SYNDROME D'ASPERGER

Forum destiné aux personnes asperger ainsi qu'aux parents et proches d'enfants, d'ados et d'adultes présentant le syndrome d'Asperger
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un diagnostic est-il indispensable?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soleil Rouge



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 07/10/2017

MessageSujet: Un diagnostic est-il indispensable?   Sam 07 Oct 2017, 10:19

Bonjour,
Je viens vers vous avec des questions, pour aider mon fils.
Il a fait une grosse dépression il y a 3 ans. Nous avons failli le perdre.
Il a maintenant 17 ans. Un bilan HP a été établi.
Mais cela ne résout rien et je ne vais pas vous faire la liste immense de toute les difficultés qu'il traverse.
Je viens avec cette question :
quelle est le sens, quelle aide pourrait apporter à mon fils un diagnostic d'asperger?
Il se bat depuis tellement longtemps avec un seul but : être comme les autres.
Iil vit des rares moments de félicité, durant lesquels il se sent "comme les autres".
Il vit des moments de grandes angoisses quand il y a trop de monde, trop de bruits, trop d'agitation, quand le regard de l'autre est lourd à porter.
Il ne parvient pas à aller à l'école plus de 2 jours par semaine sans se retrouver dans de grandes angoisses. Alors il avance avec ses angoisses.
Je suis déchirée de le voir souffrir à ce point.
Il réussi ses études oui, brillamment même, mais au prix de profs particuliers, soutient psy, souffrances terribles.
Son père refuse un diagnostic, il pense que notre fils ne présente pas les signes asperger. Mais curieusement, ce père s'intéresse aux écrivains asperger et lit tout un tas de livres.
Une amie, pédagogue, qui connait bien mon fils, m'a glissé à l'oreille que je devrais demander un diagnostic.
J'ai peur d'écorcher l'estime de soi péniblement reconstruite et encore si fragile de mon fils en faisant cette démarche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandral

avatar

Nombre de messages : 1308
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: Un diagnostic est-il indispensable?   Lun 09 Oct 2017, 21:01

Bonjour Soleil rouge, quel bon nom!

je te comprends à 100%, j'ai eu le même dilemme, on veut tellement savoir et on ne veut pas stigmatiser par une étiquette définitive qui vient tout inscrire et effacer le reste!
Mon fils n'a pas bien accepter son diagnostic à 13 ans, le sujet était proscrit, l’adolescence était assez dure comme ça pour en rajouter une couche "pathologique"
et il luttera toujours pour être comme les autres d'un coté, avoir une vie sociale minimum comme les gars de son âge et a la fois il revendique sa différence haut et fort, défenseur de la liberté de conscience et d’être Soi et ne pas suivre les règles et les préjugés de l’opinion du plus grand nombre comme il dit.
Il ne se revendique pas d’être aspi comme le font certains, il dit s'en foutre en fait, et il n'en fait pas une honte non plus, il s'efforce de s’adapter au jour le jour à ce monde dont il ne pige pas le fonctionnement aberrant parfois...,il ne tombe pas non plus dans le dénigrement des Nt; ce débat-là il s'en fout aussi totalement, il prône juste la tolérance.

la seule chose positive du diagnostic pour lui fut un soulagement de se dire y en a d'autres que moi comme moi, je ne suis pas dingue, j'ai un problème spécifique, et y a des explications à mes comportements, tout n'est pas de ma faute de ne pas y arriver...Après un an au moins de digestion de ce verdict flippant d'autisme, les choses sont rentrées dans l'ordre.
Évidemment cela dépend de beaucoup de critères: le caractère, l'âge, les liens sociaux, le soutien familial et de certains profs, un bon psy non culpabilisant, l’épanouissement dans ses sujets/passions favorites/ intérêts restreints comme disent les spécialistes...

Pour ton fils s'il est sur un terrain de dépression et a l'âge de 17 je dirais que c'est beaucoup plus délicat, a vous de sentir si il en serait soulagé ou si ça lui briserait son morale et sa confiance en lui!
est -il demandeur d'un diagnostic ou c'est pour vous que ça compte le plus?
Peut- être faudrait -il attendre encore quelques années...l’adolescence est vraiment un age de chamboulement psy et physique et on ressent tellement un besoin d'appartenance et de recherche identitaire

Quelles sont ses ( sa) passions? a-t-il des frères ou soeurs? un ami proche?
Que redoute -til le plus dans sa phobie scolaire? l’échec scolaire ou les autres jeunes capables de moqueries? ou la sur-stimulation sensorielle épuisante?

Bien à vous
Sandral


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
·louis·



Nombre de messages : 315
Age : 58
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: Un diagnostic est-il indispensable?   Sam 14 Oct 2017, 07:38

Bonjour Soleil Rouge, pour moi le diagnostic ça peut aussi être une reconnaissance sociale qui peut donner lieu à un soutien social particulier pour une prise en charge adéquate. Par exemple, ça peut compter en matière d'allocations familiales, et à mon avis c'est important, en premier lieu quand un enfant y a droit, mais aussi tout simplement car les montants octroyés par les mutuelles pour la prise en charge psychologique sont ridicules lorsqu'il s'agit d'angoisses récurrentes comme ici.
Le diagnostic, c'est un bilan pour une prise en charge adaptée et je ne vois aucune justification philosophique (et certainement pas morale) d'en priver son enfant.
Le diagnostic, ça permet de savoir de quoi on parle et avec qui, de quoi il est question afin de savoir où on va, où on devrait aller.
Alors, il peut être par exemple très démoralisant d'apprendre qu'on a le cancer, mais il me semble tout de même important d'être soi-même au courant. C'est pareil pour l'autisme ou on courrait le risque de passer sa vie à se demander ce qu'on a et je trouve totalement inutile d'ajouter des questions aux questions quand on pourrait obtenir des réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Týr

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 19/06/2017

MessageSujet: Re: Un diagnostic est-il indispensable?   Sam 14 Oct 2017, 11:28

Le diagnostic n'aidera sans doute pas, votre fils !
La dépression peut être une conséquence à un environnement stigmatisant.
Le diagnostic risque de lui faire subir une plus grande stigmatisation encore.

0] Savez-vous ce qu'est un diagnostic du Spectre de l'Autisme, et ce qu'il vous apportera ?
Dans la majorité des cas, ça prend environ 3 ans de procédure et de paperasse.
Dans la majorité des cas, le diagnostique subis un biais de confirmation, de sélection ou pathologise le candidat.
Les médecins français ne sont pas réputés pour leur connaissance de l'autisme ...

1] Il faudrait d'abord que votre fils en fasse la demande.
On a-t-il besoin ?
Ou peut-il concevoir qu'il est autiste, d'après le DSM-5, ou la version bêta de la CIM-11, ou la diffintion de la neurodiversité ?

2] A partir du moment où "on se bat" contre soi même, pour être "les autres", on ne peut pas être heureux.
Aider votre fils à "comprendre", et "accepter" ce qu'il est (quelle que soit sa différence).
Puis, pratiquer l'effet pygmalion positif, et le nivellement par le haut, avec toujours plus de "stimulation" et "d'optimisme". #Neurplasticité.
Imaginez à quel point cela peut être difficile de vivre dans un pays qui vous considère INJUSTEMENT (et contre l'avis des expertises médicales et scientifiques internationales, depuis 40 ans) comme un malade, ou un handicapé !
Apprenez-lui à se défendre contre la stigmatisation et assumer ces différences. Ensuite, envisager le diagnostic, si vous avez besoin d'un soutien sociale (induit par la stigmatisation sociale de l'autisme).

3] Pour apprendre à s'adapter, invite-le à faire du théâtre !
S'il est haut potentiel, parlez-lui de l'analyse comportement et indiquez-lui qu'il serait utile d'apprendre certaine chose pour mieux s'intégrer. #MasqueSocial.
Proposez-lui les livres de Josef Messinger.

4] Le père à sans doute peur que la "stigmatisation" ambiante (typique Française) n'inflige plus de peine à votre enfant !
C'est plus facile pour les "adultes" autistes, de faire face à cette stigmatisation, avec un diagnostique.
D'abord, essayer de résoudre vos problèmes avec une approche cognitivocomportementale, positive, stimulante, etc...

Ensuite, en dernier faites un diagnostic (informez-vous pour avoir les meilleurs spécialistes, loin de la psychanalyse (une escroquerie)).
Peut-être que votre fils possède effectivement des comorbidités handicapantes... (mais l'autisme, ou la douance ne sont pas des handicapantes ! L'handicpate c'est d'être entouré par des cons lol! ) Informez-vous avec la thèse de Julie Dachez accessible sur internet (google est votre amis).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un diagnostic est-il indispensable?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un diagnostic est-il indispensable?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» matériel indispensable ?
» Diagnostic : Épilepsie
» quel fard indispensable pour les beaux jours????
» Faites un diagnostic en médecine chinoise.
» diagnostic dyslexie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SYNDROME D'ASPERGER :: Salon d'accueil-
Sauter vers: