SYNDROME D'ASPERGER

Forum destiné aux personnes asperger ainsi qu'aux parents et proches d'enfants, d'ados et d'adultes présentant le syndrome d'Asperger
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 COMME LiLy.... Mon conjoint est je pense, Asperger....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NANNY



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 05/03/2014

MessageSujet: COMME LiLy.... Mon conjoint est je pense, Asperger....   Mer 05 Mar 2014, 12:51

Bonjour

J'aurai 54 ans ce mois ci et j'ai connu mon compagnon il y a maintenant plus de 7 mois.

Dès le début, j'ai senti quelque chose de "différent" chez lui, mais comme je sais 'm'écouter", mon Coeur me dit que c'est quelqu'un de bien, en tous les cas, que je ne ressens pas comme quelqu'un de manipulateur ou malveillant...

ALors j'ai évolué tous ces derniers mois en étant dans l'observation, l'incertitude, l'incompréhension... Puis certitudes  mais toujours incompréhension.

Des comportements plus que d'autres, parfois qui deviennent moins que d'autres... Ces accès de colère soudaines... Ce si gros point d'interrogation pour moi de ce manque de contact physique, cet espèce de recul qui me fait me remettre en question, et en même temps, je sens un très fort désir chez lui, mais comme si il était incapable de l'assumer....
Une relation au 'sexuel" "sentimental" compliqué et simple en même temps, souvent avec des mots et une attitude directs et  'vulgaires", un comportement  comme pour se protéger de son hyper sensibilité..... Je sens qu'il n'aime pas les "câlins", les baisers et il n'aime pas qu'on le touche... Un seul endroit autorisé ( alien ) J'y reviendrai en privé si nécessaire pour que je comprenne ce qui se passe, enfin si quelqu'un veut bien m'aider à comprendre afin que je ne le heurte pas et qu'il ne se sente pas "nul" comme il le dit parfois...

Je suis désolée si je suis maladroite et que je vais droit au but.....

Depuis que j'ai fait un gros rapprochement (et j'en suis quasi persuadée au vu de tout ce que j'ai pu observé, lu et compulsé), je suis en même temps hyper soulagée et en même temps je me demande comment nous allons pouvoir être heureux et trouver notre équilibre,

Ce côté "lunatique", cette peur de l'échec, d'aller toujours au bout des choses, d'être parfois trop sérieux parce qu'il faut toujours finir et faire bien... Arghhhhhh

 bounce  bounce  - Juste pour donner un exemple.... Je suis sur Facebook et j'aide ma soeur pour un jeu qui s'appelle Farmville 2..... et voilà pas que mon Chéri d'Amour s'inscrit sur ce jeu... Depuis... C'est l'addiction pour lui... il a du mal à intégrer que c'est un jeu... Et même qu'avec son fiston, on se fait "engueuler"  Evil or Very Mad si l'on a pas mis assez d'engrais de côté, si l'on utilise mal l'eau et cet engrais, si on fait des choses "pour rien".....  affraid  Very Happy  Very Happy  Very Happy - Bon, c'est juste un exemple...   rendeer 

Il peut être adorable comme il peut être colérique d'un seul coup.....

Il connait quasi de façon 'encyclopédique" (pour reprendre vos termes), l'histoire de France, se passionne pour la politique sans la pratiquer,  défend la politique qu'il pense juste...

D'ailleurs il a tendance à défendre tout ce qui est "'loin" -politique, personnes, pays...etc.... et à être très dur avec ses proches.. Je ne vois évoluer avec notamment son fils qui a bientôt 10 ans... Aucun contact physique... pas même un bisou et je perçois chez cet enfant, déjà ce recul par rapport au physique....  Sad 

Même au niveau du regard, il a souvent du mal à soutenir le mien ou celui des autres.... Non comme quelqu'un de fuyant.. enfin c'est une fuite, mais différente des gens qui ont quelque chose de pervers à cacher... C'est difficile d'expliquer... Je le ressens plutôt comme une "une esquive" afin qu'on ait pas le temps d'entrer dans leur univers, comme si il avait peur qu'on découvre son Univers.....

Il est très généreux sur le plan financier et je fais attention à ce qu'il ne "m'embrigade pas" dans ce domaine... Je dois dire que je ressens cet altruisme financier comme un moyen de pallier aux manques qu'il ne peut m'offrir.....!!! Est-ce que cela est possible vous pensez ?

Il a fait des études (BAC + 4) il a plus de 55 ans.

Il a été 14 ans dans l'armée et il a eu une place de responsable dans une très grosse société puis il a crééé sa propre entreprise... Il est dans le domaine de l'alarme pour les pro et particulier (il travaille pour de grosses boîtes et donc assure !!).. Il dit qu'il serait incapable de faire autre chose et qu'il ne connait que ça.
Pourtant c'est quelqu'un d'hyper intelligent, mais dès qu'il sort d'un cadre... Je vois que ça le chagrine, qu'il stresse et qu'il est embarrassé...

J'ai discuté avec une de ses soeurs... Dans son cercle familial, ils le perçoivent comme quelqu'un de ""bizarre" !... certes... bizarre par rapport à une moyenne "normale" (qu'est-ce que la normalité ????).... enfin je vais plutôt dire, par rapport à une moyenne de gens qui se sentent "normaux"... Voilà !  jocolor 

Je n'arrête pas d'avoir des grosses larmes qui coulent en même temps que je vous écrits... En même temps si soulagée car je sais que je suis  proche d'une compréhension qui correspond à sa personnalité qui est merveilleuse d'un côté mais difficile d'accès de l'autre et que ce n'est pas un salaud, sagouin, mal embouché ! - Sourire...

J'aime éperduement cet homme et je n'ai pas envie de le perdre... Mais je me demande jusqu'où nous serons capable de trouver notre point d'équilibre afin qu'aucun de nous ne soit léser, blesser, en manque.....

Il a déjà été marié 3 fois !!! Ce sont toujours les femmes qui l'ont laissé tombé.... Je ne souhaite pas particulièrement le mariage... Juste que nous construisions notre Bonheur, notre "Heureuse Vie" qu'il nous reste à vivre...

Je m'arrête pour aujourdh'ui, car comme Lily.... je deviens hyper prolixe quand il s'agit de Lui !  Rolling Eyes 

Merci de votre attention et j'essaie d'être attentive à vous également....  flower 

NANNIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral



Nombre de messages : 1299
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: COMME LiLy.... Mon conjoint est je pense, Asperger....   Mer 05 Mar 2014, 14:42

Bonjour Nanny et Lilly, bienvenues toutes les deux!
je suis étonnée que viennent sur ce forum de plus en plus de femmes interloquées et perdues ou alarmées devant les étrangetés relationnels de leurs conjoints.
Comme je l'ai déjà dit je vis la même chose mais par soucis de discrétions je préfère ne pas en parler ici.

Je peux vous dire que ce type d' hommes ont des points communs avec le syndrome , mais connaissant bien le syndrome à travers mon fils particulièrement et diverses rencontres, à ce jour je pense que soit il s'agit d'une autre "pathologie" ou d'une association de pathologies multiples dont le SA.

je peux vous dire aussi que le coté duplique de ces personnalités( attachant, généreux , volontaire et froid , fuyant et colérique) est extrêmement déstabilisant et cela use énormément a la longue et fait très mal a notre estime de nous-même. Accrochez-vous ou prenez distance radicalement!! Le quotidien est très très dur a partager avec quelqu'un qui ne connait peu le partage et se protège dans une forteresse impénétrable. Un mode de pensée très monotype, obsessionnel et rigide peut aussi faire penser au SA mais aussi à d'autres personnalités.

Ils partagent également des points communs avec ce portrait tant à la mode de manipulateurs ou pervers-narcissique mais ce n'est pas cela non plus...ils ne semblent pas "agressif" par but d'humilier , mais ils veulent tout contrôler par peur d'être contrôle ou peur de perdre le contrôle d'eux-même...

question;
La colère a diverses causes possibles ... Semble-t-elle surtout apparaitre en situation de stress, de frustrations ? ou de difficultés a comprendre quelque chose qui sort de leur système de penser et d être ? ou par difficultés à être clair et cohérent eux-même ? ou encore face à des imprévus? ou des bruits envahissants??

Le toucher aussi qui est très problématique n'est pas l'apanage que du SA, chez le SA on dit qu'il est la conséquence d'une hypersensibilité, en bref la sensation de toucher ou de caresse est TROP forte et du coup fuite car désagréable, parfois comme une brûlure! ou une sensation d’étouffement ou une peur de se perdre dans l'autre...

L'intégrité comme tu le dis Nanny avec le problème du regard fuyant est un point crucial ! la personne a peur que l'on rentre trop dans son univers, et fuit le regard vécu comme pénétrant, et donc déstabilisant.

l'alternance de périodes de 'lune de Miel' et de fusion suivi par des périodes de fuite , de repli ou de grosses colères pour des broutilles à nos yeux (mais intolérables pour eux) est vraiment ce qui moi m'a miné et me mine encore actuellement....

c'est intéressant de questionner la personne ou son entourage pour mieux la comprendre, au sujet de son enfance , sa famille , sa scolarité et sa sociabilité...

Comme vous le dites cela soulage de pouvoir parler a quelqu’un qui comprend!!
On peut aussi se parler par MP

Plein de courage

Sandral  flower 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily56



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 28/02/2014

MessageSujet: Comme ça fait du bien de lire vos messages...   Mer 05 Mar 2014, 15:08

Je suis particulièrement troublée par le message de Nanny car quand je lis son message je reconnait mon conjoint sur casiment tous les points...

Sandra tu as l'air de vivre quelque chose de similaire et j'espère qu'on pourra échanger très rapidement.

Nanny comme toi au début j'ai eu des gros bug face à certaines de ses réaction et comme toi je suis persuadée qu'il ne s'agit pas de manipulation car il semble juste perdu. C'est quelqu'un d'adorable 90% du temps et la méchanceté et l'agressivité qu'il exprime parfois est d'après mon analyse personnelle lié à toute la frustration qu'il ressent depuis des années... Frustration liée à son hypothétique SA.

J'analyse les crises de mon conjoint comme une perte de contrôle qui le dépasse complètement... lorsque quelque chose ne se passe pas comme ça aurait du se passer (je n'ai pas d'exemple précis car ces situations peuvent être tellement différentes) il explose comme un cocote minute quoi.

Là je vais te citer tellement ça aurait pu sortir de ma propre bouche:

Ce côté "lunatique", cette peur de l'échec, d'aller toujours au bout des choses, d'être parfois trop sérieux parce qu'il faut toujours finir et faire bien... Arghhhhhh

Toujours finir et faire bien... ça me parle tellement, d'ailleurs sa réplique préférée est "ce qui est fait n'est plus à faire". Au début ça me faisait rire et maintenant quand je vois ce que cela implique parfois ça m'agace sérieusement.

Son coté encyclopédie, son coté très dure avec ses proches (qui lui a fait perdre beaucoup d'amis... déjà qu'il en a très peu), sa générosité financière pour compenser ce qu'il ne peut pas m'apporter dans d'autres domaines...

Bref tout ce que tu dis me trouble vraiment et c'est avec plaisir que nous pourrons échanger si tu le souhaites.

Comme toi j'aime vraiment mon conjoint et je voudrait que ça se passe bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral



Nombre de messages : 1299
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: COMME LiLy.... Mon conjoint est je pense, Asperger....   Mer 05 Mar 2014, 15:48

oui moi aussi , pas envie de le perdre, mais malheureusement après avoir pris sur moi longtemps, je commence à trop souffrir, à  ne plus avoir de patience et lui devient trop despotique et triste à la fois, donc je ne ris plus du tout et le charme s'est envolé, Sad 

il est effectivement comme un môme perdu et aussi comme une cocote minute, il est généreux puis l'instant d'après mordant et a bout de nerf...
comme tu dis nanny parfois c'est comme pour compenser des manques d'un autre coté !!!

il a un savoir encyclopédique, les langues et la politique et la Nature le passionnent, Il veut toujours aller jusqu’au bout de son action et veut tenir sa parole et ne jamais perdre sa crédibilité face aux autres
il parle avec des phrases kilométriques qui épuisent tout le monde pour être sûr d’être le plus précis possible et aller au bout de ses pensées
il fait souvent les mêmes actions, mangent les mêmes choses, ne prend aucun soin pour s'habiller, il a besoin de son jardin secret a tout prix

il est souriant, serviable et généreux avec tout le monde mais irritable, intolérant et despote à la maison Rolling Eyes 

quels genres d'enfance ont -ils eu de votre coté? du mien une enfance très difficile dans un milieu négligeant et violent...

Pour arranger le quotidien, le mieux est qu'il admette que le problème est chez lui et pas chez nous et que un tiers, un psy de couple par exemple, puisse trouver des outils et des compromis à proposer comme des sortes d'exercices à faire pour arranger le couple!
( de mon coté c'est peine perdue puisque psy est égal à arnaqueur dans son esprit  Sad )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily56



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 28/02/2014

MessageSujet: Re: COMME LiLy.... Mon conjoint est je pense, Asperger....   Mer 05 Mar 2014, 16:43

Oui pareil dans mon cas au début ça allait mais plus le temps passe plus les accrochages sont fréquents... Au début il devait se contrôler pour paraitre le plus normal possible à mes yeux et depuis qu'on vit ensemble je pense que ce n'est plus possible pour lui.

Le quotidien dépend de ses humeurs et à la longue c'est fatiguant. Il prend tout reproche comme une attaque personnelle mais je ne peux pas tout le temps me contrôler. Alors des fois ça explose et les disputes sont inutiles car il ne se remet que très peu en question ou alors est incapable d'admettre ses erreurs.

Ca me fait rire quand tu parles de ses phrases kilométriques car c'est pareil et même si j'ai honte de l'avouer des fois je me sens gênée lorsqu'on est avec des gens. Tout le monde décroche et veut passer à autre chose mais il continu... Quand il le fait avec moi ça va car je peut avoir la franchise de lui dire "stop ça me saoule" mais les gens ne peuvent pas se le permettre et doivent se dire qu'il est saoulant.

En ce qui concerne l'alimentation pareil, il mange toujours la même chose. Ducoup je mange souvent de mon côté car pas envie de me nourrir de croque monsieur et de pizza...

Pour ce qui est de son enfance vu qu'il se raconte très peu difficile à dire mais un père très absent et ça il le dit il en a souffert, une mère maniaque du contrôle qui devait être difficile à vivre au quotidien. En tous cas il s'est souvent sentit peu considéré par ses parents, alors vérité ou parano, je ne sais pas.

En ce qui concerne le fait d'admettre que ça vient de lui, je n'y crois pas non plus... Il préfère traiter les gens de cons ou d'inintéressant plutôt que de se demander si il n'y a pas quelque chose qui cloche chez lui. Cela devrait lui paraitre évident vu le désert social qui règne autour de lui.

Le psy comme ton conjoint, il ne voudra jamais en entendre parler car incapable d'imaginer qu'il a un problème.

Ca m'est arrivé des fois lorsqu'on s'engueulait de lui dire "t'as un pb va voir un psy" mais il devait prendre ça pour une provocation alors que moi je le pensais vraiment.

En tout cas je suis contente de pouvoir échanger, ça fait vraiment du bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral



Nombre de messages : 1299
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: COMME LiLy.... Mon conjoint est je pense, Asperger....   Mer 05 Mar 2014, 16:59

oui comme je le dis à Nanny ici , je suis gênée  d'avouer que sur le temps c'est hyper héritant, car au début d'une relation comme celle-ci  je n'aurais jamais imaginé la suite, je voulais lui apporter tout ce dont il manquait!! grosse erreur!
!! moi aussi il parle de se séparer car rien ne va plus, les engueulades se multiplient et jamais au bien jamais il ne se remet en question ou s'excuse! mais se dire au revoir définitivement on y arrive pas non plus!

sauf une seule fois il s'est excuser ',  c'est quand en plein souper de Noel il nous a tous envoyer bouler et est parti ! je crois que ce fut ma plus grande honte de ma vie Lily, toute ma famille refuse à présent de le revoir!  pale  et mon fils ne le supporte plus non plus quand il est dans ses crises de refus , de rejet de tout et crises de nerfs...

la remise en question semble impossible , impensable pour eux, car toute leur construction interne semble rigide et définitive , pas de nouveauté possible dans le système sans tout déranger, déstructurer, chambouler...! Refus et impossibilité de changer mais aussi refus de l'echec aussi , donc refus d'admettre une faiblesse, une faille dans son système...ça déstabilise aussi tout l'ensemble....

selon lui c'est Nous qui devons changer pour lui et jamais l'inverse!
 Rolling Eyes 

Bonne soirée


Dernière édition par sandral le Mer 05 Mar 2014, 22:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NANNY



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 05/03/2014

MessageSujet: OUF même si ça carbure dans ma tête !    Mer 05 Mar 2014, 19:30

Tout d"'abord vous dire MERCI, un grand Merci pour vos réponses. Je ne pourrais pas répondre ce soir, mais promis, dès demain, je reviens vers vos post qui me touchent, m'interpellent énormément et qui me "parlent'... j'ai lu très vite car Chéri est à 4 mètres et je ne peux pas me concentrer même si lui rien ne le "sort' des informations ! J'ai l'impression que je suis "invisible" parfois !  lol! 

Par contre, j'ai un petit doute sur le fait que nous développions ici dans ce "salon d'accueil" nos discussions.... ??? Cela pose t-il problème ou devons nous "déménager" cette conversation ?

Je vous dis à demain et je vous souhaite et une bonne soirée et du courage pour les personnes qui sont déjà dans une problématique plus avancée....

Nanny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NANNY



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 05/03/2014

MessageSujet: Re: COMME LiLy.... Mon conjoint est je pense, Asperger....   Jeu 06 Mar 2014, 10:38

Bonjour tout le monde,

Tout d’abord, Merci encore de vos commentaires que je lis maintenant très attentivement et me prend aussi le temps de la réflexion.
Chacun d’eux me permet d’avancer, de mieux comprendre et je pense, de me poser les bonnes questions, étant moins dans le flou.

Maintenant attachez vos ceintures…. Prenez des petites collations pour reprendre des Forces à la lecture de ce qui va suivre !!!  affraid 

Sandral, je pense que si tu es étonnée de voir de + en + de femmes ou compagnes de personnes AS ou qui pensent que leur conjoint est AS… c’est que l’on en parle beaucoup plus et il est vrai que c’est aussi un reportage télévisuel qui m’a « alertée » ou en tous les cas, « interpelée » et orientée sur ce syndrome

Avant cela j’étais dans un « doute » sur la personnalité de mon compagnon…. Car comme déjà dit, dès le départ je l’ai ressenti différent des autres hommes que j’ai connu, dans sa manière d’approche, de communiquer et sa manière si directe, contrairement à la plupart des hommes.. Et encore une fois, manière directe différente des hommes « directs ».
Je me trompe rarement quant à mon « ressenti ». Je suis quelqu’un de trèèèès empathique.

Par le passé, je ne savais pas ce que c’était et je gérais mal ce « don » de ressenti des autres. C’est un Psy qui m’a révélé cette particularité avec un sens de l’analyse assez juste.
Après avoir compris et admis ce que c’était une très forte empathie, qu’elle m’envahissait un peu trop, j’ai dû apprendre à faire la part des choses et laisser aux autres leurs parts de sentiments, problèmes, et ne plus m’investir autant pour les « autres », en bref, apprendre à penser à moi aussi.

Aussi Sandral, je prends bonne note de tes explications très bien faites et synthétisées sur la personnalité AS et sur les autres possibilités avec associations d’autres pathologies.

Il est vrai qu’en ce qui concerne mon compagnon, j’ai relevé quand même cette notion de « manipulation » mais je ne la ressens pas comme celle d’un manipulateur pervers narcissique (j’ai connu et donné … je crois que notre propre personnalité, notre vécu et notre comportement a tendance à attirer les mêmes profils ! ), et c’était là toute la complexité de mes « incompréhensions » par rapport à mon compagnon.

Concernant ta question sur les réactions de colères spontanées qui, pour nous ne semblent pas « justifiées » au moment où cela arrive souvent, d’abord j’aimerai dire que j’ai l’impression que souvent, en tous les cas pour mon compagnon, il confond réalité et virtuel ! : En effet, il faut faire aussi bien dans les « jeux » que dans la vie.

Pour exemple récent parmi d'autres :

Nous sommes allés faire un mini golf dimanche dernier avec son fils de 10 ans et ce dernier s’est vu en long, en large et en travers, avoir maintes et maintes explications techniques de son père parce qu’il « fallait » faire bien. Et donc, Pôv ti bout, il a eu droit à divers reproches assez vives de son manque d’expérience, d’habilité, alors que c’est la première fois qu’il y jouait !
A plusieurs reprises je suis intervenue en lui expliquant que  c’était un jeu, un loisir et qu’on était là pour s’amuser et passer du bon temps et que ne pas réussir n’allait pas faire s’écrouler le monde.
Donc j’ai passé une partie de mon temps à « temporiser »… C’est vrai que c’est usant !

J’ai remarqué pour cette partie de mini-golf, que Chéri savait exprimer d’une façon très « expansive » et marquée ses propres « échecs , et ses propres « réussites » d’une manière beaucoup plus calme et d’un seul regard fier et assuré, comme si c’était somme toute « normal » !
Pour lui, ne pas comprendre pourquoi cette balle n’allait pas où il avait décidé qu’elle aille.. Ca ne n’était pas « normal » et créait une frustration bien nette.

Enervement de sa part aussi quand effectivement les choses ne sont pas claires et cohérentes « Pour Lui » et qu’il a du mal à expliquer son propre ressenti ou que l’on met face à des « évidences » et du coup, je pense que là, ses repères sont déplacés quand il est obligé de reconnaître l’évidence ou la logique des choses… donc colère, énervement et repli ensuite.

LE TOUCHER :
Je dois dire que c’est une des choses qui m’a en premier, le plus interpelé, ce recul au toucher, cette propension à éviter le contact physique, ce bras mis en travers pour « limiter » l’approche.
Je me suis posée bcp de questions je dois dire par rapport à cette attitude.

Je ne rentrerai pas dans les détails, mais il y a des attitudes qui m’ont vraiment interloquée.
Maintenant je comprends mieux, même si ça reste toutefois frustrant pour moi.

Je fais le rapprochement avec ce regard « fuyant », je ne sais pas ce que vous en pensez, mais et le regard ET  le « refus » du contact physique sont du coup considérés comme une intrusion ? Une peur d’être « absorbé » par l’autre ? Je lie les 2 choses.

D’ailleurs je dirai plus volontiers « esquive » ou évitement que Fuite…. !?? Je ne sais pas comment le perçoive les personnes Asperger.

Concernant son passé, je pourrais dire à ce jour que Chéri est le seul garçon d’une fratrie de 5 enfants, il est le 4ème.
Il a eu lui-même 5 enfants et a adopté une fille d’un de ses précédents mariages.

Je remarque que ce sont plutôt ses enfants qui s’inquiètent pour lui plutôt que l’inverse. Mais personne jusqu’ici ne s’est posé de questions sur son comportement.

Que ses parents ont divorcé lorsqu’il était en période Ado, et qu’il a pris parti pour son père et que j’ai l’impression que la « vision » de sa mère et du coup de la Femme est assez faussée… J’ai du mal à le faire parler de cette période, j’y vais à petits pas.

Je remarque avec stupéfaction cette faculté à ne pas prendre soin de lui aussi…. L’habillement il s’en fout ! Bouhhhhh…. Par contre s’est quelqu’un de très propre et «hygiénique » sur lui, sinon je n’aurai pas supporté.
Les phrases « kilométriques » et précises…. Je reconnais aussi quand il parle d’un domaine dans lequel il nage comme un poisson par rapport à ses connaissances « encyclopédiques » !

Je lui ai plusieurs fois fait remarquer son côté généreux, souriant, avenant avec les autres, et son côté despote et irritable à la maison ! Pffffffffffffffffffffffffffffffffffffff – je le sens un peu perdu quand je fais cette remarque… et il essaie de faire mieux mais pour combien de temps ?

Mais je comprends fort bien ce que tu dis concernant cette patience à bout d’avoir à supporter tous ces aléas, ces moments de phases « lune de miel et fusion » et ces moments despotiques, durs, violents parfois. D’avoir à supporter un côté d’adulte non abouti…

Pour moi cette relation est récente, je découvre le syndrome et ses « à côté » ….

Je ne pense pas que l’on ait le pouvoir de « rendre les gens Heureux »…. Je pense plutôt que c’est notre personnalité, notre façon d’être qui peut faire qu’une personne se sente mieux ou moins bien et que l’on peut , de ce fait, influencer le Bien Etre d’une personne et par intérim… rendre heureux(se).
Je crois qu’avant tout il faut être honnête avec soi-même et savoir si l’on pourra supporter ou non la personnalité de notre compagnon (compagne) dans ce qu’il Est, pour ce qu’il Est.
Ils n’ont pas demandé à être coltiné à ce syndrome d’Asperger…. Reste à savoir si nous même, moi-même je serai à même de supporter ce manque de Tendresse, de câlins, même si je sais qu’il fait des efforts puisqu’on en parle… Tout en sachant déjà qu’il y aura des rechutes et qu’il faudra remettre cela sur le tapis parfois… enfin je pense au vu de tout ce que je lis de vous et des personnes atteintes de ce syndrome.

LILY, quand je te lis, d’ailleurs tu es la première personne que j’ai lue sur ce forum, non seulement j’ai comme toi, eu ce sentiment de similitude sur nos compagnons, mais en plus, dans ta façon de t’exprimer et de tes ressentis.

Comme toi, avec le temps, je me suis aperçue que les colères, phrases qui trucident, comme nous rendant responsables de ce que l’on ne peut comprendre ou comme si c’était nous qui étions responsable du fait que ça ne marche pas comme ils le voudraient.

Aussi, je ne prends plus les choses pour moi-même depuis un certain temps, et je dois dire qu’avec la prise de connaissance de ce syndrome, cela me conforte dans mon attitude et me rassure.
Je ne prends donc plus les choses comme une attaque directe, mais comme un « appel » au fait de ne pas comprendre ce qu’il ressent à ce moment précis où il « disjoncte », se met en colère ou s’énerve.

J’ai pu « tester » ça en live hier soir, et mon approche étant différente, en lui affirmant que « oui », je ne comprends pas pourquoi il s’énerve devant ces jeux sur Face de bouc, cela l’a calmé.

Il s’en prend même aux autres personnes qui viennent sur « Sa ferme » lui faire « n’importe quoi » comme il dit, parce que ce n’est pas ce qu’il attend des personnes qui viennent visiter et acter dans cette ferme virtuel qu’est Farmville 2. Je suis obligée d’en rire quand même.
Je lui conseille gentiment de contacter les personnes par MP pour qui leur demande d’aller sur ses cultures plutôt que nourrir les animaux… mais pour lui c’est une perte de temps car les personnes devraient savoir d’elles même ce qu’il veut lui…. Ils leur reprochent même ce que ces personnes « cultivent » dans leur propre « ferme »… «  Pourquoi il ou elle plante les carottes ??? Ca ne rapporte rien, ni à eux, ni à lui !!! » …
Enfin bon, peut-être qu’à l’écrit ça ne donne pas un grand aperçu du burlesque et en même temps de cet espace « intemporel » dans lequel nos Z’hommes AS sont capables de se retirer et le confondre avec une vie bien réelle…

D’ailleurs quand j’explique que pour moi ce n’est qu’un jeu, un passe-temps, que c’est là où je peux ne pas prendre les choses au sérieux, je m’entends reprocher que si je gère les choses de ma vie comme dans ce jeu, ça doit être un super bazar !!!!........ et moi de lui rétorquer que ce ne sont pas les « sous » gagnés sur ce jeu qui feront qu’on paye le loyer, les factures…. Et là, grand moment de désespoir devant cette réalité !!! …. Grognements et replis… parfois un peu d’humour cinglant de sa part !
Comme ton compagnon, Chéri de moi a très peu d’Amis…. Par contre, c’est quelqu’un de très apprécié socialement parlant car il a une bonne dose d’humour, mais je pense aussi parce que généreux et donnant de sa personne pour aider les autres… Et concernant ce point je vais rester vigilante.

Mon compagnon m’a parlé de Psy… Voulant savoir ce que j’en pensais… Ça m’a surpris… et je l’ai vu bcp réfléchir… mais je n’en sais pas plus sur ce qu’il pense d’un Psy ! … J’y vais à petits pas… toujours, enfin pour le moment.

Je dois dire que à l’inverse de ce que je lis pour vos témoignages, nos ‘confrontations, altercations » sont moins nombreuses… mais je prends les choses assez différemment dans les formes et je pense que cela aide…Je reste sur mes gardes au vu encore une fois de tout ce que vous me dites, puisque vos relations sont beaucoup plus longues dans le temps que la mienne avec Chéri de moi.

Sandral, je pense que tu as raison quand tu dis que c’est une erreur de penser que l’on peut combler leur manque… L’Amour, malheureusement, ne pallie pas à « Tout ».. J’en ai fait une fois l’expérience et quand j’ai compris que L’Amour ne permettait pas à régler certains problèmes… J’ai été anéantie… J’ai perdu 17kg en 6 semaines et j’ai fait un mois d’hôpital ! J’ai mis du temps à me remettre de cette constatation… Alors comme on se considère comme l’Amour de la personne que l’on aime….. et constater notre « impuissance », ça fait super mal et on se demande alors à quoi on sert ???? Toujours cette fichue utilité pour combler nos propres manques, lacunes, frustrations…… ARGHHHHH

J’ai pris beaucoup de temps à cette époque pour réfléchir à tout ça et j’ai assez recadré les choses et surtout j’ai admis que l’on n’est pas Amour (Dieu en quelque sorte)… Que l’Amour ne résout pas tout  mais qu’il faut une bonne dose de « Raison » de « Maturité » et d’expérience de vie pour admettre certaines choses.

Que l’Honnêteté envers Soi-même est PRIMORDIALE et VITALE, surtout dans notre relation de couple où l’Amour est à toutes les sauces.

La Vie tout court, la Vie de couple, la Vie Sociale et Amicale, la Vie professionnelle est faite en permanence de compromis… mais les compromis doivent aller dans les 2 sens à mon humble avis.

Les personnes Asperger sont-elles capables de compromis même si l’on sait qu’il y aura des « rechutes » ???? Elles seules peuvent répondre je pense et nous apporter des éléments qui nous permettraient d’aider nos couples.

Pour ce que je vis avec Chéri de moi, il semblerait que oui, mais notre relation étant encore « un peu neuve », je ne voudrais pas présumer trop vite d’une certitude à ce sujet, surtout quand je vous lis…..

Je veux rester réaliste et ne pas « fuir’ les réalités que vous vivez et expliquez très bien.
En tous les cas, ce que je peux vous dire à ce jour, c’est que tout ce que vous m’apportez, va m’aider à appréhender, aborder certaines choses différemment avec Chéri de moi.. Je vous dirais si cela change ou pas, aide ou pas notre couple à évoluer….

Bien sûr en tous les cas que nous pouvons nous contacter par MP et ensuite avoir un contact plus direct pour celles et ceux à qui ça dit ?!

Je suis heureuse en tous les cas de pouvoir échanger avec autant de franchises.... Merci  flower 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: COMME LiLy.... Mon conjoint est je pense, Asperger....   Aujourd'hui à 02:10

Revenir en haut Aller en bas
 
COMME LiLy.... Mon conjoint est je pense, Asperger....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» suis-je la seule à avoir un conjoint comme ça ??
» Les animaux ne sont plus considérés comme des biens meublés
» ça ne se passe pas comme je voulais...
» Roch Voisine - Comme j'ai toujours envie d'aimer
» Le Polonais comme Langue étrangère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SYNDROME D'ASPERGER :: Salon d'accueil-
Sauter vers: