SYNDROME D'ASPERGER

Forum destiné aux personnes asperger ainsi qu'aux parents et proches d'enfants, d'ados et d'adultes présentant le syndrome d'Asperger
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Troubles bipolaires + syndrome d'Asperger ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Troubles bipolaires + syndrome d'Asperger ?   Mer 07 Jan 2009, 00:24

Bonjour Irène,
Je suis bipolaire, surdoué, et des médecins qui s'activent autour de moi depuis quelques mois me parlent abondamment du syndrome d'Asperger. Et il est vrai que je présente nombre de symptômes qui pourraient m'y rattacher (quasiment tous, à vrai dire). Cependant, je me pose une question : est-il seulement possible qu'un Asperger soit bipolaire, et vice versa? Tout est possible, certainement, mais aucun des Aspies et bipolaires que je connais, ne présente d'addition de ces deux cas.

Puisqu'il m'est possible de vous poser une question, j'en profite pour en glisser une seconde. La grande partie des surdoués que je connais présentent la plupart des symptômes du syndrome d'Asperger; Comment, et à partir de quoi, peut-on évaluer/définir la frontière entre le surdoué, et le surdoué Asperger?

Je vous remercie d'avance de votre réponse
Revenir en haut Aller en bas
irene



Nombre de messages : 583
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Troubles bipolaires + syndrome d'Asperger ?   Jeu 08 Jan 2009, 13:17

Quelle est la frontière entre "normalité" et pathologie ? Quelle est la frontière entre "ordinaire" et extraordinaire ? Comment dire que telle personne est porteuse d'un syndrome d'ASPERGER et sa voisine a une personnalité de type autistique mais n'est sans doute pas asperger.
Si vous allez dans un centre ou dans l'autre vous aurez peut être un diagnostic tout à fait différent... alors où est la vérité ? Est-ce qu'elle existe ? On a beau définir les pathologies on reste dans la difficulté de l'être humain qui est derrière.

Je dirais plutôt que pour certains, personne n'a de doute. On va dire que la personne est porteuse de l'ensemble des symptomes et cela crée une distance entre elle et le groupe normatif. Pour d'autres nous serons dans le cas limite... à moment la personne montrera plus son côté dépressif et à d'autres son côté asperger etc... et parfois cela va dépendre du vis à vis qui sera peut être aussi en résonance positive ou négative. Poser un diagnostic est très difficile d'où l'importance de demander à plusieurs personnes de donner son avis.

Ce dont je suis sûre par contre c'est que être porteur du syndrôme d'asperger ne dispense pas de souffrir d'autres pathologies... on peut se déprimer gravement, on peut décompenser etc etc...

La limite entre asperger de haut niveau et hyperdoué... est un peu plus claire. L'hyperdoué peut se retrouver isolé parce qu'il est incompris ou bien il ne trouve pas de personne avec qui échanger à son niveau mais il a les moyens innés d'entrer en contact et de communiquer cela ne résulte pas d'un apprentissage. Il peut présenter des symptomes sans présenter tous les symptomes. La souffrance peut être semblable.

Il faut sans doute se poser la question , qu'est ce que la normalité ? Pour moi c'est un ensemble hétéroclite de toutes les pathologies sans pic important. Il est normal de se réjouir et de se déprimer mais ne pas rester dans cet état constamment, il est normal de se replier et d'avoir des habitudes ritualisées mais sans exagération, il est normal de faire des choses un peu folles (jouer au lotto) mais avec raison en pensant que l'on a très peu de chances de gagner etc etc... L'être humain est un ensemble bien complexe et très riche de tout ce qui existe.

De plus nous avons chacun un type de personnalité qui est "semblable à une pathologie" mais en adouci sans souffrance réelle et sans mise à l'écart du groupe. Il y a des gens avec des personnalités plus ou moins tristes, amusantes, folles, autistes etc mais conscientes , raissonnables, changeantes (lors de phase de développement)... qui les marquent d'une différence mais ne les exclut pas du groupe.

La réponse est longue et peu précise ... mais avec les années c'est la seule chose que j'ai vraiment apprise c'est que la seule chose qui compte vraiment c'est que la personne se sente bien, qu'elle soit autonome, et fière de ce qu'elle est qu'elle que soit sa différence
Lui dire que la vie est belle et vaut la peine me suffit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral



Nombre de messages : 1299
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: Troubles bipolaires + syndrome d'Asperger ?   Lun 07 Mai 2012, 16:36

je suis navrée d'avoir lu tes messages si tardivement ,mea culpa cher Invité !

Sandral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Troubles bipolaires + syndrome d'Asperger ?   Aujourd'hui à 17:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Troubles bipolaires + syndrome d'Asperger ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Syndrome d'Asperger - http://fr.wikipedia.org/wiki/Aspie
» reportage sur le syndrome d'Asperger
» Troubles alimentaires mineurs
» LE SYNDROME DE L’ESSUIE GLACE OU DE LA BANDELETTE ILIO-TIBIALE
» Homéopathie en cas de troubles de l'allaitement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SYNDROME D'ASPERGER :: Questions à Irène-
Sauter vers: