pas toujours pourquoi ce que j'avais dit ne correspondait pas à la conversation). Et puis, on dit que ça fait tout mon charme, que je suis rêveur, dans la lune. Tant mieux, j'ai plutôt de la chance mais c'est seulement quand je suis avec de vrais amis. De toute façon, je ne cherche pas en avoir des milliers comme beaucoup de personnes, deux ou trois me suffisent et à penser comme ça, certains disent que je suis asocial. :/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anonyme7700



Nombre de messages : 76
Localisation : outre-Atlantique
Date d'inscription : 06/06/2009

MessageSujet: Re: Valentin S   Mar 25 Déc 2012, 03:30

Salut.

Pour ma part, même chose: que dire dans les conversations en groupe? Perso, j'évite les grands groupes. Tout dépend aussi du sujet abordé: parler de la dernière émission de téléréalité à la mode, non merci.

Face aux moqueries, comment réagir? Je ne sais toujours pas. Rester seul, loin de ça, oui mais la solitude ça finit par se ressentir à un moment donné. Pour ma part, je ne suis pas misanthrope mais sélectif dans mes relations: un minimum d'intérêts communs et surtout je privilégie le long terme. Une de mes phobies est de tomber sur des personnes qui vont me décevoir ou me trahir: des personnes qui s'intéressent à moi pour mes connaissances techniques, que je croyais être des amis et qui du jour au lendemain ne font plus semblant, je n'en veux plus. La peur de tomber sur des profiteurs et des hypocrites me bloque à aller vers les gens et je préfère rester seul pour éviter de nouvelles déceptions. Je suis également un peu maladroit dans mes interactions sociales.

Une autre phobie chez moi: la peur de déranger les autres. Rencontrez-vous également ces phobies? Une chose que je ne déchiffre pas et que je déteste: les non-dits. Rien ne vaut une communication claire et qui va droit au but.

Pour ce qui est de l'école, je suis content d'avoir terminé cette étape plutôt douloureuse. Mais pensez à faire les bons choix, le monde du travail n'étant pas facile à aborder.

Citation :
De toute façon, je ne cherche pas en avoir des milliers comme beaucoup de personnes, deux ou trois me suffisent et à penser comme ça
Après tout, la qualité passe avant la quantité. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
freluc



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 15/12/2012

MessageSujet: Re: Valentin S   Mar 25 Déc 2012, 11:23

Citation :
Après tout, la qualité passe avant la quantité.

Oui c'est tout à fait ça! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Valentin S   Aujourd'hui à 23:48

Revenir en haut Aller en bas
 
Valentin S
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» St Valentin ou les cadeaux de mon chéri
» notre cocinelle de st valentin
» L'origine et la coutume de la Saint-Valentin
» Ronde des cadeaux de Noël / carte de Saint-Valentin
» Origine de La Saint Valentin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SYNDROME D'ASPERGER :: Salon d'accueil-
Sauter vers: