SYNDROME D'ASPERGER

Forum destiné aux personnes asperger ainsi qu'aux parents et proches d'enfants, d'ados et d'adultes présentant le syndrome d'Asperger
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 j'énerve mon chéri...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jenervemoncheri



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: j'énerve mon chéri...   Lun 08 Avr 2013, 16:20

Bonjour à tous et à toutes.

Je vis une histoire d'amour depuis quelques mois avec un garçon adorable de 35 ans (j'en ai 34) et très différent. La question de son diagnostic ne fait pas de doute pour moi depuis le début, et je me suis retrouvée en un clic sans recherche préalable sur tous les sites évoquant le syndrome d'Asperger en tapant "autisme léger".
Mon premier étonnement (qu'il a d'ailleurs partagé) est qu'il est le meilleur guitariste de notre ville, et qu'évoluant moi même dans le milieu culturel local depuis 15 ans, nous ne nous étions jamais adressés la parole, ni n'avions été présentés mutuellement par la centaine de connaissances ou la dizaine d'amis que nous avions en commun...rien de grave au départ, mais révélateur par la suite.
Au bout de quelques semaines, je me suis rendue compte de plusieurs choses:
1. il ne parle que de musique, dans les moindres détails, fait preuve d'une étonnante connaissance en la matière avec une mémoire extraordinaire, sans pouvoir s'en détacher ni se rendre compte que cela peut-être ennuyeux à la longue, même si passionnant. Systématiquement lors de nos sorties "privées", il peut me laisser seule 2h pour discuter avec un inconnu venu l'aborder au sujet de son travail de musicien.
2. il ne comprends pas les sous-entendus, ni les petits "chambrages" ou jeux entre amoureux.
3. il interprète toujours négativement mes actions ou réactions ex: il ne va pas comprendre pourquoi je vais repartir chez moi après un de ses concerts, alors que ce dernier est fini depuis 3h, qu'il en discute encore, qu'il est 2h du matin et que je suis fatiguée: il va s’énerver en me disant que je "le laisse tomber et que ce n'est pas très étonnant vu ma personnalité d'égoïste qui se croit plus intelligente que tout le monde" etc...(angoisse de l'imprévu ou du rejet)
4. physiquement, raideur physique et ton monocorde, perçus respectivement comme une grande timidité et une énorme douceur...de plus, je perçois une difficulté à soutenir mon regard même si je vois qu'il fait d'immenses efforts dans ce cas et se force.
5. grande attention amoureuse, mais qui POURRAIT (je n'en suis pas certaine) être une suite de mises en scène de "clichés" qu'il a pu observer: petits dîners préparés lui même (mais jamais de surprise, il me prévient toujours avant), attitude toujours théâtrale lorsqu'il me prend dans ses bras...
5. sexualité: a priori très à l'aise pour entamer un rapport (pas de timidité) mais une seule position (ça je m'en fiche pas mal car sa tendresse vaut tous les jeux sexuels au monde).
6. très honnête, il a toujours eu des relations très longues et sincères, mais est parti à chaque fois au bout de quelques années car était tombé "amoureux de quelqu'un d'autre". Il rompait sans vouloir savoir si son nouvel amour était réciproque, et en toute franchise. Il ne comprends pas pourquoi ses anciennes amies ne veulent plus lui parler, "étant donné qu'il a été honnête".

La question que je me pose aujourd'hui est de savoir si j'ai le droit de lui en parler ou non. J'ai déjà essayé avec tact, il s'est mis à pleurer en me répondant "qu'il ne voulait pas être "comme ça", et que le chanteur de son groupe "aurait ça" aussi", ce qui m'a profondément blessée pour lui, j'ai vraiment pensé avoir commis une erreur. Lorsque j'ai rajouté que je resterai avec lui, qu'il développait des facultés extraordinaires et surtout lorsque j'ai mentionné que Nico du célèbre Velvet Underground en était aussi atteinte, il a eu l'air très soulagé. Mais m'a reproché plusieurs fois par la suite de l'avoir "traité d'autiste".
Il s'est toujours rendu compte de sa difficulté à communiquer, mais accuse son père militaire d'avoir été trop dur avec lui (je pense effectivement que son père n'était pas patient avec lui, faute de diagnostic précoce dans les années 80).
Sa franchise, ou hyper objectivité est très présente, et il me blesse très souvent. J'ai l'impression (peut-être fausse mais je n'en parle pas à ses proches) que tout le monde le sait, se tait et fait avec par peur de sa réaction mais aussi par égoïsme (son groupe de musique qui profite de son "don", secret familial, ses ex petites amies plus groupies du musicien qu'amoureuses de l'homme etc...).

Face à ce consensus général mais secret, que dois-je faire?? Je pense vraiment qu'il le sait d'une certaine façon, mais il ne veut pas le voir. Je pense vraiment aussi qu'il doit y faire face car il a beaucoup de problèmes relationnels, qu'il attribue à son mauvais caractère mais qui ne sont que des énervements suite à des malentendus qu'il prend comme des attaques personnelles, et dont il souffre. Pour ma part, je prends sur moi mais je ne peux pas le faire pour 2 éternellement, car je commence aussi à me sentir seule et très triste. Je suis pourtant sûre qu'il se sentirait mieux, mais ai-je raison? Je l'aime et culpabilise énormément d'envisager une rupture, j'ai l'impression de l'abandonner mais je ne sais pas comment l'aider: partir et ne pas bousculer sa vie, même conflictuelle? ou rester, mais pour l'aider à affronter la réalité face à son entourage volontairement aveugle (essentiellement par peur d'affronter sa peine) qui, je le sais, l'encouragera à ne pas m'écouter? On dit pourtant qu'il faut un mal pour un bien, mais dans ce cas, la vérité de ce dicton a toute son importance.

Aujourd'hui nos rapports sont très difficiles, mais je ne veux pas jouer l'autruche, et le met face à ses contradictions, mais sans mentionner Asperger.

Enfin, concernant ma propre histoire, ma mère est perverse narcissique et mon père bi-polaire: j'ai été élevée en secret par d'autres membres de la famille, car leur "haut rang social" empêchait une prise en charge plus "publique", dirons-nous.
Mon petit frère, né gravement malade, a été "enfant bulle" les 3 premières années de sa vie, et j'ai toujours poussé ma mère à ce qu'il soit suivi au vu de ses difficultés d'adaptation sociale (hyper timidité, angoisse maladive, absence de concentration, tristesse quasi-permanente) mais elle a toujours refusé. Aujourd'hui il a 30 ans, exclut toute sa famille sauf mon autre frère et ma mère, n'a pas de travail, ni de petites amies, de rares amis et passe son temps devant les jeux vidéo.

Etant entourée de gens "différents" depuis ma naissance, mes amis me décrivent comme trop sensible et empathique, que je ne pense pas à moi, je "porte" trop de choses et me prends trop la tête pour les autres etc.

Mais au final, j'ai peur d'être nuisible pour l'homme avec qui je suis: de quel droit bouleverser sa vie? Car qu'il admette (suite à un véritable diagnostic bien entendu) être atteint de ce syndrome pourrait l'aider, mais aussi le déprimer et l'isoler d'avantage...

Merci aux courageux(ses) qui m'ont lue jusqu'au bout, et merci d'avance pour votre aide et vos conseils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irene



Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: j'énerve mon chéri...   Mar 16 Avr 2013, 07:51

la vie à deux n'est jamais simple mais quand c'est trop compliqué , il est justifié de consulter ... et de choisir la bonne personne qui écoutera.
Courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
océane 10



Nombre de messages : 31
Age : 53
Localisation : Hornu
Date d'inscription : 08/08/2012

MessageSujet: Re: j'énerve mon chéri...   Mer 03 Juil 2013, 12:21

Bonjour à toi jenervemoncheri, je me retrouve beaucoup dans ta vie et je reconnais aussi beaucoup mon mari. Je sais que le diagnostic n'est pas encore posé pour ton mari. Irène a certainement raison : consulter, partager avec quelqu'un de sûr et à l'écoute serait un bon début. Je suis mariée depuis 14 ans et j'y pense souvent (à consulter) pour être guidée à travers cette vie scratch  mystérieuse. Océane/Marie-Claire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chez-oceane10.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: j'énerve mon chéri...   Aujourd'hui à 10:31

Revenir en haut Aller en bas
 
j'énerve mon chéri...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qu'est-ce qui vous énerve?
» ça m'énerve les "conseils bien intentionnés" ...
» bébé s'énerve au sein
» En voiture : Je m'énerve vite et vous ?
» Jojo petit bébé de 3 semaines avec une SPR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SYNDROME D'ASPERGER :: Questions à Irène-
Sauter vers: