SYNDROME D'ASPERGER

Forum destiné aux personnes asperger ainsi qu'aux parents et proches d'enfants, d'ados et d'adultes présentant le syndrome d'Asperger
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 éviter les contacts sociaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gurdill



Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 07/10/2013

MessageSujet: éviter les contacts sociaux   Mer 11 Déc 2013, 03:36

Bonsoir !
J'ai du mal à réaliser le devoir que m'a confié mon psy, donc je viens voir si certains d'entre vous pourrais m'aider à trouver des solutions.

J'ai de gros soucis avec les contacts sociaux, fortement influencé par le SA, ce qui me bloque énormément dans tout les domaines.
Puisque j'ai lancé la procédure de diagnostique aspie au SUSA et que j'ai rendez vous avec une psychiatre pour une reconnaissance de handicap vis à vis de ma phobie sociale, j'ai donc demandé à mon psy pour que l'on se concentre sur le fait de pouvoir affronter des situations sociales, mais cette fois en tenant compte des particularités aspies vu que sans rien ne fonctionnais.

Il m'a expliqué qu'il faut que je trouve des solutions pour chaque cas séparés plutôt que pour les interactions générales.

Donc voici la situation que je lui ai décrit et sur laquelle je dois travailler actuellement :
Vous connaissez sans doutes les gens que l'on trouve à l'entrée des magasins ou des hopitaux et qui réclament de l'argent, je parle de ces gens qui vous abordent pour vous raconter une histoire touchante, vous "donne" des objets ou demande une signature et ensuite insiste très fortement pour de l'argent, le genre que l'on se rend compte clairement que l'argent est uniquement pour eux et qui prennent la fuite si un surveillant du magasin fait mine de s'approcher.
Donc, comme je disais à mon psy, je suis pas naîf à ce point, je sais reconnaitre une personne dans le besoin et un arnaqueur, seulement mon problème, c'est que ces gens vous abordent coute que coute, que si vous leurs dites que vous n'êtes pas intéressés, ils vous retiennent physiquement pour vous forcer à les écouter.
Hors, voila, je suis incapable de m'affirmer, et je ressent les contacts physique comme une agression, par conséquent, face à ces gens, j'arrive à lâcher un "non", ou un "je ne suis pas intéressé", mais dès que je me fait agripper, je ne suis pas capable de me dégager, et je me retrouve obligé de donner quelque chose pour que l'on me laisse tranquille et que la torture du contact physique cesse.
Autant dire qu'avec ma phobie sociale, ce genre d'expérience est un vrai traumatisme, je fait une crise de panique, j'enrage de m'être fait arnaquer en étant au courant (sachant que je n'ai aucun revenu le moindre cent est une fortune pour moi), comme le dis le psy, pour quelqu'un comme moi c'est un vol au même titre que si on c'était directement servi dans mon portefeuille, et en plus de ça j'éprouve de la honte, du remord, de la culpabilité et de la rage contre moi même d'être trop faible que pour pouvoir réagir.

Je le disais à mon psy :
Quand j'étais gamin, si on me touchais sans ma permission, je me mettait à hurler, et j'avais la voix perçante, alors on me lâchais immédiatement et on s’écartait de moi.
Mais grâce aux gens bien pensant, qui n'ont d’ailleurs jamais chercher à comprendre la raison, on m'a déclarer que c'était inadapté de crier en public et forcer à arrêter.
Ensuite, j'en suis arriver à être violent dès que l'on me touchais sans mon accord.
Là c'était inacceptable, on m'a donc envoyer chez un psy à mes 6 ans pour résoudre mon problème de violence. Elle n'a pas non plus chercher à comprendre, il lui a fallu le temps, mais à réussi à me faire un lavage de cerveau au point que je garde tout pour moi et suis incapable d'exprimer ma colère (mon psy était étonné à notre second rendez vous que dans le cas où il me mettrais un coup de poing sans raison, ma seule réaction serait de chercher logiquement à en trouver la raison).

Bref, on m'a forcer à rentrer dans le moule de la normalité, on m'a supprimer mes moyens de défense, inadapté aux gens normaux, mais on ne m'a jamais appris de nouveaux moyens de défense. (Surement inutile pour eux de me les apprendre, les gens normaux n'ont pas de problème avec le contact, et puisque je dois être normal, alors je n'ai pas ce problème...).

Mon psy me demande donc de chercher une solution, non pas pour ne plus rien ressentir, mais pour éviter que l'on m'aborde. Il me demande donc, pour cette situation ci, de trouver un moyen de faire en sorte que personne (y compris les arnaqueurs dans l'optique de cette situation) n'ai envie de m'aborder ou d'avoir affaire à moi de quelques manière.
En gros comme il dit, je dois arriver à trouver un truc pour faire peur aux gens, un peu comme ces motards musclés plein de tatouage que tout le monde laisse tranquille.
Le gros problème, c'est que cette solution doit être réalisable sans complications.

J'avais songé à reprendre ma technique de hurler quand on me touche, seulement on m'a tellement bien dresser à être normal que je ne suis pas capable d'élever la voix, alors hurler c'est impossible, et mon psy concidère ça comme irréalisable car il me connais assez pour savoir qu'on va perdre un temps dingue juste à m'apprendre à hurler en public.
C'est pareil pour le fait d'expliquer de me laisser tranquille car je suis "autiste", je sais pas parler aux étrangers et ça m'étonnerais que des gens comme eux s'arrête pour ce genre d'arguments.
Quand j'étais ado, j'arborais le look goth/métaleux et faisait généralement peur aux gens, donc pour moi c'est ce qui ressemble plus à une solution, mais je disais au psy que je cherche à rencontrer des gens et me faire des amis, ce qui est dur si on fait peur à tout le monde, c'est là qu'il m'a dit de m'occupper que de cette situation et qu'on verrais après pour le reste. Seulement justement dans cette situation, je crois pas que ces arnaqueurs se gêne pour harceler un motard allaité aux anabolisant, alors ça m'étonnerais qu'ils me fichent la paix juste pour mon look de zombie fraichement déterré...

Là je bloque, je trouve pas d'autres idées à ce problème...
Si seulement je pouvais être comme les adeptes de Nurgle comme dans Warhammer... personne ne cherche à s'approcher de quelqu'un qui présente tout les signes des pires maladies qui existent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral



Nombre de messages : 1299
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: éviter les contacts sociaux   Mer 11 Déc 2013, 15:05

hey zombie fraichement déterré !  lol! j'aime bien!

que ce soit moi ou mon fils, on ne se laisse pas agripper ou arnaquer, même si on a du mal a se defendre aussi . On dit NON et on passe notre chemin. S'il t 'agrippe, c'est par une parole glacée comme "lachez -moi, sinon je crie ou je m'enerve !! "qu'il doit normalement te lâcher....

de plus si tu les vois de loin tu peux changer de trottoir? tourner la tête, faigner de les ignorer??

ça t'est arrivé souvent? chez nous ils sont juste à certains feux rouges ,assis par terre dans le metro ou devant les magasins, c'est assez simple des les esquiver...

bien à toi

S




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gurdill



Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 07/10/2013

MessageSujet: Re: éviter les contacts sociaux   Mer 11 Déc 2013, 16:52

sandral a écrit:
hey zombie fraichement déterré !  lol! j'aime bien!
*hum* Je vis dans mon petit monde fantasy, alors j'utilise souvent des références ou citation de mon ptit univers tel que "lamper comme un nain" "bouffeur de salade" "morfale comme un ogre" "puer comme un troll"...
Ou alors pour nommer des objets tel que mes "Baskets du troll des marais -5 en charisme" (elles puent, sont sale et déchirées... mais confortable) ou encore mon "T-shirt béni du Hobbit +2" (un cochon d'inde surnommé Hobbit a uriné 2 fois dessus).
ça doit pas toujours être évident pour les non initié, mais moi qui suis passionné de tout ça, je trouve les comparaisons bien plus compréhensible que les expressions courantes.

sandral a écrit:
S'il t 'agrippe, c'est par une parole glacée comme "lachez -moi, sinon je crie ou je m'enerve !! "qu'il doit normalement te lâcher....
Je sais que c'est la solution courante, j'ai déjà vu faire souvent, malheureusement je ne sais pas du tout m'affirmer de cette manière, j'ai déjà essayer de travailler ça avec mon psy, mais après des mois j'en étais encore nul part.  Sad 
Qui plus est, lorsque je suis en présence de quelqu'un, je perd mes facultés de réflexions, et quand on me touche c'est bien pire, je ne pense qu'à faire cesser le contact et le seule option qui me viens à l'esprit c'est la violence (envers l'autre ou envers moi même) et toutes ma concentration se focalise pour empêcher d'en arriver là.

sandral a écrit:
de plus si tu les vois de loin tu peux changer de trottoir? tourner la tête, faigner de les ignorer??

ça t'est arrivé souvent? chez nous ils sont juste à certains feux rouges ,assis par terre dans le metro ou devant les magasins, c'est assez simple des les esquiver...
ça m'arrive très souvent. Quand j'étais étudiant infirmier, je passais par l'entrée de l’hôpital pour me rendre à l'école. Presque tout les jours il y en avais un devant l'entrée (et pas de garde de sécurité pour le chasser).
D'une part c'est risible d'entendre presque tout les jours pendant 4 ans "C'est pour les enfants hospitalisés, c'est la dernière semaine pour récolter des dons" ou "C'est la journée pour les comédiens blah blah blah..." et que les gens qui te voient tout les jours passer ne cherche même pas à rendre leur histoire crédible. Mais en même temps c'est du harcèlement.
Quand je vais à la librairie Molière, il y en a toujours un juste devant l'entrée. Moi qui adore les livres, je n'ose que rarement m'y rendre de peur de tomber là dessus.
Je sort rarement de chez moi, mais quand je vais au magasins je dois en faire 3-4, et généralement il y a ce genre de personne devant l'un d'eux.
Il n'y a pas moyen de les éviter car ils se postent juste devant l'entrée, donc dans le passage obligatoire, et si on les évite (marcher vite en regardant ses pieds avec un casque sur la tête) c'est là qu'ils s'imposent en vous retenant.
La seule technique que j'ai trouvé, c'est de passer quand ils sont occupé, ou alors marcher à coté d'une autre personne, comme ça ils croient qu'on est ensemble, si la personne refuse ils me laissent tranquille et si ils la retiennent je continue mon chemin. Mais maintenant ce genre de personne sont à 2 minimum et même cette technique ne marche plus.

Ceux au feu rouge ça va, suffit de garder la voiture fermée et ils peuvent rien. Ceux qui sont par terre ou qui demande une pièce ne sont pas du genre à insister si on dit non (d'ailleurs les vraies personnes dans le besoin ont généralement leur fierté et ne demande rien), mais là on a affaire à une nouvelle espèce, ceux qui harcèle leur prochain par des moyens détournés pire que les témoins de Jéhovah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral



Nombre de messages : 1299
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: éviter les contacts sociaux   Ven 13 Déc 2013, 16:10

Rolling Eyes sorry moi j'en vois très peu , je suis sur Bruxelles, et quand on est pressé ou indifférent ou a deux , ils lâchent leur prises...
ta peur panique semble un peu gonfler l'affaire et amplifier les réactions, mais c'est normal
en réalité tout ce qui est paniquant est difficilement résoluble a coups d’arguments d'ordre rationnel, nos réactions sont impulsives, primaires et démesurées... Nous avons tous des sujets qui nous terrorisent et nous désemparent en fait

il n'y a sans doute qu'avec des exercices et des petits "modes d'emploi pratiques" d'un bon conseiller ou 1 bon psy que les réactions peuvent sur le temps s’atténuer voire disparaitre





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
angell2676



Nombre de messages : 7
Age : 40
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 20/12/2013

MessageSujet: Re: éviter les contacts sociaux   Dim 22 Déc 2013, 21:47

Bonjour Gurdill,

Mon copain ne supporte pas le contact physique par contre il à un admiration pour les sdf en générale, c'est même un peu "malsain" des fois....Je pense que c'est le coté sans entrave qui lui plait, c'est parce qu'ils lui semble en "dehors " de cette sociètée qu'il déteste tant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: éviter les contacts sociaux   Aujourd'hui à 07:57

Revenir en haut Aller en bas
 
éviter les contacts sociaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coordination entre EDF et services sociaux
» Que faire pour éviter vergetures et autres aux seins?
» Pourquoi autant pour avantages sociaux ????
» Sociologie des rapports sociaux
» Comment éviter une otite - conseil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SYNDROME D'ASPERGER :: La vie au quotidien-
Sauter vers: